4 min de lecture Tour de France

Tour de France 2015 : les 6 coureurs français à suivre

ÉCLAIRAGE - Si aucun Français n'est favori pour la victoire finale, ils sont plusieurs à viser un bon classement et des victoires d'étape.

Jean-Christophe Péraud et Romain Bardet (AG2R La Mondiale), à Utrecht le 2 juillet 2015
Jean-Christophe Péraud et Romain Bardet (AG2R La Mondiale), à Utrecht le 2 juillet 2015 Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Depuis Bernard Hinault en 1985, aucun coureur français n'a remporté le Tour de France. Il y a de fortes chances pour que cette disette de trente ans perdure. Sur le papier, entre l'Italien Vicenzo Nibali, vainqueur de l'édition 2014, le Colombien Nairo Quintana, le Britannique Christopher Froome et l'Espagnol Alberto Contador, les favoris de cette année sont encore étrangers. Néanmoins, plusieurs Français ont leur carte à jouer pour un bon classement au général. Et comme il y a plusieurs courses dans la course, d'autres se mettront sans doute plus en évidence durant les échappées et les sprints finaux.

Jean-Christophe Péraud croit à un nouveau podium

Il paraît évident que Jean-Christophe Péraud, 2e en 2014, sera l'un des Français les plus suivis. À 38 ans, le leader de l'équipe AG2R La Mondiale espère rééditer l'exploit : "Si je l'ai fait une fois, je peux le refaire", a-t-il déclaré à L'Equipe. Cependant, le Toulousain est en manque de confiance et réalise une saison mitigée. Alors qu'il avait obtenu plusieurs résultats significatifs avant le dernier Tour, comme une 4e place au Tirreno-Adriatico, il n'a cette année qu'une victoire au critérium international à se mettre sous la dent. Mais "rien n'est perdu", a-t-il jugé au micro de RTL.

Romain Bardet vise un Top 5

Meilleure équipe du Tour 2014, AG2R La Mondiale peut aussi compter sur Romain Bardet, classé 6e l'an dernier. Né après le 1er janvier 1990, il sera sans doute à la lutte pour le maillot blanc du meilleur jeune. Cité par Alberto Contador parmi les candidats à la victoire finale, il devrait d'abord être au service de Jean-Christophe Péraud. "Je suis encore dans son ombre", a-t-il reconnu dans Ouest-France. Mais en conférence de presse, le vainqueur de la 5e étape du Critérium du Dauphiné n'a pas caché ses ambitions : "Un Top 5, ce serait un Tour réussi [...] J'ai beaucoup d'attentes envers moi-même parce que je sais que sur des courses d'une semaine, je peux régulièrement me battre avec les meilleurs du monde". 

À lire aussi
Le Belge Philippe Gilbert sur les Pavés de Parris-Roubaix le 8 avril 2018 sondage
Paris-Roubaix : la course préférée de 47% des Français en dehors du Tour

Thibaut Pinot mise sur "l'humilité"

Troisième l'année dernière, Thibaut Pinot, de la FDJ, est lui aussi attendu. Il a réalisé un bon début de saison avec, notamment, une étape et la 4e place sur le Tour de Romandie, où il a fini juste derrière Christopher Froome. Pour autant, celui qui pourra compter sur l'aide d'Alexandre Geniez, meilleur Français du Tour d'Italie en mai (9e), sait que ce sera compliqué de faire mieux qu'une 3e place. "Il faut de l'humilité. (...) J'ai envie surtout de faire une belle course, d'exprimer mon niveau. Depuis le début de saison, j'ai joué le podium sur trois courses d'une semaine. J'ai confirmé ma troisième place de l'an dernier. Maintenant, c'est à mettre en place sur le Tour".

Nacer Bouhanni à la chasse aux sprints

Contraint à l'abandon en 2013, absent en 2014 après avoir remporté le maillot du classement par points sur le Giro, le sprinteur Nacer Bouhanni compte bien faire parler de lui cette année sur quelques arrivées de cette Grande Boucle. Une participation qui a failli être remise en cause par une lourde chute lors des championnats de France, dimanche 28 juillet. "Malgré des douleurs persistances aux côtes, il sera au départ", a annoncé sa formation, Cofidis, à la veille du contre-la-montre d'Utrecht.

Tony Gallopin pour un nouveau hold-up ?

Tony Gallopin avait créé la sensation à l'issue de la 9e étape du Tour 2014 en prenant, le temps d'un jour, le maillot jaune à Vincenzo Nibali. Une fois de plus, le leader de l'équipe Lotto-Soudal, trop tendre en montagne pour tenir la distance sur trois semaines, ne jouera pas les premiers rôles au général. "Dans l'équipe, nous ne visons pas le général. Je souhaite aller dans les échappées et attaquer dans le final", expliquait le companon de la cycliste Marion Rousse à L'Echo Républicain.

Thomas Voeckler veut faire parler de lui

Pour ses nombreux coups d'éclats sur plusieurs années, notamment les dix jours de maillot jaune en 2004 mais aussi en 2011, Thomas Voeckler est sans doute l'un des baroudeurs préférés du public. Toujours chez Europcar, le coureur de 36 ans tâchera, comme son coéquipier Pierre Rolland, tout de même plus porté sur le général, de flairer les bonnes échappées, comme il l'a fait savoir dans un entretien à La Provence : "Je suis attendu. (...) J'ai bien l'intention de faire parler de moi mais je ne suis pas égocentrique. La situation collective peut exiger que je sois dans le rang et au service de Pierre. Ça ne me gênera pas.

Tour de France 2015 : le parcours
Tour de France 2015 : le parcours Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tour de France Cyclisme Thomas Voeckler
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778985683
Tour de France 2015 : les 6 coureurs français à suivre
Tour de France 2015 : les 6 coureurs français à suivre
ÉCLAIRAGE - Si aucun Français n'est favori pour la victoire finale, ils sont plusieurs à viser un bon classement et des victoires d'étape.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/tour-de-france-2015-les-6-coureurs-francais-a-suivre-7778985683
2015-07-03 17:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zBwaEM2zRl9chFECBOzbAQ/330v220-2/online/image/2015/0703/7778987101_jean-christophe-peraud-et-romain-bardet-ag2r-la-mondiale-a-utrecht-le-2-juillet-2015.jpg