6 min de lecture Claude Onesta

Euro de Hand : revivez le direct de la finale Danemark - France

DIRECT - La France défie le Danemark sur ses terres en finale de l'Euro de Handball. Les Bleus espèrent remporter leur 3e titre continental et confirmer leur renouveau.

Le duel Karabatic - Hansen sera une clé du match
Le duel Karabatic - Hansen sera une clé du match Crédit : ATTILA KISBENEDEK / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

19h01 : ÇA Y EST !!!! LES FRANÇAIS SONT CHAMPIONS D'EUROPE !!!!

19h01 : Nyokas encooore !!! 41-32

19h00 : Nyokas marque le 40e but. 1 minute à jouer. C'est fait !!!!!

18h57 : Noddesbo marque. 31-39. 3 minutes.

18h55 :
Abalo encore et toujours (7/9), Lindberg répond. Honrubia et Dumoulin entrent alors que Porte marque encore (9 buts). 29-39, 5 min à jouer.

18h53 :
Abalo régale et la France est en démonstration. 28-37 et 7 min à jouer.

18h50 :
Spellerberg réduit l'écart. Sorhaindo répond.

À lire aussi
Claude Onesta le 5 janvier 2015 à Pornic. Jeux Olympiques
JO 2020 : Onesta pointe "un affaiblissement général" du sport français

18h50 : Narcisse en contre-attaque. 25-35 et les Danois ont un joueur exclu 2 min.

18h47 :
Jet de 7 mètres pour Guigou...C'est dedans. 10 buts pour lui. 25-34, 11 minutes à jouer. Ça sent très bon. 

18h45 :
Échec de Karabatic seul en contre. 25-33.

18h43 :
Le festival Porte continue, 8/10. Sur la défense, il obtient un passage en force adverse. Le petit nouveau est un à la hauteur. Il reste 14 minutes.

18h42 :
Joli entre en jeu.

18h40 : Guigou marque son 9e but, il est lui aussi à la hauteur de l'événement avec 9/10 aux tirs. Temps-mort Danemark. Le dernier.

18h38 :
Sorhaindo, au pivot maintient 7 buts d'avance. Il reste 17 minutes.

18h38 :
Mollgard, 9 mètres fait parler sa puissance. 24-30.

18h37 :
Le match se tend et se resserre

18h36 :
Arrêt de Green sur Porte

18h36 :
Lindberg répond à Guigou. 23-30

18h35 :
20 minutes à jouer

18h34 :
Sur une attaque compliquée, Guigou trouve la faille, Hansen, énormissime, trompe Omeyer et Abalo prend 2 minutes.

18h32 :
Christiansen. 21-28.

18h31 :
Porte, entre les jambes de Landin. 28-20. Il reste 23 minutes.

18h30 :
Hansen, en angle fermé, bat Omeyer. Superbe 8e but.

18h30 :
Arrêt de Landin sur Karabatic. Omeyer répond en s'opposant à Hansen.

18h28 :
Karabatic, par dessus la défense marque un but, imité par un danois dans la foulée.

18h26 : Jet de 7 mètres pour les Bleus. Guigou place un "chabala" sur Landin. 17-26, il reste 27 min. Lindberg ajoute un but.

18h25 :
Arrêt d'Omeyer, encore énorme et Abalo ajoute un but en aveugle. Hansen à la hauteur de son statut, répond.

18h25 :
Narcisse, à 9 mètres, nettoie la lucarne de Landin. 24-16.

18h24 :
La France donne le coup d'envoi.

18h23 : Ça va repartir à Herning. Les Bleus sont à 30 min du sacre.

18h12 :


18h09 : SUPERBE !!! Sur un "kung fu" de haute volée entre Guigou et Porte à la sirène, la France regagne les vestiaires avec une avance de 7 buts. 23-16.

18h09 :
Une bombe de Hansen à 9 mètres.

18h08 :
Omeyer écœure Eggert, il reste 30 secondes avant la pause. 

18h07 :
Spellerberg ramène son équipe à 15-22. 1 min 20 à jouer. Retour de Porte.

18h06 :
Abalo tire en appui et transperce Landin, impuissant et absent. 2 min à jouer.

18h05 :
Abalo suspend son vol et marque à 9 mètres, Hansen lui répond. 14-21.

18h04 :
Lucarne de Christiansen, perte de balle française et missile de Mikkel Hansen et 2 minutes pour Porte. 13-20. 3 minutes à jouer.

18h04 :
Anic est de retour, il reste 4 min. 20-11.

18h03 :
Landin stoppe la frappe de Narcisse et Lindberg enchaîne un troisième but.

18h02 :
Lindberg profite d'un mauvais placement de Guigou pour marquer encore. 19-19.

18h02 :
Porte et son bras gauche magique, marque de 9 mètres. 19-9.

18h01 :
Anic prend 2 min et Lindberg réduit l'écart, il reste 6 min 30.

18h00 :
Abalo en position de pivot transforme l'offrande de Karabatic.

18h00 :
Hansen, à 9 mètres, utilise son bras de feu pour marquer. 17-8.

17h59 :
Valentin Porte aligne le gardien pour son 4e but. Il reste 8 min. 17-7.

17h56 :
Porte décale Karabatic qui fusille le portier adverse, Eggert lobe depuis son aile Omeyer avec un poteau rentrant. Temps-Mort d'Onesta pour s'adapter à la défense adverse.

17h55 :
Porte trouve une faille dans le jeu sans ballon et rajoute un but. 14-6. Il reste 10 minutes à jouer en première période.

17h55 :
Les Danois trouvent les filets par deux fois, 13-6.

17h53 :
La défense bleue et Omeyer sont excellents


17h53 : Toft Hansen marque après une disette danoise de 8 minutes.

17h51 :
Valentin Porte y va encore de son but. 13-4. L'entraîneur danois prend un deuxième temps-mort, c'est la débandade.

17h50 :
Luc Abalo s'envole sur son aile et bat Green. 12-4.

17h49 :
Le Danemark a changé de gardien et ce dernier effectue son premier arrêt.

17h48 :
Toft Hansen se fait mystifier par Narcisse et prend encore 2 min. 11-4.

17h47 :
Karabatic, en acrobate, trouve les filets entre les jambes de Landin. En face, Omeyer enchaîne un 5e arrêt.

17h45 :
Sorhaindo voit son lobe toucher la barre mais Guigou plonge pour pousser la balle de la paume. 9-4. L'ailier est sublime en ce début de match.

17h44 :
Omeyer arrête encore une frappe.

17h42 :
Servi par Porte, Sorhaindo marque, 8-4

17h41 :
Gros gros shoot à 10 mètres de Hansen.

17h40 :
Guigou intercepte et va tromper Landin seul. Superbe.

17h39 :
Guigou le marque sans souci.

17h39 :
Jet de 7 mètres pour la France.

17h38 :
Toft Hansen prend 2 minutes

17h38 :


17h37 :
Narcisse, encore, se réveille. 5-2.

17h36 :
Hansen débloque le score, mais son coéquipier du PSG Narcisse lui répond et Larsen en remet un autre. 4-2.

17h35 :
Valentin Porte décroche la lucarne. 3-0.

17h34 :
Carton jeune pour Guigou.

17h32 :
Énorme arrêt d'Omeyer, sur la contre-attaque, Guigou marque à l'aile.

17h31 :
Arrêt d'Omeyer suivi d'un but de Karabatic

17h30 : C'EST PARTI !!! Le Danemark à l'attaque.

17h28 :
Les supporters des Bleus ne sont pas en reste et se font entendre durant la Marseillaise.

17h27 :
14 000 personne reprennent à gorges déployées l'hymne danois.

17h25 :
Nikola Karabatic a eu droit à une bronca digne de la peur (et du respect) qu'il inspire à l'adversaire.

17h21 :
Les équipes entrent sur le terrain et les joueurs sont présentés. les Danois bénéficient d'un accueil plus que chaleureux.

17h17 :


17h15 : Les deux nations ont déjà remporté deux titres, et espèrent en glaner un troisième pour se rapprocher de la Suède, détentrice de 4 couronnes continentales.

17h10 : Le coup d'envoi du match est prévu pour 17h30, les équipes s'échauffent et l'ambiance est bouillante à Herning

Battre Hansen et tout un peuple

Pour le Danemark, ce match sera aussi l'occasion d'une revanche trois ans après le revers subi lors du Mondial en Suède, où la sélection tricolore avait conquis son quatrième titre d'affilée en plus des JO-2008, du Mondial-2009 et de l'Euro-2010. A l'époque, l'équipe de Claude Onesta s'était imposée en prolongation 37 à 35 au terme d'une bataille intense où la star danoise Mikkel Hansen avait fait parler toute sa classe avec 10 buts, le même nombre que Nikola Karabatic, côté français.

Finaliste également du dernier Championnat du Monde l'an passé en Espagne, le Danemark comptera sur son public pour mettre davantage de pression sur son adversaire et conserver son titre européen, ce que plus aucune nation n'a réussi à faire depuis la grande Suède. Dans ce pays, où le handball est presque le roi des sports, tout un peuple espère assister à un nouveau triomphe du sélectionneur Ulrik Wilbek et de sa troupe.

L'entraîneur, qui participe à sa dernière grande campagne à la tête de la sélection scandinave, a vu jusqu'ici ses joueurs réaliser un sans-faute puisqu'ils sont les seuls à avoir remporté tous leurs matches.

Bes jeunes pour épauler les Experts

La France a trouvé en sa star Nikola Karabatic un véritable patron après la retraite sportive de Didier Dinart, qui épaule désormais le sélectionneur Claude Onesta. Elle compte toujours dans ses rangs des joueurs ayant tout gagné, souvent en double, comme son capitaine Jérôme Fernandez, le gardien Thierry Omeyer, les ailiers Luc Abalo et Michaël Guigou ainsi que l'arrière Daniel Narcisse.

Cette année, Onesta a été obligé de puiser dans une nouvelle génération pour compenser les forfaits notamment du pivot Bertrand Gille et de l'arrière droit Xavier Barachet. Le mariage entre anciens et jeunes a bien pris facilitant l'émergence du pivot Luka Karabatic, le frère de Nikola, et de Valentin Porte. La France a presque réalisé le parcours parfait, ne s'inclinant qu'une fois, lors du tour principal, face à la Suède (28-30), un match toutefois sans enjeu puisqu'elle était déjà qualifiée en demi-finale.

La rédaction vous recommande

  

Lire la suite
Claude Onesta Équipe de France de football Luc Abalo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants