3 min de lecture Olympique de Marseille

Démission de Marcelo Bielsa : Passi, Jemez, Mazzarri... quel nouvel entraîneur pour l'OM ?

DÉCRYPTAGE - Solutions en interne ou prestigieux entraîneurs étrangers, les pistes sont multiples pour Vincent Labrune, qui doit faire face à une situation tendue à l'Olympique de Marseille, après la démission de Marcelo Bielsa.

Franck Passi est le nouvel entraîneur intérimaire de l'Olympique de Marseille
Franck Passi est le nouvel entraîneur intérimaire de l'Olympique de Marseille Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
Christophe Chafcouloff
Christophe Chafcouloff

Une journée de championnat et déjà un sacré chantier. Au lendemain de la démission du "Loco" Marcelo Bielsa, annoncée à la surprise générale, l'Olympique de Marseille se retrouve amputé de sa tête pensante. L’entraîneur-adjoint Franck Passi reprend les rênes de l'équipe dans une situation "d'intérimaire". Au delà de la gestion d'un effectif encore loin d'être figé, le président Vincent Labrune doit se mettre en quête, ou pas, d'un successeur au déroutant Argentin. 

Problème de taille : la saison est déjà entamée, et les solutions ne sont pas légion sur le marché. Des noms comme Lucien Favre, coach suisse de Mönchengladbach engagé en Ligue des champions, Jocelyn Gourvennec, ou Christophe Galtier, souvent cités, tombent à l'eau.

Passi intérimaire pour durer ?

Bien malgré lui, l'OM passe du "Loco" Bielsa au "local" Passi. Au club depuis 2006 (recruteur puis entraîner de l'équipe réserve), l'ancien olympien présente l'avantage certain de connaitre l'effectif du club provençal et d'être apprécié des joueurs. Si elle est d'une précocité inédite dans la saison, le départ d'un entraîneur est loin d'être une situation inconnue. Lors de la saison 1988-1989, Gérard Banide avait été démis de ses fonctions au bout de 3 journées, avant que son successeur Gérard Gili, entraîneur au centre de formation, réussisse avec l'équipe première le doublé en fin de saison. Et les assistants ont parfois constitué des options de long terme. L'exemple d'Albert Emon, adjoint pendant 4 saisons avant de redevenir entraîneur principal de l'OM lors de la saison 2006-2007 en est le meilleur exemple.

Le nom d'autres anciens vont forcément être évoqués dont celui de Fabrizio Ravanelli. L'ancien attaquant de l'OM a déjà entraîné Ajaccio, sans grand succès. Il est actuellement sans club. Autre nom bien connu du milieu : Frédéric Antonetti. L'ancien entraîneur du SC Bastia est également sans fonctions, et pourrait bien tenir la corde. Problème : depuis le départ de José Anigo, l'Olympique de Marseille avait affiché un tournant dans sa politique, avec la figure de Marcelo Bielsa. Les dirigeants vont chercher des entraîneurs, et leurs regards vont inévitablement se tourner hors de France.

À l'étranger : Klopp et les pistes italiennes

À lire aussi
Les Marseillais célèbrent leur victoire face à Lyon, dimanche 10 novembre Ligue 1 Conforama
OM-OL : les Marseillais gagnent le choc et se hissent à la 2e place du classement

Après le "projet Dortmund" affiché par Vincent Labrune au sujet de l'OM, une figure atypique du football européen venant d'outre-Rhin séduit : Jurgen Klopp. Problème : la venue de l'ancien ancien entraîneur du Borussia est hautement improbable. Ce dernier s'est en effet accordé une année sabbatique avant de repartir sur un nouveau projet, repoussant des rumeurs qui l'envoyaient à Naples ou au Real Madrid... Côté italien, de grands noms restent sur le marché, avec en tête de proue l'ancien sélectionneur italien Cesare Prandelli.

Cesare Prandelli, en 2014
Cesare Prandelli, en 2014 Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP

L'ex-entraîneur de la Fiorentina, sans club depuis son éviction de Galatasaray en novembre 2014, est disponible au même titre que Walter Mazzari, ancien entraîneur de l'Inter Milan, qui avait avant fait les beaux jours du Napoli (2009-2013).

Les "moins connus " espagnols

José Miguel Gonzalez Martin. Le patronyme n'est pas familier du grand public, mais l'ancien joueur du Real Madrid présente l'avantage d'être disponible. L'Espagnol a remporté deux fois le championnat de Grèce avec l'Olympiakos, avant d'être licencié. Un autre "inconnu" circule avec insistance dans les conversations : Paco Jemez. À la tête du Rayo Vallecano depuis 2012, le nom de l'ancien défenseur central revenait à l'intersaison comme successeur potentiel du "Fou" Marcelo Bielsa.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Olympique de Marseille Marcelo Bielsa Ligue 1 Conforama
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants