1 min de lecture Azerbaïdjan

Jeux Européens à Bakou : un raté pour le sport, un succès pour l'organisation

Sans les meilleurs en athlétisme et natation, les jeux européens n'ont pas su convaincre de la pertinence d'un tel événement.

Cérémonie de clôture des Jeux européens à Bakou
Cérémonie de clôture des Jeux européens à Bakou Crédit : KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'Europe était le seul continent à ne pas avoir ses Jeux. C'est désormais chose faite avec cette première édition, qui a duré 17 jours et réuni 20 sports, placés pour certains sur le chemin de la sélection olympique pour Rio 2016. Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan a certes réalisé une prouesse d'organisation en seulement 2 ans et demi, il n'en reste pas moins que l'événement n'a pas eu le succès sportif et médiatique escompté


L'athlétisme et la natation, les deux sports olympiques majeurs, n'ont pas joué le jeu. Seuls le judo et la lutte ont relevé le niveau en couplant leurs championnats d'Europe avec ces Jeux, ce qui n'a pas du tout été du goût des judokas. Pour le reste, le sambo, qui mélange plusieurs arts martiaux, a eu une belle exposition et la gymnastique s'est déclinée sous plusieurs formes, de l'artistique au trampoline en passant par l'aérobic. Mais au final, rien de vraiment excitant sportivement. 

Douze médailles d'or pour la France

Selon Patrick Hickey, président du Comité européen olympique, l'athlétisme "est déterminé à trouver une solution pour envoyer ses meilleurs athlètes" et des discussions auront lieu avec la natation. Lors de cette première édition, la Russie a été archi dominante avec un total de 164 médailles, dont 79 en or, devant le pays-hôte (56 médailles dont 21 en or). 

À lire aussi
Daniel Ricciardo lors du Grand Prix d'Europe (Azerbaïdjan) le 25 juin 2017. formule 1
Formule 1 - Grand Prix d'Azerbaïdjan : Ricciardo s'impose au milieu du chaos

La France, l'une des 6 plus grosses délégations (250 athlètes), n'a pas fait de razzia et repart avec un butin de 43 médailles, dont 12 en or seulement. Seul le nageur Nicolas d'Oriano a glané 2 titres (1500 et 800 m libre). Avec juste 8 nageurs, la France a brillé lors des épreuves de course des jeux européens qui faisaient office d'Euro juniors (5 médailles). Le karaté a été efficace (5 médailles dont 2 or) mais le judo, qui s'est présenté sans son leader Teddy Riner, est un peu passé à côté de son sujet avec 8 médailles dont 3 or, mais seulement une en individuel. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Azerbaïdjan Jeux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778917989
Jeux Européens à Bakou : un raté pour le sport, un succès pour l'organisation
Jeux Européens à Bakou : un raté pour le sport, un succès pour l'organisation
Sans les meilleurs en athlétisme et natation, les jeux européens n'ont pas su convaincre de la pertinence d'un tel événement.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/jeux-europeens-a-bakou-un-rate-pour-le-sport-un-succes-pour-l-organisation-7778917989
2015-06-28 21:01:25
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VZ4PnHnLsVwvkZtpmdkjrA/330v220-2/online/image/2015/0628/7778917993_ceremonie-de-cloture-des-jeux-europeens-a-bakou.jpg