1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Arbitrage vidéo dans le football : ce que va changer l'arrivée de cette technologie
1 min de lecture

Arbitrage vidéo dans le football : ce que va changer l'arrivée de cette technologie

REPLAY / ÉCLAIRAGE - Petite révolution dans le monde du football, l'arbitrage vidéo va être testé à partir de la saison 2016-2017.

L'arbitrage vidéo devrait réduire les contestations, ici lors de France-Honduras lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil
L'arbitrage vidéo devrait réduire les contestations, ici lors de France-Honduras lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil
Crédit : David Vincent/AP/SIPA
Ce que va changer l'arrivée de l'arbitrage-vidéo dans le football
00:01:46
Jérôme Millagou & La rédaction numérique de RTL

L'arbitrage vidéo débarque dans le monde du football. Les premiers tests seront menés pendant la saison 2016-2017 après cette toute première décision prise samedi 5 mars par le nouveau directeur de la FIFA, Gianni Infantino. Cette évolution, que Michel Platini a toujours combattue, pourra être utilisée dans quatre cas de figure : pour voir si le ballon a franchi la ligne de but, pour un penalty, une expulsion ou pour confirmer l'identité d'un joueur sanctionné.

Le bénéfice espéré est de limiter les erreurs d'arbitrages. L'inconvénient envisagé est qu'il hache le jeu, altère sa fluidité et déplace les débats et les problèmes. Dans tous les cas, il faudra attendre 2 ans pour voir l'aide vidéo active. La saison prochaine, il ne s'agira que de tests avec un superviseur dans le car régie du diffuseur TV pour voir où et quand utiliser la vidéo. Il ne communiquera pas avec l'arbitre sur le terrain avant la saison 2017-2018.

Goal line technology : la continuité d'un système qui marche

Pour la "Goal line technology" (technologie sur la ligne de but) rien de nouveau. Cette avancée est déjà utilisée en Coupe du monde, en Ligue 1 et bientôt en Ligue des champions pour la finale.

Erreur d'identité : une aide précieuse

L'arbitre vidéo pourra rectifier instantanément via l'oreillette une éventuelle erreur concernant l'identité d'un joueur sanctionné d'un carton, jaune ou rouge.

Le penalty et le carton rouge : sujet à débat

Les cas du penalty ou l'expulsion risquent juste de déplacer le débat. Le superviseur pourra confirmer rapidement si une faute a été commise dans la surface ou hors de la surface. La nature de la faute sera, elle, sujette à interprétation. L'arbitre aura donc un autre point de vue sur la foi des ralentis. Sera-ce suffisant ? Pas certain. Quid du hors jeu ? Cette règle ne fait pas partie de l'expérimentation autorisée par le board de la FIFA. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Sport