1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Ibrahimovic, Bielsa, Qatar... ce qu'il faut retenir de l'interview de Bernard Tapie
3 min de lecture

Ibrahimovic, Bielsa, Qatar... ce qu'il faut retenir de l'interview de Bernard Tapie

INVITÉ RTL - Bernard Tapie a balayé l'actualité du football et s'est notamment intéressé à la saison du PSG et de l'OM.

Bernard Tapie sur la pelouse du Syade Vélodrome de l'Olympique de Marseille, dont il fut président de 1986 à 1994
Bernard Tapie sur la pelouse du Syade Vélodrome de l'Olympique de Marseille, dont il fut président de 1986 à 1994
Crédit : AFP/G.Julien
ARCHIVES RTL - Bernard Tapie invité exceptionnel du "Multiplex RTL - Ligue 1" le 23/05/2015 (1/4)
00:19:55
ARCHIVES RTL - Bernard Tapie invité exceptionnel du "Multiplex RTL - Ligue 1" le 23/05/2015 (2/4)
00:07:57
ARCHIVES RTL - Bernard Tapie invité exceptionnel du "Multiplex RTL - Ligue 1" le 23/05/2015 (3/4)
00:18:49
ARCHIVES RTL - Bernard Tapie invité exceptionnel du "Multiplex RTL - Ligue 1" le 23/05/2015 (4/4)
00:19:28
Julien Absalon & Christian Ollivier & Jérôme Millagou & Pascal Praud

En marge de la 38e et dernière journée de Ligue 1, Bernard Tapie était l'invité de RTL, ce samedi 23 mai. L'ancien président de l'Olympique de Marseille, entre 1986 et 1994, s'est exprimé sur la saison du Paris Saint-Germain, notamment de sa vedette Zlatan Ibrahimovic, celle de l'Olympique de Marseille, et de son entraîneur Marcelo Bielsa, mais aussi sur la santé du football français et les chances de victoires de l'équipe de France à l'Euro 2016.

Le PSG peut gagner la Ligue des champions avec Laurent Blanc

Sacré la semaine passée pour la cinquième fois de son histoire en Ligue 1, le Paris Saint-Germain est "un beau champion qui apporte énormément de choses dans le championnat", selon Bernard Tapie, tout en assurant "que c'est toujours dur d'être champion". Il estime en outre que les joueurs sont "d'un très haut niveau" et que "l'entraîneur est à sa place". 

D'ailleurs, Laurent Blanc pour lui "peut très bien améliorer encore la situation du club". Il ne fait même aucun doute selon lui que l'entraîneur parisien peut remporter la Ligue des champions avec le PSG : "Sans problème, j'en suis certain".

Tapie aurait viré Zlatan Ibrahimovic

Après avoir dressé des louanges au club de la capitale, Bernard Tapie a cependant taclé Zlatan Ibrahimovic. "À part un joueur, le club est très beau en image. Celui qui se prend pour Dieu le père ferait pas mal de redescendre un peu". L'ancien dirigeant marseillais affirme même qu'il aurait licencié le Suédois pour son dérapage verbal en mars dernier à Bordeaux : "Qu'est-ce que j'ai fait avec Cantona ? (Il est sanctionné puis prêté à Bordeaux en 1989 après avoir jeté son maillot à terre, ndlr) Cantona valait Zlatan. C'est l'image du club. J'aurais viré Zlatan Ibrahimovic tout de suite après ses déclarations à Bordeaux. Sans contestation".

À lire aussi

L'ancien député des Bouches-du-Rhône explique cependant que le Paris Saint-Germain n'est pas assez taillé pour un joueur comme Ibrahimovic. "Il n'a jamais fait ça partout où il est passé. Il a même au contraire laissé l'image d'un mec plutôt sympa. Au PSG, il a l'attitude qu'on lui laisse avoir. Lorsqu'il y a un décalage trop fort entre la notoriété du club, sur le plan de son identité dans le monde, et celle du joueur, il y a un déficit d'image terrible. Alors qui peut dire quelque chose à Ibrahimovic ? Blanc ? Il n'a jamais eu sa notoriété. Le président (Al-Khelaïfi, ndlr) ? Il ne savait pas comment se jouait le football il y a trois ans. Ce n'est pas l'argent qui peut donner de l'influence sur un tel joueur. C'est un autre joueur de haut niveau ou le club, quel que soit le président".

Il aurait aussi écarté Bielsa, malgré ses "qualités" d'entraîneur

Bernard Tapie est clair : "Moi je suis le patron dans mes boîtes". C'est pourquoi il explique qu'il se serait séparé de Marcelo Bielsa, l'entraîneur de l'Olympique de Marseille, lorsque ce dernier s'en est ouvertement pris au président Vincent Labrune devant la presse, en début de saison. "Un entraîneur qui n'est pas d'accord avec le président, il a le droit. Mais il lui réserve ses critiques. C'est comme ça la vie. Il a déshabillé son président. Moi, je l'aurais viré le lendemain".

Néanmoins, Bielsa est un "extraordinaire entraîneur" pour l'ex-ministre de la Ville. "Il a su donner aux joueurs une identité. C'est un jeu que j'aime d'autant plus que c'est celui qu'on appliquait. Ma priorité, c'est qu'un joueur donne 100% de son énergie dès la perte de balle. Bielsa est partisan de ce pressing. Mais il a fait un football pas économe pour une effectif de 14 joueurs. Sinon le principe est bon. Ce n'est pas le hasard si presque tous les joueurs adhèrent. Je vois simplement que le président a accepté des débordements de comportement. Mais Vincent Labrune n'est pas un imbécile, il a estimé que fermer sa gueule était plus important".

L'Équipe de France va gagner l'Euro 2016 selon lui

"Je pense qu'on a l'équipe pour gagner l'Euro 2016, juge Bernard Tapie. Tous nos joueurs jouent dans les grands clubs européens. On a une équipe de France fabuleuse". Il se réjouit par ailleurs du niveau de Paul Pogba, un joueur "fabuleux" qui va être "un monstre" dans le futur.

Le Qatar "a le blé, pas le savoir-vivre"

Interrogé sur l'organisation de la Coupe du monde de football 2022 par le Qatar, entachée de nombreux soupçons de corruption lors du vote d'attribution, Bernard Tapie a déclaré : "Je dis bravo. Ces pays-là, ils ont le blé, pas le savoir-vivre. La seule façon qu'ils l'aient, c'est d'aller chez eux. Il faut leur montrer comment vivre pour que les gens soient heureux, que les ouvriers n'habituent pas dans des caravanes et que leur pognon ne serve pas seulement à faire des investissements à l'étranger".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien