1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Mauresmo : "Il ne faut jamais mettre Nadal de côté, mais encore moins sur terre battue"
2 min de lecture

Mauresmo : "Il ne faut jamais mettre Nadal de côté, mais encore moins sur terre battue"

RÉACTION - Coach du Britannique Andy Murray, numéro 3 mondial, depuis juin 2014, Amélie Mauresmo se penche sur la saison sur terre battue, qui débute cette semaine.

Amélie Mauresmo le 16 mars 2015 à Indian Wells
Amélie Mauresmo le 16 mars 2015 à Indian Wells
Mauresmo : "Il ne faut jamais mettre Nadal de côté, mais encore moins sur terre battue"
00:25
Gregory Fortune
Journaliste

Après deux Masters 250 à Casablanca et Houston du 6 au 12 avril, le coup d'envoi de la saison sur terre battue sera véritablement donné avec le Masters 1.000 de Monte-Carlo, du 13 au 19 avril. Les vedettes du circuit prendront ensuite le chemin de Barcelone (Masters 250) quand les seconds couteaux seront à Bucarest (Masters 250).

Trois Masters 1.000 avant Roland-Garros

Suivront, du 27 avril au 3 mai, deux autres Masters 250, Istanbul (avec le retour à la compétition de Roger Federer) et Munich, mais surtout les Masters 1.000 de Madrid (4 au 10 mai) puis de Rome (11 au 17 mai). Et enfin, après une parenthèse à Nice et Genève (Masters 250 du 18 au 24 mai) viendra l'heure de Roland-Garros (25 mai au 7 juin).

Djokovic a à cœur de gagner le dernier Grand Chelem qui lui manque

Amélie Mauresmo

Que faut-il attendre de ces quelques deux mois sur la surface ocre ? Rafael Nadaltombé au 5e rang mondial après Miami (3e avant) va-t-il se relever pour conquérir un 10e sacre Porte d'Auteuil ? Pour Amélie Mauresmo, "il ne faut jamais mettre l'Espagnol de côté dans l'ensemble, mais encore moins quand on parle de terre battue (...) Et puis forcément, Novak (Djokovic, ndlr) a à cœur de gagner le dernier Grand Chelem qui lui manque. Il est de toute façon très fort sur terre battue. En ce moment, il n'y a rien à dire, c'est le numéro 1 sur toutes les surfaces", conclut la Française de 35 ans.

Vainqueur de l'Open d'Australie le 1er février dernier, le Serbe vient de devenir le premier joueur de l'histoire à réussir le doublé Indian Wells-Miami à trois reprises. À 27 ans, il s'est déjà imposé cinq fois en Australie, deux fois à Wimbledon et une fois à l'US Open mais jamais à Paris, malgré deux finales en 2012 et 2014. Son bourreau dans les deux cas : Rafael Nadal (6-4, 6-3, 2-6, 7-5 la première fois, 3-6, 7-5, 6-2, 6-4 l'an passé).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/