1 min de lecture Laurent Jalabert

Paris-Nice : Jalabert estime que "ça peut être un mercredi favorable à Chavanel"

CHRONIQUE - Laurent Jalabert, consultant cyclisme pour "RTL", décrypte la 4e étape du Paris-Nice 2014, longue de 201,5 km entre Nevers et Belleville, dans le Rhône.

Laurent Jalabert, invité de RTL, le 7 mars 2014
Laurent Jalabert, invité de RTL, le 7 mars 2014 Crédit : Fanny Bonjean / RTL.fr
Ludovic Vandekerckhove
Ludovic Vandekerckhove et Gregory Fortune

L'Allemand John Degenkolb, lancé à pleine vitesse par le train de son équipe Giant, s'est adjugé mardi la 3e étape de Paris-Nice, sur le circuit automobile de Magny-Cours. Degenkolb s'est refusé à imaginer les scénarios pour la suite de la course qui entame mercredi un nouveau chapitre.

La 4e étape, longue de 201,5 kilomètres entre Nevers et Belleville, dans le Rhône, franchit les monts du Beaujolais et présente un profil alléchant. A moins de 15 kilomètres de l'arrivée, le mont Brouilly - 4e difficulté du jour - impose une montée brève et pentue (3 km à 8,4 %) sur une route étroite, avec un passage à 25% avant le sommet, gage d'une sélection qui doit fixer la première vraie hiérarchie de la course.

Ce sera le moment-clé de ce Paris-Nice

Sylvain Chavanel
Partager la citation

"C'est une étape compliquée dans le final avec trois grand prix de la montagne dans les 50 derniers kilomètres, analyse Laurent Jalabert pour RTL. Ça risque d'en surprendre quelques uns, mais beaucoup de coureurs ont pris le soin d'aller reconnaître ce point délicat"."Ce sera le moment-clé de ce Paris-Nice", estime pour sa part Sylvain Chavanel, l'un des candidats à la victoire finale. "Le placement sera décisif. Après, la route plonge très vite vers Belleville et ce sera très difficile de revenir".

Le Français Sylvain Chavanel en février 2014
Le Français Sylvain Chavanel en février 2014 Crédit : AFP/B.Horvat

Selon le consultant cyclisme de la première radio de France, "ça peut être une journée favorable pour le coureur Français - il y en aura d'autres, ce n'est pas la seule. Comme lui, d'autres ont intérêt à durcir la course maintenant (...). Avec le jeu des bonifications, il se retrouve à 28 secondes du leader. Chavanel est un attaquant né, il aura un terrain à sa mesure mercredi. Je crois qu'il sera capable de tenter quelque chose. Nous verrons bien s'il a les jambes suffisamment solides pour aller jusqu'au bout".

>
Ecoutez la chronique de Laurent Jalabert du mercredi 12 mars 2014 Crédit Média : Nicolas Georgereau | Durée : | Date :
Lire la suite
Laurent Jalabert Sylvain Chavanel Cyclisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants