2 min de lecture José Anigo

OM : Albert Emon nouvel adjoint dans une équipe en crise

L'Olympique de Marseille a embauché son ancien entraîneur Albert Emon pour devenir l'adjoint de l'actuel coach José Anigo. Un ajout dans le staff qui intervient dans un contexte difficile.

Albert Emon, entraîneur adjoint de l'OM
Albert Emon, entraîneur adjoint de l'OM Crédit : AFP/P.-C.Casabianca
Jean-Louis Pacull et La rédaction numérique de RTL

Rien ne va plus à l'OM. Dimanche soir à Monaco, le club de la cité phocéenne a été dominé 2-0. Une troisième défaite consécutive, toutes compétitions confondues, qui plonge le club à la 9e place de la Ligue 1 mais surtout dans la crise. En l'espace d'une semaine, Marseille a encaissé 9 buts.

Cette équipe-là semble avoir perdu son football, son âme et ses repères. José Anigo, le directeur sportif et entraîneur intérimaire, en convient presque. "Plus vite on sortira de ça, mieux ce sera pour le club et tout le monde", déclarait-il au micro de RTL.

Pour le président Vincent Labrune, il ne faut pas tirer le bilan tout de suite, mais après le match en retard de la 21e journée de championnat, à jouer au Vélodrome contre Valenciennes. "On fera un point sur le classement et sur les objectifs après le match de mercredi", a-t-il affirmé. En cas de bon résultat, l'Olympique de Marseille pourra peut-être enchaîner lors des deux matches suivants à disputer à domicile. "Je reste optimiste, ça c'est sûr", a poursuivi le dirigeant marseillais.

Un climat nauséabond

Ce discours incantatoire ne parvient néanmoins pas à masquer la situation critique que traverse le club actuellement. Albert Emon, coach de l'OM dans les années 2000, a été appelé à la rescousse pour devenir l'adjoint de José Anigo sur le secteur tactique. Officiellement, la direction assure que cette arrivée était prévue "depuis deux mois et demi" afin "d'étoffer" le staff technique.

À lire aussi
José Anigo, le 20 avril 2014 Olympique de Marseille
Transferts douteux de l'OM : José Anigo mis en examen

Et comme toute période difficile à Marseille, les supporters font part de leur mécontentement et de leur dépit. "C'est pathétique de partout. Cette année c'est fini. On va souffrir jusqu'à la fin. Si on finit troisième (place qualificative pour la Ligue des champions, ndlr) avec ce qu'on a vu, je ne comprends plus rien au foot", dit Alex, un ancien des Yankees, groupe de supporters.

Mais d'autres fans sont allés plus loin. La semaine dernière, le groupe des South Winners avait publié sur son site internet une tribune intitulée "Humilions ces sous-hommes" (les joueurs, ndlr), avant de retirer leurs propos. Dans la foulée, le club était en émoi après la découverte sur le mur du centre d'entraînement d'un tag "PK Adri et pas José ? Anigo Mafia", en référence à l'assassinat dans les quartiers nord de Marseille du fils de José Anigo, Adrien.

>
Rien ne va plus à Marseille Crédit Média : Jean-Louis Pacull | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Concours
Lire la suite
José Anigo Ligue 1 Conforama Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants