1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. CAN 2015 : la CAF se veut rassurante à propos d'Ebola
1 min de lecture

CAN 2015 : la CAF se veut rassurante à propos d'Ebola

A la veille du coup d'envoi de la CAN en Guinée équatoriale, la CAF s'est dite "très confiante" à propos du dispositif anti-Ebola.

Le président de Guinée Equatoriale Teodoro Obiang Nguema portant la coupe de la CAN 2015 lors d'une cérémonie, le 3 décembre 2014 à Malabo (archives).
Le président de Guinée Equatoriale Teodoro Obiang Nguema portant la coupe de la CAN 2015 lors d'une cérémonie, le 3 décembre 2014 à Malabo (archives).
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Alors que la Guinée équatoriale accueille dès samedi la CAN 2015, la Confédération africaine de football (CAF) s'est dite ce vendredi 15 janvier "très confiante" à propos du dispositif anti-Ebola mis en place par les autorités locales.

"Nous sommes très confiants, c'était un des points traités en premier", a assuré le secrétaire général de la CAF, Hicham El Amrani à propos de l'épidémie qui a fait environ 8000 morts dans l'ouest du continent, mais aucune victime en Guinée équatoriale, pays qui a repris l'organisation du tournoi après le renoncement du Maroc justement par crainte du virus.

Un plan anti-Ebola "concret" mis en place

"La partie équato-guinéenne a investi dans des équipements importants, comme des ambulances spécialisées, il y a une commission anti-Ebola et des médecins venus d'autres pays, a-t-il ajouté. Nous avions envoyé notre responsable médical pour parler au ministre de la Santé. Un plan concret a été mis en place, et nous avons communiqué avec les équipes, pour un contrôle à leur départ et à leur arrivée à Malabo".

Toutes les délégations doivent transiter par la capitale équato-guinéenne pour les contrôles sanitaires préventifs. "Nous avons eu déjà une personne avec une petite fièvre, qui a suivi la procédure et a pu rejoindre sa délégation trois ou quatre heures ensuite", a-t-il relevé. "C'est largement contrôlé, il y a eu de bons chiffres de diminution des cas, mais ce n'est pas fini, notre vigilance doit être maximale", selon Hicham El Amrani.

À lire aussi

L'expansion d'Ebola semble jugulée, selon les déclarations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) jeudi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/