1 min de lecture Sport

JO Rio 2016 : "À 4 ans, elle se bagarrait tout le temps", se souvient la mère de la judokate Clarisse Agbegnenou

LA TABLE À LANGÉ - Pauline dévoile les traits de caractère de Clarisse Agbegnenou, la judokate qui dispute les 8e de finale des JO de Rio ce 9 août.

Le JO de Rio sur RTL Les JO de Rio sur RTL Le Service des Sports
>
JO Rio 2016 : "À l'âge de 4 ans, elle se bagarrait tout le temps", se souvient la mère de la judokate Clarisse Agbegnenou Crédit Image : MIGUEL MEDINA / AFP | Crédit Média : Isabelle Lange | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Langé
Isabelle Lange et Paul Véronique

Clarisse Agbegnenou est née le 25 octobre 1992 à Rennes, au côté de son frère jumeau Aurélien. Dès ses premières heures, elle va commencer à se battre. "Elle avait un problème de rein (...), elle a dû être réanimée puis est restée une semaine en surveillance", raconte Pauline, sa mère. Après une opération, la petite Clarisse sera finalement sortie d'affaire, ce qui fera dire à un médecin : "Cette jeune-là, elle a déjà appris à se battre dans la vie". Une formule qui se révélera étrangement prémonitoire.

"À l'âge de 4 ans, elle se bagarrait tout le temps, elle était devenue une sorte de garçon manqué", se souvient sa mère. Pour canaliser sa petite fille, elle va décider de l'inscrire à l'athlétisme où Clarisse va commencer à s'illustrer. Ensuite, ce fut la danse, puis finalement le judo que Clarisse décida de ne plus quitter. Le sport l'a alors beaucoup occupé, avec les entraînements en semaine et les compétitions le week-end.

Clarisse, c'est aussi un fort tempérament. "Il ne faut pas la titiller, elle part au quart de tour. Dès qu'elle sait qu'elle est dans son droit, elle rentre dedans, qui que vous soyez", s'amuse sa mère. Elle tempère néanmoins : "C'est une fille généreuse, elle est souriante et ne garde pas les choses pour elle." Leader dans l'âme, Clarisse a toujours aimé être chef. "À l'école, elle était déléguée de classe, elle aimait défendre les autres", relate sa mère.

Pour les Jeux Olympiques, Pauline tient à laisser un message à sa fille : "Ne pas sous-estimer ses adversaires car le jour J tout le monde voudra la première place. Il faut combattre comme si c'était le dernier combat. Ça va être un grand jour pour elle et un grand jour pour nous."

Clarisse Agbegnenou Date : 09/08/2016
9 >
Clarisse Agbegnenou Date : 09/08/2016
Clarisse Agbegnenou Date : 09/08/2016
Clarisse Agbegnenou Date : 09/08/2016
Clarisse Agbegnenou Date : 09/08/2016
Clarisse Agbegnenou Date : 09/08/2016
Clarisse Agbegnenou Date : 09/08/2016
Clarisse Agbegnenou Date : 09/08/2016
Clarisse Agbegnenou Date : 09/08/2016
Clarisse Agbegnenou Date : 09/08/2016
1/1
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sport JO Rio 2016 Judo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants