3 min de lecture JO Rio 2016

JO 2016 : parc olympique, transports, eau polluée... les défis que Rio doit relever

DÉCRYPTAGE - Les Jeux Olympiques commencent dans un an jour pour jour au Brésil, alors que la construction du parc olympique est toujours en cours.

Le parc olympique pour les JO 2016 à Rio de Janeiro en construction, le 28 juillet 2015
Le parc olympique pour les JO 2016 à Rio de Janeiro en construction, le 28 juillet 2015 Crédit : VANDERLEI ALMEIDA / AFP
Valentin Chatelier
Journaliste RTL

Après la Coupe du monde en 2014, les yeux du monde entier seront tournés vers le Brésil dans un an jour pour jour. Les Jeux Olympiques de Rio débutent en effet le 5 août 2016 pour se terminer le 21 août. Un peu plus de deux semaines pour célébrer le sport et l'esprit olympique.

Le Brésil a globalement réussi l'organisation de la Coupe du monde, malgré les nombreuses protestations dénonçant un coût trop important. Mais pour les JO 2016, de nombreux défis devront être relevés par la deuxième plus grande ville du pays. Une deuxième compétition majeure en deux ans qui pourra confirmer la crédibilité du pays dans sa capacité à recevoir des événements mondiaux.

Un site olympique qui devrait être terminé à temps

Quatre sites accueilleront les Jeux à Rio en 2016 : Maracanã, Copacabana, Barra et Doeodoro. Des sites à proximité des plages face à l'océan Atlantique offrant un décor de rêve pour ces Jeux Olympiques. Cinq autres villes brésiliennes accueilleront également des épreuves, notamment pour le tournoi de football pour lequel les stades déjà construits pour la Coupe du Monde seront réutilisés.

Du côté de Rio, la construction de nombreuses installations ne sont pas encore terminées. Certaines ne devraient pas être finalisées avant le deuxième trimestre 2016, comme le centre équestre à Deodoro, le parcours de golf à Barra ou encore le très attendu Stade Olympique de Maracanã. "Tout va être livré exactement aux dates prévues", a pourtant fait remarquer le vice-président du Comité d'organisation Rio 2016, rapporte Les Échos.

L'avancement et le coût des travaux des JO 2016 à Rio
L'avancement et le coût des travaux des JO 2016 à Rio

La pollution de l'eau et le terrain de golf posent problème

À lire aussi
La candidature de Rio 2016 a été retenue le 2 octobre 2009 Jeux Olympiques
JO Rio 2016 : les soupçons de corruption se précisent

La qualité de l'eau de la baie de Rio de Janeiro semble poser problème. L'équipe australienne a en effet déposé une plainte au comité organisateur des Jeux Olympiques de Rio, se plaignant de celle-ci. Si l'État devrait rapidement agir pour assainir les eaux de la baie, le délai semble court. Surtout que le constat établi par des sportifs participants à un pré-test des JO 2016 du 2 au 9 août semble accablant. 

Hier, nous avons vu un cadavre de chien

Mathew Belcher, champion olympique en titre
Partager la citation

"Nous avons effectué deux séances d'entraînement jusqu'ici et rencontré beaucoup de bouteilles et de sacs plastique. Hier, nous avons vu un cadavre de chien... Si les Jeux commençaient demain, nous aurions un problème", a résumé l'Australien Mathew Belcher, champion olympique en titre et quintuple champion du monde, dans le quotidien Folha de São Paulo. Comme l'explique Les Échos, reprenant une étude réalisée par des universités brésiliennes, trop d'égouts se déversent dans la baie. Un risque important qui pourrait développer de nombreux virus et bactéries. Un défi qui nécessite donc d'être relevé par les organisateurs.

Autre point noir, la colère des écologistes concernant le site de la compétition de golf. Ce dernier est en effet placé sur une zone protégée, remarque RFI. Une action en justice a même été menée par des opposants, qui ont longtemps bloqué les constructions, dénonçant un crime contre l'environnement. "C’est terrible pour la biodiversité du lieu, on voit déjà des animaux morts aux abords du golfe, toute la zone a été dévastée. Le pire c’est que les contribuables payent pour ces constructions et que la spéculation immobilière ne va pas s’arrêter là", a notamment dénoncé Pedro Zeno, un étudiant opposé à la construction du parcours de golf, sur RFI.

Des moyens de transports à développer

"Pour que le métro soit prêt avant les JO, il ne pourra plus y avoir de retard", a noté la Cour des comptes de l'État de Rio, remarque Les Échos. Un métro qui doit se construire rapidement pour pouvoir accueillir les nombreux touristes au mois d'août 2016. En réalité, elle doit permettre à la zone de Barra d'être reliée plus facilement aux autres sites olympiques, cette dernière étant située à l'ouest de la ville.

Du côté des bus et des tramways, le bilan semble être plus positif. Deux lignes de bus relient en effet déjà la zone enclavée à l'aéroport de Galeao, note BFM TV.

Un contrat avec Airbnb pour assurer sa capacité d'hébérgement

Pour s'assurer que tous les touristes puissent se loger et assister aux Jeux Olympiques, le comité organisateur des JO 2016 s'est allié à la plateforme de location entre particuliers Airbnb en mars dernier. Dans le cadre du contrat, 20.000 chambres seraient alors fournies.

Comme le rappelle Les Échos, un effort important a été mené par Rio pour assurer sa capacité d'hébergement. De nombreux événements organisés dans la ville brésilienne ont ainsi pu la développer. C'est le cas du sommet de l'environnement RIO + 20, la visite du pape ou encore la Coupe du Monde. Une capacité qui devrait atteindre 36.000 chambres l'an prochain, accompagnées des locations saisonnières.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
JO Rio 2016 Jeux Olympiques Brésil
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants