1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Metz-Lyon : les ultras messins condamnent fermement les jets de pétards
1 min de lecture

Metz-Lyon : les ultras messins condamnent fermement les jets de pétards

Le groupe de supporters "Horda Frenetik" exclura les coupables des incidents survenus samedi 3 décembre s'il s'avère qu'ils sont bien issus de ses rangs.

L'entraîneur de Metz Philippe Hinschberger face à la "Horda Frenetik", samedi 3 décembre 2016
L'entraîneur de Metz Philippe Hinschberger face à la "Horda Frenetik", samedi 3 décembre 2016
Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Noël Le Graët : "C'est un dossier difficile pour la commission de discipline"
00:20
Gregory Fortune & AFP

Qui sont les "supporters" messins qui ont lancé des pétards sur le gardien de Lyon samedi 3 décembre, entraînant l'arrêt de la rencontre et une surdité traumatique d'Anthony Lopes ? Très vite, un nom est remonté à la surface celui de la Horda Frenetik, groupe d'ultras situés juste derrière le but alors gardé par l'international portugais. Plusieurs personnes auraient été identifiés, a assuré le président du FC Metz Bernard Serin. Depuis, ni leurs noms ni d'éventuelles interpellations n'ont depuis fuité.

Lundi 5 décembre, la Horda Frenetik s'est manifesté. "S'il s'avère que le(s) coupable(s) sont membres de notre groupe, nous prendrons les mesures nécessaires à notre niveau : à savoir l'exclusion immédiate et définitive de notre association", affirme le groupe ultra dans un communiqué publié sur sa page Facebook. "Nous condamnons fermement ce geste incompréhensible et stupide et espérons que l'exploitation des images de vidéosurveillance permettra de rapidement identifier le ou les auteurs de ces actes, et de les mettre face à leur responsabilité individuelle". Et de conclure que les pétards "n'ont pas leur place dans un stade". 

Le président de la Fédération française de football a parallèlement livré son point de vue. "Les spectateurs qui ont fait ces bêtises sont stupides, estime lui aussi Noël Le Graët. Mais c'est combien, 3, 4, 5 ? C'est juste dommage, 30.000 personnes se conduisent bien, ont envie de soutenir leur équipe. On n'est pas à l'abri d'incidents importants. C'est un dossier difficile pour la commission de discipline" de la Ligue de football professionnel. Celle-ci doit se réunir jeudi 8 décembre pour prendre des sanctions. Le FC Metz risque notamment de perdre la rencontre alors qu'il menait au score au moment de l'interruption de la partie

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/