1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France 2015 : "On a déjà quelques enseignements", estime Laurent Jalabert
2 min de lecture

Tour de France 2015 : "On a déjà quelques enseignements", estime Laurent Jalabert

REPLAY - Durant toute la durée du Tour de France (du 4 au 26 juillet), retrouvez chaque matin le "Carnet de route" de Laurent Jalabert.

L'Italien Vincenzo Nibali sur le Tour de France 2014
L'Italien Vincenzo Nibali sur le Tour de France 2014
Crédit : AFP/L.Bonaventure
Tour de France 2015 : le Carnet de route de Jalabert après la 1re étape
01:15
Le Service des Sports & La rédaction numérique de RTL

La première étape du Tour de France, un contre-la-montre individuel de 13,8 kilomètres, a permis à Rohan Dennis de s'emparer du maillot jaune de leader, samedi 4 juillet. Si c'est inévitablement le fait de cette journée, ce tracé urbain à Utrecht était déterminant pour jauger la suite de la course.

"Cette première étape avait une énorme importance car elle nous permet de voir la valeur des forces en présence. Sur à peine 14 kilomètres, on a déjà quelques enseignements sur des coureurs qu'on voyait peu sur le début de saison comme Vincenzo Nibali, qui a déjà réussi à distancer ses principaux adversaires au classement général", remarque Laurent Jalabert, consultant pour RTL.

Rien n'est toutefois encore fait puisqu'il reste encore 20 étapes à parcourir : "Sur une distance aussi courte, il est difficile de tirer des conclusions. On sait que Pinot (18e avec 10 secondes d'avance sur Froome) et Quintana (57e à 1'01" de Rohan Dennis), sur un exercice qui n'est pas vraiment le leur, ont réussi à faire un bon parcours. Ça démontre une belle condition physique".

La polémique Lars Boom dans le viseur de Jalabert

Par ailleurs, Laurent Jalabert s'est intéressé à la première polémique née avant même le début de la course. Lars Boom, rouleur de l'équipe Astana, a bien failli ne pas prendre le départ de la première étape à cause d'un taux de cortisol trop bas, synonyme d'insuffisance surrénale et généralement dû à l'utilisation d'un traitement médical de type corticoïde. Le résultat de ces examens était trop bas pour les recommandations du Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC) mais pas pour les règlements de l'Union cycliste internationale (UCI), instance dirigeante de la discipline.

À lire aussi

Pour l'ancien coureur français, la confusion est totale : "On s'y perd, ça n'est pas clair. Aux yeux de l'UCI, l'organisme référent, il pouvait partir, il n'y a pas de contrôle antidopage positif. Le MPCC, c'est d'autres règles auxquelles n'adhèrent pas toutes les équipes. Mais on se demande si c'est bien crédible et ça embrouille tout le monde".

Tour de France 2015 : le parcours
Tour de France 2015 : le parcours
Crédit : AFP
Tour de France 2015 : les maillots des 22 équipes
Tour de France 2015 : les maillots des 22 équipes
Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/