2 min de lecture Ligue 1 Uber Eats

Marseille - Nice : l'OM chute encore contre sa bête noire

COMPTE-RENDU - L'Olympique de Marseille s'est incliné contre l'OGC Nice, 0-1, sur un coup franc de Valentin Eysseric, lors de la 28e journée de Ligue 1.

Florian Thauvin, Eric Bauthéac et Valentin Eysseric
Florian Thauvin, Eric Bauthéac et Valentin Eysseric Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Nice s'est encore offert l'Olympique de Marseille. Après le sur le plus petit des scores, après l'humiliation infligée au Vélodrome en Coupe de France (4-5), les Azuréens sont une nouvelle fois repartis avec la victoire (0-1), lors de l'ouverture de la 28e journée de Ligue 1.

Dans les premières minutes, les Niçois semblaient pourtant ne pas être sortis des vestiaires tant l'Olympique de Marseille trouvait dans la profondeur, et avec une facilité déconcertante, sa paire d'attaquants Thauvin-Payet. Le duo était chargé de suppléer Gignac, suspendu. À la 9e minute, l'arbitre Laurent Duhamel aurait même pu siffler un pénalty en faveur de l'OM pour une main de Grégoire Puel, tourneboulé par André Ayew. Dans la foulée, Dimitri Payet s'illustrait avec deux frappes lointaines.

Mais face à des Phocéens trop imprécis dans leur dernier geste durant les 25 premières minutes, l'OGCN reprenait pied alors que l'intensité du match retombait quelque peu. Signe de ce regain de forme, Eric Bauthéac se procurait une occasion nette à la retombée d'un corner (42e).

Anigo a trouvé ses joueurs fatigués

Peu avant la pause, André Ayew cédait sa place à Saber Khalifa. Si le Ghanéen avait été touché juste avant, ce changement permettait surtout à l'OM de changer sa tactique et de troquer son 4-4-2 losange pour un 4-2-3-1 avec Thauvin et Payet sur les flancs et Valbuena en soutien du Tunisien. Mais l'impuissance offensive des Olympiens perdurait tout de même en seconde période pendant que leurs adversaires paraissaient sereins. Dans ces cas-là, la punition arrive souvent tôt ou tard.

À lire aussi
Olympique Lyonnais
Marseille-Lyon : où en sont l'OM et l'OL avant le 117e "Olympico" ?

Ça n'a pas manqué. Sur un coup-franc concédé par Fanni à l'entrée de sa surface, Valentin Eysseric propulsait le ballon juste au-dessus du mur marseillais pour le loger au fond des filets d'un Steve Mandanda masqué et impuissant (66e). Derrière, Thauvin n'était pas loin de remettre les deux équipes à égalité. Mais sa frappe, consécutive à un mouvement de la droite vers l'axe, était trop croisée.

Au final, avec cette deuxième défaite consécutive, Marseille reste donc 5e à cinq points de Saint-Étienne et six unités de la troisième marche du podium. Une très mauvaise opération donc, à mettre principalement sur le compte de la fatigue, selon José Anigo, interrogé à l'issue du match par beIN SPORTS : "Un manque de fraîcheur. On a tout tenté tactiquement. On a été inoffensifs, on a quasiment pas proposé de choses intéressantes. On avait mieux à faire, mais il aurait fallu être beaucoup plus prêts pour ça. L'absence de Gignac nous a aussi pénalisé".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Uber Eats Sport Football
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants