2 min de lecture Tennis

US Open : qui est Lucas Pouille, le tombeur de Rafael Nadal

PORTRAIT - Le Français de 22 ans, 25e joueur mondial, a réussi dimanche 4 septembre un exploit majeur dont ne font que rêver la plupart des autres joueurs : battre l'Espagnol en 8e de finale d'un tournoi du Grand Chelem.

Lucas Pouille le 4 septembre 2015 à Flushing Meadows
Lucas Pouille le 4 septembre 2015 à Flushing Meadows Crédit : Mike Frey/BPI/Shutterst/SIPA
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Le tennis français était reparti en berne de Rio, sans médaille et surtout proche de la crise de nerf. Trois semaines plus tard, le revoilà conquérant à New York avec deux visages connus du grand public, Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga, et un nouveau en quart de finale, Lucas Pouille. Le Nordiste de 22 ans est entré en pleine lumière dans la nuit de dimanche 4 à lundi 5 septembre heure française en s'offrant Rafael Nadal en cinq manches (6-1, 2-6, 6-4, 3-6, 7-6). Il visera la première demi-finale de sa jeune carrière en Grand Chelem mardi 6 septembre face à Monfils. 

Considéré comme un grand espoir du tennis bleu-blanc-rouge, "La Pouille", son surnom, avait déjà atteint les quarts de finale de Wimbledon en juillet dernier. Mais à Londres, pas plus qu'auparavant depuis ses débuts, il n'avait eu à écarter de membre du top 5 mondial. Face à Nadal, le natif de Grande-Synthe, né d'un père français et d'une mère finlandaise qui se sont rencontrés en Angleterre lors de leurs études respectives, restait sur une cuisante expérience face à Nadal lors d'un match d'entraînement. "Il m'avait 'découpé' 6-1, 6-2 ou 6-3 (...) j'en avais fait mon favori pour le titre", a-t-il rappelé après sa victoire.

Cette fois-ci, le 25e au classement ATP (78e fin 2015), 4e dans la hiérarchie française derrière Tsonga (11e), Monfils (12e) et Gasquet (15e), a asphyxié l'Espagnol de 30 ans (5e) d'entrée. Sans complexe, Pouille a multiplié les coups gagnant durant plus de quatre heures. Le nonuple vainqueur de Roland-Garros pensait avoir fait le plus difficile en enlevant le quatrième set puis en réalisant le break dès le début de la dernière manche. Le Français s'est retrouvé mené 4-2. Mais il est revenu et c'est lui qui a été le plus costaud dans le jeu décisif en faisant preuve d'une incroyable sa solidité mentale et de justesse tactique, les points forts habituels du Majorquin. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tennis US Open
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants