1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. David Cameron raillé après s'être trompé sur son équipe de foot favorite
2 min de lecture

David Cameron raillé après s'être trompé sur son équipe de foot favorite

Supporter d'Aston Villa, le Premier ministre britannique David Cameron a laissé entendre qu'il soutenait West Ham.

Le Premier ministre britannique David Cameron lors d'un discours
Le Premier ministre britannique David Cameron lors d'un discours
Crédit : AFP
Julien Absalon & AFP

Aston Villa ou West Ham ? Pour David Cameron, ce n'est plus très clair. Connu pour être un supporter d'Aston Villa, club de première division anglaise, le premier ministre britannique a été moqué par la presse britannique et les internautes pour avoir déclaré lors d'un discours qu'il supportait West Ham.

Le dirigeant conservateur s'exprimait à Londres à moins de deux semaines d'élections législatives qui s'annonce très serrées. Et alors qu'il abordait le sujet des communautés ethniques minoritaires, il a tenté un trait d'humour : "Nous sommes un pays où vous pouvez être Gallois, hindou et Britannique. Nord-Irlandais, juif et Britannique. Vous pouvez supporter en même temps Manchester United, les "Windies" (équipes des Indes occidentales de cricket, ndlr) et les Britanniques aux JO. Bien sûr, je préfère que vous supportiez West Ham".

Il n'en fallait pas moins pour que la twittosphère s'empare de cette controverse autour du hashtag #villagate qui a figuré parmi les termes les plus recherchés sur le réseau social. "Aston Villa la semaine passée, West Ham celle-ci, Burnley la semaine prochaine ?", a notamment commenté l'ancien footballeur Gary Lineker sur son compte Twitter. "David Cameron affirme qu'il jouait au football à l'école. Je soupçonne que sa spécialité était les buts contre son camp", commente un autre internaute. 

Cameron souvent moqué

Des tacles sont également venus de la sphère politique. L'ex-conseiller en communication du travailliste Tony Blair, Alastair Campbell, a ainsi estimé que cela prouvait que David Cameron était "déconnecté" de la réalité.

À lire aussi

Face à ce ramdam, David Cameron a tenu à se justifier et dit avoir eu une petite absence. "Je suis un fan de Villa. J'ai dû être dépassé par quelque chose ce matin. Mais cela arrive parfois lorsque vous êtes en campagne", a-t-il déclaré selon The Guardian.

Le leader des conservateurs, dont les origines aisées sont souvent l'objet de moqueries de la part de ses opposants, semble avoir seulement commencé à évoquer son équipe de foot favorite en 2005, lorsqu'il a pris la tête des Tories. Si son oncle est un ancien président d'Aston Villa, il avait indiqué en 2001 ne pas suivre le football.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/