2 min de lecture Tennis

Marion Bartoli sur RTL : "J’estime être à mon meilleur"

INVITÉE RTL - À 33 ans, l'ancienne 7e joueuse mondiale a décidé de revenir sur les courts de tennis en 2018. Elle explique pourquoi, le "cauchemar" qu'elle a vécu depuis 2013 et où elle en est.

fallait l'inviter- L'Entretien du jour Thomas Sotto
>
L'Entretien du jour du 09 janvier 2018 Crédit Image : GABRIEL BOUYS / AFP | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Son retour à la compétition est prévu pour la fin mars à Miami, si tout se passe bien. Deux mois et demi avant cette échéance, Marion Bartoli s'est confiée au micro de Marc-Olivier Fogiel, mardi 9 janvier, après avoir accordé une interview au journal L'Équipe. La Française de 33 ans poursuit actuellement à Dubaï l'entraînement qui doit lui permettre d'être compétitive lorsqu'elle se présentera sur un terrain raquette en main.

Malgré une absence de plus de quatre ans au plus niveau, ses objectifs sont élevés. "Je vise un niveau top 20 mondial au minimum, lance-telle. Je ne reviendrai pas si j’estime que mon niveau de jeu n’est pas dans ces eaux-là (...) Sur ce que je pense pouvoir évaluer, j’ai ce niveau. En termes tennistique et de frappe de balle pure, j’estime être à mon meilleur, comme en 2013". Reste à savoir si ce niveau de jeu "vaut un top 20 aujourd’hui".

Le tennis m’a sauvé

Marion Bartoli
Partager la citation

Cette volonté de revenir sur le devant de la scène, annoncée fin décembre, Marion Bartoli ne l’explique pas comme un désir de "revanche, mais certainement comme une espèce de thérapie dans la mesure où le tennis m’a sauvé au moment où j’allais le plus mal, surtout au niveau de ma santé en 2016. Je m’étais juré que si j’allais mieux et si j’arrivais à retrouver un état de forme correct j’essaierai de terminer ce que n’ai malheureusement pas pu terminer en 2013".

À 28 ans, la native du Puy-en-Velay vient de remporter le plus grand tournoi d'une carrière professionnelle entamée 13 ans plus tôt, Wimbledon. "J’ai dû arrêter à cause d’une lourde blessure à l’épaule droite. Ça a été une décision très difficile à prendre. J’avais l’impression d’être vraiment au firmament, de tout maîtriser, et puis ça a dû s’arrêter du jour au lendemain".  

Bien évidemment, Roland-Garros sera un objectif

Marion Bartoli
Partager la citation
À lire aussi
Benoît Paire à Villeneuve-d'Ascq le 14 septembre 2018 tennis
VIDÉO - Tennis : quand Benoît Paire hurle "J'en peux plus !" sur le court

Près d'un an plus tard, elle rencontre celui qui lui fera "vivre un véritable enfer", un petit ami qui lui répète sans cesse qu'elle est trop grosse. De 73 kg, elle tombe à un peu plus de 50. Puis, en février 2016, attrape un virus en Inde. En juillet, elle ne pèse plus que 41 kg. Les organisateurs de Wimbledon refuse qu'elle participe au tournoi des légendes. Dès lors commence "un très long chemin, extrêmement difficile. Je me suis battue et aujourd’hui j’ai vraiment beaucoup d’espoir", se réjouit-elle.

Débarrassé de son "ex" - "le jour il m’a demandé en mariage, je suis partie en courant" -, Bartoli ne vit de nouveau quasiment plus que pour le tennis. L'ancienne 7e joueuse mondiale à son meilleur niveau vit cette période "comme une renaissance". "Bien évidemment, Roland-Garros sera un objectif", conclut-elle. Le Grand Chelem français se jouera du 27 mai au 10 juin. Le compte à rebours est lancé. Il ne lui reste qu'un peu plus de quatre mois pour y être.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tennis Marion Bartoli WTA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants