Chômage : les chiffres sont-ils vraiment fiables ?

REPLAY / ÉDITO - Le chômage a connu une nette baisse en janvier, potentiellement la plus forte depuis la crise de 2008. Mais cette publication est entachée d'événements statistiques "inhabituels" et "inexpliqués".

>
Chômage : les chiffres sont-ils vraiment fiables ? Crédit Image : AFP Crédit Média : François Lenglet Télécharger

Les derniers chiffres sont à mettre entre parenthèse. Le compteur affiche 29.000 chômeurs de moins pour le mois de janvier, soit une baisse de 0,8% sur un mois, pour la catégorie A (c'est celle qui compte). Mais le ministère du Travail prévient lui-même dans son communiqué qu'il faut prendre ce chiffre avec des pincettes, car il y a eu un nombre anormalement élevé de radiations pour défaut de réinscription. En principe, il y a 200.000 personnes dans ce cas-là par mois. En janvier, ils étaient près de 240.000, d'après nos calculs. Il y a donc peut-être eu un problème technique.

En tout cas, ces chiffres ne sont pas solides. La ministre du Travail, Myriam El Khomri, les a pourtant commentés comme si de rien n'était. Elle a été imprudente et - ce qui est étonnant - en contradiction avec ses propres services, qui ont publié leur mise en garde.

Quel définition pour le chômage ?

N'y a-t-il donc pas de chiffres du chômage fiables ?  C'est le paradoxe. Cet indicateur est sûrement le plus commenté. C'est devenu le fétiche des politiques - de François Hollande en particulier qui en a fait le juge de paix de son mandat -, alors qu'en réalité il est fragile. À cause de raisons techniques, parce qu'enregistrer les six millions d'inscrits à Pôle Emploi tous les mois, ce n'est pas si simple. Vous vous souvenez du bug SFR, dont le réseau avait empêché en 2013, des dizaines de milliers de chômeurs d'actualiser leur situation. Mais il y a aussi les variations des entrées sur le marché du travail, les arrivées de jeunes, les variations des sorties, c'est-à-dire les départs à la retraite, qui peuvent faire évoluer le chiffre alors que cela ne témoigne en rien de la santé du marché du travail. Même la définition du chômage est sujette à caution.
 
La meilleure preuve, c'est que tous les pays n'ont pas la même définition. Même au sein d'un seul pays, la définition change au fil du temps. Un chômeur en arrêt de maladie doit-il être compté ? En principe, non, car il n'est plus disponible. Et pourtant, il subit le fait de ne pas avoir de travail, même s'il est au lit avec la grippe. Un chômeur qui travaille quelques heures par ci par là, au gré des occasions, est-il en chômeur ? Non, selon la définition officielle, qui proscrit également les chômeurs qui sont en formation. C'est d'ailleurs pour cela que le chômage apparent va baisser en France très probablement vers la fin de l'année, car le nombre de formés va progresser.

Amélioration poussive

Que doit-on regarder pour avoir la vérité sur le marché du travail ? Il faut prendre en compte la tendance, c'est-à-dire l'évolution sur plusieurs mois. Cela permet de lisser ces fluctuations artificielles. Elle nous indique aujourd'hui que le chômage continue à augmenter légèrement, mais bien moins qu'avant.

Pour avoir une vision complète il faut aussi associer d'autres indicateurs, comme les créations d'emplois salariés. En 2015, la France a créé 47.000 emplois salariés, sur un total de 16 millions. C'est peu, mais ce sont les premières créations depuis 2011. Ces deux indicateurs (chômage et création d'emploi) nous donnent donc le même diagnostic : il y a une quasi-stabilité du chômage en France, et la tendance est celle d'une amélioration poussive.

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782047838
Chômage : les chiffres sont-ils vraiment fiables ?
Chômage : les chiffres sont-ils vraiment fiables ?
REPLAY / ÉDITO - Le chômage a connu une nette baisse en janvier, potentiellement la plus forte depuis la crise de 2008. Mais cette publication est entachée d'événements statistiques "inhabituels" et "inexpliqués".
http://www.rtl.fr/actu/economie/chomage-les-chiffres-sont-ils-vraiment-fiables-7782047838
2016-02-25 08:27:00
http://media.rtl.fr/cache/wWvSm1jmyQXzUTZRJ4SuSw/330v220-2/online/image/2016/0225/7782048269_pole-emploi-illustration.jpg