1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Trophée Andros : le fils de Jean-Pierre Pernaut aime la glisse
2 min de lecture

Trophée Andros : le fils de Jean-Pierre Pernaut aime la glisse

REPORTAGE - Olivier Pernaut, le fils du présentateur vedette du 13h de TF1 espère décrocher un podium ce week-end à Isola 2.000.

Margot Laffite et Olivier Pernaut
Margot Laffite et Olivier Pernaut
Crédit : Jean-Pierre Pernaut
fred veille
Frédéric Veille
Journaliste

Pour la 19e fois depuis sa création en 1990, le Trophée Andros fait étape à Isola 2.000, vendredi 8 et samedi 9 janvier. Le village d’altitude des Alpes-Maritimes accueille en effet la 4e manche de ce championnat de rallycross sur glace, qui voit chaque saison pilotes chevronnés, grands noms du sport automobile et du show-biz s’affronter sur un parcours tracé au cœur des stations. Inscrit en catégorie "Élite pro" avec sa DS3 Citröen de 350 CV, Olivier Pernaut espère pour sa 11e saison continuer à gravir les échelons et obtenir son premier podium de la saison après deux 4es places.

"C’est une discipline fabuleuse, proche des gens, du public. Les sensations à bord de l’auto sont uniques car les conditions de piste changent tout le temps", explique le fils de Jean-Pierre Pernaut qui, depuis le début de saison, partage le volant de son bolide avec la très expérimentée Margot Laffite, la fille de l’ancien champion de Formule 1, journaliste à Canal+. Une association de deux bons pilotes, mais aussi une association de remplacement en cette saison 2015-2016 car, pour la première fois depuis dix ans, le père d’Olivier a du céder son baquet à la belle Margot en raison d’un blessure au genou qui l’empêche de piloter.

Depuis dix ans, mon père n’avait jamais rater une course du Trophée, sauf à quelques exceptions près

Olivier Pernaut

"Depuis dix ans, mon père n’avait jamais raté une course du Trophée, sauf à quelques exceptions près, notamment lorsqu’il devait interviewer le président de la République. Aujourd’hui, il ronge son frein à l’idée de ne pas pouvoir en découdre avec nous", confie le pilote. Le Team Pernaut est donc cette année porté haut et fort par le fiston, pilote professionnel depuis plusieurs années et auréolé d’un titre de champion de France GT obtenu en octobre dernier sur le circuit du Castellet, au sein du Team Porsche-Matmut de Raymond Narac. "Le pilotage sur glace m’a donné beaucoup d’expérience lorsque les circuits sont détrempés. La glace est une très bonne école", ajoute le Picard qui aimerait faire aussi bien qu’il y a quatre ans quand il avait terminé 3e de la manche disputée à Isola.

Ancien pilote de la réputée filière Elf, Olivier Pernaut a toujours été passionné par le sport automobile, qu’il a découvert dès le plus jeune âge. "Cela a débuté lorsque mon père m'emmenait sur les circuits avec l'équipe d'Auto-Moto. J’ai vite aimé l’odeur, le bruit, la vitesse". Après être passé par la Formule Renault, la Clio Cup et Volkswagen Fun Cup, le jeune trentenaire espère aujourd’hui accomplir son rêve et participer un jour aux 24 Heures du Mans. "Mais je ne veux pas me précipiter. Pour une telle course, il faut engranger de l’expérience et franchir les étapes une à une pour apprécier à 100% quand le moment sera venu".

À lire aussi

En attendant la nouvelle saison de championnat de France GT sur circuit, qu’il devrait disputer sur la Porsche numéro 76, Olivier Pernaut s’envolera pour Dubaï où, les 5 et 6 février, il disputera les 24 Heures de Fun Cup, avec toujours cette même soif de victoire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/