1 min de lecture Tour de France

Tour de France 2016 : "C'était neutralité totale" entre les favoris, observe Jalabert

CHRONIQUE - Le premier tiers de la Grande Boucle est terminé. Si Chris Froome a marqué les esprits, il n'a pas encore course gagnée.

Laurent Jalabert Le Tour de France sur RTL Laurent Jalabert & Le Service des Sports iTunes RSS
>
Tour de France 2016 : "C'était neutralité totale" entre les favoris, observe Jalabert Crédit Image : Christophe Ena/AP/SIPA | Crédit Média : Laurent Jalabert | Durée : | Date : La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Le premier massif de haute montagne est passé, les Pyrénées, et les dix premiers se tiennent en une minute et une seconde. "On a le sentiment que le peloton est déjà fatigué, y compris le leader. On compte les coups de pédale, on hésite à se lancer dans l'aventure de loin, quelques uns l'ont tenté et se sont cassés les dents. Ceux qui avaient perdu du temps et qui ont essayé un rapproché, ils en ont perdu d'avantage".

"Pour ce qui est des leaders pour la victoire finale, à part la surprise Christopher Froome dans la descente vers Bagnères-de-Luchon - manque de vigilance de la part de ses adversaires -, pour le reste, c'était neutralité totale. On se surveille, on se regarde, on s'attaque, mais finalement on n'arrive pas à se départager et on se tient dans un mouchoir de poche".

Durant toute la durée du Tour de France (du 2 au 24 juillet), retrouvez chaque matin (6h40 la semaine, 8h30 le week-end) le "Carnet de route" de Laurent Jalabert.

Le parcours du Tour de France 2016
Le parcours du Tour de France 2016 Crédit : ASO
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tour de France Cyclisme Carnet de route Jalabert
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants