1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. JO 2024 : la probable candidature de Paris jugée "exemplaire" par le président du CIO
2 min de lecture

JO 2024 : la probable candidature de Paris jugée "exemplaire" par le président du CIO

Après une rencontre avec François Hollande, Thomas Bach, président du comité international olympique, s'est dit "heureux de voir que la France se mobiliser pour une candidature" aux JO.

Le président français François Hollande et Thomas Back, président du CIO, le 16 avril 2015 à Lausanne
Le président français François Hollande et Thomas Back, président du CIO, le 16 avril 2015 à Lausanne
La rédaction numérique de RTL & AFP

C'est déjà une première bonne nouvelle pour la probable candidature de Paris à l'organisation des Jeux Olympiques 2024, approuvée par le conseil municipal lundi 13 avril. Thomas Bach, président du comité international olympique (CIO), n'a en effet pas tari d'éloges sur le dossier de la capitale française.

"Cette candidature est exemplaire et si elle continue dans cet esprit, vous avez tous les atouts et vous pouvez entrer dans cette candidature avec toute confiance. Nous sommes très heureux de voir que la France se mobilise pour une candidature pour les JO à Paris et nous sommes sûrs que ce sera une candidature très très forte", a-t-il déclaré jeudi 16 avril.

La France "prête à se mobiliser"

Thomas Bach a par ailleurs rappelé la dimension historique d'une candidature parisienne : "La France a beaucoup à offrir au mouvement olympique et a déjà beaucoup offert grâce à Pierre de Coubertin. Ce que nous avons appris aujourd'hui, c'est que la candidature de Paris va beaucoup mettre l'accent sur l'héritage (des équipements existants, ndlr) et c'est l'esprit de l'agenda 2020", un train de réformes du CIO adopté en décembre et visant essentiellement à réduire le coût des Jeux.

Les propos du dirigeant allemand sont intervenus après une rencontre avec François Hollande au Musée olympique de Lausanne. Le président de la République, qui s'est rendu dans la ville suisse alors que peu de chefs d'État font le déplacement pour plaider leur cause, a d'ailleurs assuré que la France était "prête à se mobiliser pour une candidature", parlant d'un "enjeu de participation et de mobilisation" et d'une "formidable opportunité pour (elle) d'être au rendez-vous de 2024".

À lire aussi

François Hollande, qui achevait à Lausanne une visite d'État de deux jours en Suisse, a par ailleurs fait une allusion à l'attachement du mouvement olympique à la cause de l'environnement. "Le CIO a également des valeurs qui le conduisent à être exemplaire. Je l'invite à être partie prenante à la conférence sur le climat" que la France réunira à Paris en décembre, a-t-il ajouté.

Et de conclure sur la candidature de Paris : "Nous savons qu'il y a des étapes à franchir, des procédures et une des raisons de cette rencontre était de savoir exactement les règles car dans toute compétition, il y a des règles".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/