2 min de lecture Économie

"Alerte rouge sur les tarifs de La Poste !", prévient Christian Menanteau

ÉDITO - Le prix du timbre devrait fortement augmenter l'an prochain. Une nouvelle hausse qui est justifiée ?

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
"Alerte rouge sur les tarifs de La Poste !", prévient Christian Menanteau Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

La hausse prévue du timbre 5% (largement supérieure à l'évolution programmée de 1,5%) est lourde. Elle est finalement le reflet des difficultés de La Poste. On sait que l'opérateur public, en contrepartie de ses missions de service public pour lesquelles l'entreprise perçoit des subventions de l'État, n'est pas libre de fixer ses tarifs (lettres, colis ou presse) qui dépendent du régulateur. Mais après trois années de hausses successives, on pouvait penser que la situation était stabilisée. À l'évidence, il n'en est rien.

La Poste a du mal à faire face à l'érosion extrêmement rapides de ses activités postales. Le volume de courrier traité chute annuellement de 5 à 6%. Ce qui se traduit par une perte financière en termes de chiffre d'affaires d'un demi milliard d'euros tous les ans. Activités et recettes en baisse, coûts de structures, de personnels et de distribution en hausse : La Poste est prise en tenaille.

La Poste n'a plus le même futur

La Poste telle qu'on la connait n'a-t-elle plus d'avenir ? Ce qui est sûr, c'est qu'elle n'a plus le même futur. Son métier de base est en recul pour la dixième année consécutive. Il y a cinq ans, nos postiers délivraient 14 milliards d'objets de toutes natures. L'an dernier, c'était 11 milliards. Ce volume sera certainement inférieur à 10 milliards d'opérations cette année.

À lire aussi
Bénédicte Tassart consommation
Sodebo, le succès phénoménal d’une entreprise familiale

La montée en puissance des correspondances électroniques, qui alimente ces replis, pèse sur le prix du timbre. Cela encourage les entreprises, les administrations et les particuliers à se tourner plus encore vers les messageries Internet. Il y a aujourd'hui dans la sacoche de nos postiers de moins en moins de lettres d'amour ou de rupture, et de plus en plus de ces envahissants prospectus publicitaires.

La Poste pensait trouver là une issue de secours. C'est en réalité un cul de sac : les envois publicitaires ne rapportent rien (à peine 3 centimes de chiffre d'affaires par pli). De fait, c'est la Banque Postale, et dans une moindre mesure le transport des colis, qui permettent à La Poste de faire le dos rond.

Les plus

La censure par la Cour européenne de justice de la taxe sur les dividendes coûterait au final 10 milliards d'euros aux comptes publics. Une facture deux fois plus élevée que prévue par Bercy.

La note du jour

14/20 Gucci. La marque de luxe n'utilisera plus officiellement de fourrures animales dans ses collections. Une grande première dans cette industrie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie La poste Timbre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790500370
"Alerte rouge sur les tarifs de La Poste !", prévient Christian Menanteau
"Alerte rouge sur les tarifs de La Poste !", prévient Christian Menanteau
ÉDITO - Le prix du timbre devrait fortement augmenter l'an prochain. Une nouvelle hausse qui est justifiée ?
http://www.rtl.fr/actu/conso/alerte-rouge-sur-les-tarifs-de-la-poste-7790500370
2017-10-13 07:54:00
http://media.rtl.fr/cache/xvzlaTos6xRwz8ddjW7bQg/330v220-2/online/image/2016/0210/7781803308_des-timbres-illustration.jpg