2 min de lecture Polémique

Éducation nationale : "Le passé simple n'est pas discriminant", estime Alba Ventura

ÉDITO - Des professeurs de français s'émeuvent de l'abandon partiel du passé simple à l'école et au collège. Apparemment, l'utilisation de ce temps grammatical serait "trop littéraire" et "discriminant".

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Éducation nationale : "Le passé simple n'est pas discriminant", estime Alba Ventura Crédit Image : AFP / MARTIN BUREAU | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Oui le passé simple c'est littéraire. Il est vrai qu'on n'utilise pas ce temps dans la vie courante, dans la rue ou au travail. Maintenant, "trop" littéraire ? Je connais la littérature, je ne connais pas "trop de littérature". Et puis pardon, mais quand on lit des contes pour enfants, quand on lit Les Fables de La Fontaine, comme La cigale et la fourmi ("La cigale ayant chanté tout l'été, se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue"), je ne crois pas que cela soit trop littéraire.

Est-ce discriminant ? Je ne le crois pas. Certains avancent que ce serait un outil de sélection qui laisserait à la porte les enfants des classes populaires ou enfants d'immigrés. Mais c'est faux ! Plusieurs professeurs trouvent d'ailleurs que c'est bien plus méprisant que discriminant. Cela voudrait dire que des élèves ne seraient pas capables, pas à la hauteur.

Simplification de la langue française

Si l'argument est de dire que le passé simple est un temps grammatical pour les bourgeois ou pour les élites, on se trompe. Le père de François Bayrou était agriculteur et lisait La Fontaine sur son tracteur. Alors oui, on peut dire que c'est un temps pour les amoureux des livres et de la langue française. Mais il faut arrêter de penser que c'est destiné aux plus aisés. 

À lire aussi
Emmanuel Macron à Rouen, le 5 avril 2018 Alstom
Rachat d'Alstom par General Electric : "Macron n'a pas dit la vérité", dénonce un élu

Maintenant il est vrai que l'urgence est d'apprendre aux élèves à parler correctement français : apprendre le présent, le futur et l'imparfait avant de maîtriser le passé simple, dont on n'a pas l'usage dans la vie de tous les jours.

D'ailleurs, il me semble que cet abandon partiel du passé simple relève moins de la querelle idéologique, comme c'est souvent le cas dans l'Éducation nationale, que de la simplification de la langue française.

Pas essentiel, mais utile

Cependant il faut savoir que le passe simple existe. Cela fait partie de notre culture. L'école est là pour nous donner des apprentissages et de la culture. Oui notre langue évolue, elle change.

Oui le passé composé et l'imparfait, c'est plus simple. Oui le passé simple n'est pas essentiel pour savoir écrire ou parler français. Mais il permet de lire et de comprendre les grands textes. Il permet de découvrir toute la richesse de la langue française, toutes ses subtilités.

Et puis ce n'est pas parce que ce n'est pas utile qu'il faut s'en passer. Après tout, la poésie n'est pas utile dans la vie courante et pourtant on l'apprend.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Éducation nationale langue française
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791504979
Éducation nationale : "Le passé simple n'est pas discriminant", estime Alba Ventura
Éducation nationale : "Le passé simple n'est pas discriminant", estime Alba Ventura
ÉDITO - Des professeurs de français s'émeuvent de l'abandon partiel du passé simple à l'école et au collège. Apparemment, l'utilisation de ce temps grammatical serait "trop littéraire" et "discriminant".
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/education-nationale-le-passe-simple-n-est-pas-discriminant-estime-alba-ventura-7791504979
2017-12-20 08:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kpK_GByPsAaWAIdT2Ecb6w/330v220-2/online/image/2017/1220/7791505091_une-salle-de-classe-illustration.jpg