1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Eurobasket 2015 : pourquoi la France est tombée face à l'Espagne
2 min de lecture

Eurobasket 2015 : pourquoi la France est tombée face à l'Espagne

REPLAY - Jean-Pierre Siutat, le président de la Fédération française de basket, est revenu vendredi 18 septembre sur la défaite des Bleus aux portes de la finale de "son" Euro.

Fin de parcours cruelle pour Tony Parker et les Bleus
Fin de parcours cruelle pour Tony Parker et les Bleus
Crédit : AFP/E.Dunand
Eurobasket 2015 : pourquoi la France a été battue par l'Espagne en demi-finale
04:25
Gregory Fortune & Yves Calvi

L'équipe de France de basket est donc tombée en demi-finale de l'Euro organisé sur son sol, jeudi 17 septembre, victime de l'Espagne et d'un monstrueux Pau Gasol au bout d'un final irrespirable (80-75 après prolongation). Comme un symbole, c'est Tony Parker qui a perdu le ballon décisif à 30 secondes de la fin. Et c'est Pau Gasol, auteur de 40 points, soit son plus gros score d'un tournoi dont il est le meilleur marqueur, qui a achevé les Français par trois dunks.
Au lendemain de ce cruel épilogue, Jean-Pierre Siutat était l'invité de Yves Calvi. Pourquoi nos cadres sont-ils passés à côté de leur match ?, lui a d'emblée demandé le présentateur de la matinale de RTL. S'il a d'abord estimé que "c'est à eux qu'il faut poser la question", le président de la Fédération française de basket n'a pas caché la "déception" ressentie. "J'ai vu l'équipe dans les vestiaires à la fin du match, il y avait un gros silence, révélateur. Ils ont donné le 'maxi', sincèrement. Ce n'est pas simple la répétition des matches. Il y avait une énorme pression sur eux aussi. Il y a eu 37 minutes de grande qualité. On a été devant. Il s'est passé ce qu'il s'est passé, comme ça se passe dans beaucoup de rencontres".

Tony Parker n'a pas été, entre guillemets, protégé, comme on peut l'espérer de temps en temps

Jean-Pierre Siutat, président de la FFBB

Mais ont-ils mis des mots sur cet échec ? "Oui bien sûr : ceux qui ont raté des lancers francs sur les moments clefs l'ont reconnu, bien évidemment, souligne l'ingénieur de formation, âgé de 55 ans. Ensuite certains ont mis en avant, peut-être, un arbitrage un petit peu difficile. Tony Parker n'a pas été, entre guillemets, protégé, comme on peut l'espérer de temps en temps". Autre explication : "On a vu un grand Pau Gasol, qui a pris ses responsabilités. C'est le sport, c'est le basket".


Le Président en poste depuis cinq ans souhaite désormais se projeter sur la suite, non sans avoir fait "le bilan de ce qui s'est passé". "On est qualifié pour le tournoi pré-olympique (début juillet 2016, ndlr), on a toutes nos chances encore d'aller à Rio, estime-t-il, même si ça ne sera pas simple ; tout dépendra de la disponibilité de nos joueurs (...) Ce qu'on veut, c'est que cette équipe aille au bot, se qualifie pour les JO, fasse de bons Jeux. On sait que Tony avait prévu d'arrêter après Rio. Après, on a des jeunes qui ont montrer de très très belles choses et qui ont envie de porter le maillot de l'équipe de France". Ils se nomment notamment Rudy Gobert (23 ans), Léo Westermann (23 ans) ou Evan Fournier (22 ans).

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/