Présidentielle américaine 2016 : Donald Trump qualifié de fasciste par la presse américaine

AU CŒUR DE LA CAMPAGNE (1/5) - De nombreux éditorialistes s'indignent face aux propos ou réactions du candidat républicain. Certains parlent de fascisme ou comparent ses victoires à la montée de l’extrémisme des années 30.

Donald Trump lors d'un meeting
Crédit : Andrew Harnik/AP/SIPA
Donald Trump lors d'un meeting

Donald Trump est-il fasciste ? La presse américaine a en effet commencé à employer un terme rarement utilisé pour décrire des idées politiques aux États-Unis : "Fasciste". "Je ne suis pas sûr que Donald Trump sache vraiment qu'il est un néo-fasciste. Il ne connaît peut-être pas assez l'histoire du monde pour être conscient de l'odeur maintenant évidente de sa rhétorique", écrit Michael Tomasky, journaliste dans The Daily Beast

Le débat traîne depuis plusieurs mois, certains éditorialistes n’hésitent plus à comparer sa marche vers la Maison Blanche à la montée de l’extrémisme dans l’Europe des années 30Jamil Smith, éditorialiste dans The New Republic s'exprime sans détours : "Plus il fait campagne (en tête) pour les primaires républicaines, plus la probabilité qu'il ressemble à un nazi augmente". Ce fascisme a été ravivé ce weekend par deux événements. Il a reçu le soutien de Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front national.

Donald Trump se retrouve sous le feu des critiques pour avoir refusé, sur CNN, de prendre publiquement ses distances avec le soutien annoncé par l’ancien leader du Ku Klux Klan, David Duke. Il n’a pas voulu condamner ces suprémacistes blancs car il affirme ne pas les connaitre. 

>
Donald Trump Refuses To Disavow David Duke Or The KKK

Un argument que conteste son adversaire Marco Rubio : "Évidemment Donald Trump sait qui est David Duke".

Autre élément qui nourrit cette interrogation sur l’extrême droite : le milliardaire est tombé dans le piège tendu par le site américain Gawker. Les journalistes ont créé un compte @ilduce2016 qui diffuse des citations du Duce Mussolini, complétées du hashtag #MakeAmericaGreatAgain (le slogan de campagne de Donald Trump). Et ce dimanche, Donald Trump a retweeté une de ces citations du leader fasciste italien, "Mieux vaut vivre un jour comme un lion que cent ans comme un mouton".

Assez rare pour être signalé, à cette occasion, Hillary Clinton a retweeté le message de son concurrent Bernie Sanders sur cette polémique. 

Le Top 5 du jour
La rédaction vous recommande
par Philippe CorbéJournaliste RTL
Suivez Philippe Corbé sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782117602
Présidentielle américaine 2016 : Donald Trump qualifié de fasciste par la presse américaine
Présidentielle américaine 2016 : Donald Trump qualifié de fasciste par la presse américaine
AU CŒUR DE LA CAMPAGNE (1/5) - De nombreux éditorialistes s'indignent face aux propos ou réactions du candidat républicain. Certains parlent de fascisme ou comparent ses victoires à la montée de l’extrémisme des années 30.
http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-2016-donald-trump-qualifie-de-fasciste-par-la-presse-americaine-7782117602
2016-02-29 12:55:09
http://media.rtl.fr/cache/Mq37RL0o3zLuhdRXwdiL3Q/330v220-2/online/image/2016/0218/7781951919_sipa-ap21859775-000060.jpg