3 min de lecture Équipe de France de football

Équipe de France : de la 4e division aux Bleus, la folle semaine de Presnel Kimpembe

ÉCLAIRAGE - Le jeune défenseur central du PSG a été convoqué à la surprise générale, quelques jours après avoir disputé un match en amateurs.

Presnel Kimpembe avec le maillot de l'équipe de France Espoirs, le 30 août 2016
Presnel Kimpembe avec le maillot de l'équipe de France Espoirs, le 30 août 2016 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Dix-sept matches professionnels sous les couleurs du Paris Saint-Germain, seulement onze titularisations en Ligue 1, mais déjà une convocation en équipe de France. Presnel Kimpembe, à peine 21 ans, découvre donc le monde des Bleus après avoir été appelé lundi 3 octobre pour la première fois par Didier Deschamps pour remplacer au pied levé Eliaquim Mangala, souffrant d'une blessure. À son arrivée à Clairefontaine, le mythique centre d'entraînement de la sélection, le jeune défenseur central a fait part de son émotion : "Je suis l'équipe de France depuis tout petit et être là aujourd'hui, c'est un énorme bonheur. Je crois que je ne me rends pas encore assez compte, mais ce sera le cas quand j'aurai vu tout le monde et que je vais commencer l'entraînement".

Presnel Kimpembe a de quoi être quelque peu déboussolé car il aurait fallu être bien inspiré pour deviner que sa carrière allait prendre un tel tournant. Certes, celui qui a refusé de jouer avec la sélection nationale du Congo, après avoir disputé une rencontre avec les Espoirs congolais en 2014, a démarré la saison en tant que titulaire en profitant d'une blessure de Thiago Silva et de l'absence de Marquinhos, parti défendre les couleurs du Brésil aux Jeux olympiques de Rio. D'ailleurs, ce sont là encore des défections qui lui permettent de tirer son épingle du jeu chez les Bleus, car face aux nombreux forfaits de plus ou moins longue date (Umtiti, Zouma, Rami, Perrin...), le sélectionneur n'avait plus vraiment d'autres choix hormis le très jeune espoir Lucas Hernandez (Atlético de Madrid) ou le solide Paul Baysse de l'OGC Nice. Reste que ce pur produit du centre de formation du PSG avait disparu des écrans radars depuis le 20 septembre et ses sept bons matches, au cours desquels il a démontré toute sa sérénité.

Saint-Malo devant 400 spectateurs

Son nom est finalement réapparu juste avant la rencontre PSG-Bordeaux de samedi 1er octobre. Non pas sur la feuille de match mais dans les colonnes de L'Équipe. Le quotidien révèle que le jeune natif de Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise), au club depuis 2005, souhaite rencontrer le président Nasser Al-Khelaïfi pour faire avancer les discussions concernant sa prolongation de contrat qui n’avanceraient pas suffisamment à son goût avec le directeur du football, Patrick Kluivert. Courtisé par d'autres clubs alors que son bail se termine en juin 2018, le jeune défenseur souhaitait clarifier son avenir le plus rapidement possible. Car même s'il n'est pas ouvert à départ, assurant être "là pour dix ans encore", le gaucher reconnaît dans Onze Mondial avoir déjà "songé" à quitter le club par le passé pour imiter, notamment, son ami Kinglsey Coman.

À lire aussi
Les Bleues ont parfaitement débuté leur Coupe du monde avec deux victoires en autant de matches Mondial féminin
Coupe du Monde féminine 2019 : un engouement sans précédent autour des Bleues

Cette information a coïncidé avec sa demande de pouvoir jouer avec la réserve du club, en quatrième division (CFA), pour gagner du temps de jeu. La requête, acceptée par l'entraîneur Unai Emery, lui a permis d'affronter samedi 1er octobre, la modeste formation de l'US Saint-Malo. Ce match entre amateurs et jeunes pousses, perdu à la dernière minute (0-1) par les Parisiens, s'est déroulé devant 400 spectateurs face à l'unique tribune du Camp des Loges de Saint Germain-en-Laye. Et son coach du jour, François Rodrigues, l'a trouvé d'ailleurs trouvé "très bon et très impliqué" même s'il n'a su sauver une mauvaise passe qui a directement débouché sur le but de la défaite.

Dans la foulée, Presnel Kimpembe se préparait à rejoindre une fois de plus l'équipe de France Espoirs pour aller affronter la Géorgie en amical le 6 octobre, puis l'Irlande du Nord en qualifications du championnat d'Europe des moins de 23 ans le 11 octobre. Finalement, ce sont potentiellement deux matches des éliminatoires du Mondial 2018 que le jeune "titi" du PSG s'apprête à disputer avec les Bleus. 

>
Paris-St Malo (réserve) : Le résumé Durée : |
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Paris Saint-Germain Coupe du Monde
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785110079
Équipe de France : de la 4e division aux Bleus, la folle semaine de Presnel Kimpembe
Équipe de France : de la 4e division aux Bleus, la folle semaine de Presnel Kimpembe
ÉCLAIRAGE - Le jeune défenseur central du PSG a été convoqué à la surprise générale, quelques jours après avoir disputé un match en amateurs.
https://www.rtl.fr/sport/football/equipe-de-france-de-la-4e-division-aux-bleus-la-folle-semaine-de-presnel-kimpembe-7785110079
2016-10-04 16:09:16
https://cdn-media.rtl.fr/cache/g-xwe8ktGfGgVgrGC5pSgA/330v220-2/online/image/2016/1004/7785111708_presnel-kimpembe-avec-le-maillot-de-l-equipe-de-france-espoirs-le-30-aout-2016.jpg