1 min de lecture Football

Stephanie Roche "a décidé de quitter Albi"

La joueuse irlandaise Stephanie Roche, nominée pour le prix Puskas 2014 du plus beau but de l'année, a décidé de quitter le club français d'Albi, où elle évoluait depuis l'été dernier.

Stephanie Roche le 24 novembre 2014
Stephanie Roche le 24 novembre 2014 Crédit : AFP/R.Gabalda
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Stephanie Roche, qui était rentrée en Irlande pour la trêve, "a décidé de quitter Albi", où elle était attendue depuis samedi, et "ne souhaite pas revenir en France", a déclaré l'entraîneur du club, David Welferinger, à l'AFP, mardi 6 décembre. 

On étudie les modalités de rupture de son contrat et on lui souhaite bonne chance, même si on est un peu triste

David Welferinger, entraîneur d'Albi
Partager la citation

"Elle bénéficie tellement de son succès, inévitablement, elle a eu d'autres propositions de clubs plus huppés. C'est normal, on ne va pas la freiner, on étudie les modalités de rupture de son contrat et on lui souhaite bonne chance, même si on est un peu triste", a-t-il ajouté, sans être en mesure de préciser quels clubs souhaitaient recruter la joueuse de 25 ans. À Albi, la joueuse bénéficiait d'un contrat fédéral rémunéré 800 euros par mois et d'un appartement de fonction. 

Grâce à son but marqué le 20 octobre 2013 avec son équipe de l'époque (Peamount United) en championnat féminin d'Irlande, et qui a fait le buzz sur internet, l'attaquante internationale irlandaise est en lice pour le prix Puskas du plus beau but de l'année, face au Colombien James Rodriguez et au Néerlandais Robin Van Persie. Le prix sera remis lundi prochain lors de la cérémonie du Ballon d'Or, à Zurich.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Football Mondial féminin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants