2 min de lecture Législatives 2017

Législatives 2017 : quand les électeurs se lâchent dans l'isoloir

Ne voulant voter pour aucun des deux candidats en course dans leur circonscription, certains électeurs ont préféré faire dans l’originalité, en glissant de faux bulletins, lors du second tour des législatives.

Des bulletins de vote dans une urne, au second tour des législatives le 18 juin 2017
Des bulletins de vote dans une urne, au second tour des législatives le 18 juin 2017 Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet

On peut ne pas être inspiré par les candidats mais se rattraper avec le bulletin. Dimanche 18 juin, lors du second tout des élections législatives, si aucun candidat n'avait leurs faveurs, certains électeurs ont tout de même tenu à se déplacer dans les bureaux de vote. Ils ont alors décidé de glisser des bulletins considérés nuls mais dans lesquels ils ont fait passer des messages, plus ou moins subtils.

Il y a d'abord celui qui n'a pas voulu glisser un simple bulletin blanc. Non, lui, a voulu imager le plus possible ce vote. Pour ce faire, il a inséré dans l'enveloppe une photo où se côtoient des homonymes du mot "blanc". Se trouvaient ainsi sur le bulletin, le mont Blanc, l'acteur Michel Blanc, le footballeur Laurent Blanc et un verre de vin blanc. Tout ce blanc n'aura pas suffi à le rendre valable et a été comptabilisé parmi les bulletins nuls.

D'autres avaient des messages plus politiques à faire passer à travers leur vote. Dans un bureau de Martigues (Bouches-du-Rhône), un électeur a glissé un faux bulletin de vote aux couleurs du Front national. Dans cette "première circonscription de la Terre", le candidat étant Donald Trump et son suppléant Vladimir Poutine.

À lire aussi
Manuel Valls, le 29 janvier 2017 assemblée nationale
Manuel Valls en passe de trouver un groupe à l'Assemblée ?

Face au peu de candidats socialistes présents au second tour, 65 seulement, la nostalgie s'était emparée de certains électeurs. L'un d'entre eux a donc décidé de glisser des photographies de quatre figures de la gauche. On retrouvait alors côte à côte Jean Jaurès, Léon Blum, Michel Rocard et Benoît Hamon.

Visiblement mécontent du choix proposé en ce jour de second tour à Roubaix (Nord), un électeur a glissé une référence cinématographique pleine de sens. À côté de la photo d'Hannibal Lecter, il avait écrit : "Quitte à se faire bouffer la gueule par des sociopathes, autant que ce soit par quelqu'un qui ait un peu de goût". Ambiance. 

Mais il y avait également celui qui a eu une pensée pour tous ceux qui ont participé au dépouillement. En Loire-Atlantique, un électeur avec de l'humour a glissé un bulletin dans lequel il a écrit ; "Pas trop chiant le dépouillage ?", avant de préciser : "Je ne vote pas, je prends juste de vos nouvelles". On ne sait pas si ce petit geste a touché les scrutateurs du bureau. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 Insolite Élections
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789021584
Législatives 2017 : quand les électeurs se lâchent dans l'isoloir
Législatives 2017 : quand les électeurs se lâchent dans l'isoloir
Ne voulant voter pour aucun des deux candidats en course dans leur circonscription, certains électeurs ont préféré faire dans l’originalité, en glissant de faux bulletins, lors du second tour des législatives.
http://www.rtl.fr/actu/insolite/legislatives-2017-quand-les-electeurs-se-lachent-dans-l-isoloir-7789021584
2017-06-19 11:24:37
http://media.rtl.fr/cache/byw6XbxXNNBJFRWvYz8HHw/330v220-2/online/image/2017/0619/7789021620_des-bulletins-de-vote-dans-une-urne-au-second-tour-des-legislatives-le-18-juin-2017.jpg