1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Tour de France 2015 : Froome trouve antisportive l'attaque de Nibali
2 min de lecture

Tour de France 2015 : Froome trouve antisportive l'attaque de Nibali

Le porteur du maillot jaune n'a pas apprécié que son concurrent italien profite d'un ennui mécanique pour accélérer.

Le maillot jaune Chris Froome et l'Italien Vincenzo Nibali, le 22 juillet 2015
Le maillot jaune Chris Froome et l'Italien Vincenzo Nibali, le 22 juillet 2015
Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
Julien Absalon & AFP

Christopher Froome serait-il mauvais joueur ? À l'issue de la 19e étape du Tour de France, vendredi 24 juillet, le porteur du maillot jaune n'a perdu qu'une trentaine de secondes sur son dauphin colombien Nairo Quintana et un peu plus d'une minute sur Vincenzo Nibali, vainqueur à La Toussuire mais encore relégué à 6'44" au classement général. Toutefois, le porteur du maillot jaune n'a pas vraiment apprécié l'attaque de l'Italien, qui a profité d'un ennui mécanique dans le col du Glandon pour s'envoler.

"L'affaire est assez simple. J'ai eu un problème mécanique. Un morceau de bitume s'est coincé dans ma roue arrière, j'ai dû m'arrêter pour l'enlever. Nibali avait toute la montée pour m'attaquer, il a choisi ce moment-là. J'ai appris ensuite par les autres coureurs qu'il s'était retourné. Je pense que son geste n'est pas sportif", a déclaré le Britannique face à la presse.

Une explication houleuse

De son côté, Vincenzo Nibali s'est justifié : "Quand je me suis retourné, c'était pour parler avec Kangert. On voulait passer à l'attaque sur la Croix-de-Fer. J'ai fait ma course". Il réfute par ailleurs l’existence d'une tradition visant à ne pas attaquer un maillot jaune en difficulté mécanique. "Il n'y a pas de règle pour ça. Je me souviens de ce qui m'était arrivé à Montalcino (il avait chuté dans le Giro 2010, ndlr) ou entre Andy Schleck et Alberto Contador (dans le Tour 2010)", constate-t-il avant de préciser : "Je n'ai été averti (de l'incident de Froome) que par radio après".

Cet incident a provoqué une explication houleuse entre les deux hommes, au pied du podium. "Je lui ai dit exactement ce que je pensais de lui", a déclaré Froome. Nibali, lui, ne comprend pas : "J'ai été très déçu par ses paroles, elles sont trop dures et trop injustes pour être répétées. Il était très fâché, mais c'est son problème. On est encore dans le feu de l'action à la fin de la course, j'ai préféré ne pas répondre tout de suite. On est tous nerveux, c'est normal".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/