1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Coupe du monde de rugby 2015 : les 6 anecdotes à connaître sur la Roumanie avant la rencontre face au XV de France
3 min de lecture

Coupe du monde de rugby 2015 : les 6 anecdotes à connaître sur la Roumanie avant la rencontre face au XV de France

Le XV de France affronte la Roumanie ce mercredi 23 septembre à Londres (21 heures). Le deuxième match du Mondial pour les Bleus, le premier pour les Roumains.

La Roumanie, à l'entraînement avant ses débuts dans le Mondial 2015
La Roumanie, à l'entraînement avant ses débuts dans le Mondial 2015
Crédit : JUSTIN TALLIS / AFP
Coupe du monde de rugby 2015 : les 6 anecdotes à connaître sur la Roumanie avant la rencontre face au XV de France
00:00:55
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Exemptée de match lors de la première journée, la Roumanie fait son entrée dans cette Coupe du monde de rugby. Face à elle ? Le XV de France, qui tentera de confirmer sa victoire initiale face à l'Italie. Et si la Roumanie est méconnue du grand public, et même de la plupart des passionnés de l'ovalie, elle n'en reste pas moins une équipe parfois surprenante.

Le Chêne, symbole de la Roumanie

Il y a la Rose anglaise, le Poireau gallois, le Chardon écossais mais aussi le Chêne roumain. Un surnom végétal rapidement adopté par la Roumanie en référence aux immenses forêt du pays mais aussi à la solidité et à la robustesse de leurs avants, symbole du jeu roumain. 

Le rugby, une arme de propagande

Il y a tout juste un siècle, les ballons de rugby prennent une place certaine dans les bagages d'étudiants qui rentrent au pays après un séjour en France. Très vite, ce sport se développe jusqu'à devenir une arme de propagande pour le régime roumain. Après la Seconde Guerre mondiale, le pays devient communiste. Le sport est alors le symbole de l'épanouissement de la classe ouvrière. Le rugby, en plein essor, part alors à la conquête des provinces roumaines pour compter jusqu'à 13.000 joueurs au milieu des années 1970, selon Metronews.

Plombée par une politique économique difficile, le rugby roumain n'a pu continuer son émancipation et n'a jamais pu intégrer le Tournoi des Six Nations pour des raisons sportives ou politiques. Depuis l'arrivée de Lynn Howells (Pays de Galles) comme sélectionneur, la Roumanie est remontée à la 17e place au classement mondial

Philippe Saint-André déjà battu par la Roumanie

À lire aussi

En 49 matches disputés entre la France et la Roumanie, les Bleus ont remporté 39 victoires pour 2 nuls et 8 défaites. Un historique largement en faveur des tricolores qui rappellent pourtant certains souvenirs douloureux côté français, notamment pour Philippe Saint-André. Le 24 mai 1990 à Auch, le "Furet" célèbre la première de ses 69 sélections avec le maillot français. Une rencontre encore historique aujourd'hui au cours de laquelle la Roumanie avait dominé la France (12-6), pourtant référence de l'ovalie européenne. Que les supporters tricolores se rassurent. Depuis cette date, les Français restent sur 14 victoires consécutives face à la Roumanie.

Une Roumanie à l'accent français

Le XV de France est une équipe connue pour les Roumains. Le sélectionneur gallois de la Roumanie, Lynn Howells, a titularisé cinq joueurs qui évoluent sur le sol français : Mihaita Lazar (Castres, pilier), Otar Turashvili (Colomiers/Pro D2, talonneur), Paulica Ion (Perpignan/Pro D2, pilier), Valentin Ursache (Oyonnax, troisième ligne) et Mihai Macovei (Colomiers/Pro D, troisième ligne). Deux autres pensionnaires des championnats français sont aussi remplaçants. C'est le cas d'Ovidu Tonita (Aix/Pro D, troisième ligne) et Andrei Ursache (Carcassone/ Pro D2, pillier). 

Deux Français dans le staff roumain

Outre ses sept joueurs, la Roumanie a pu compter sur deux préparateurs physiques français. Après dix ans passés au Biarritz Olympique en tant que préparateur physique (1998-2008), Olivier Rieg a rejoint les rangs roumains en 2010. En 2014, il a été rejoint par l'un de ses voisins bayonnais, Alexis Déjardin. En fin de contrat à l'Aviron Bayonnais, ce dernier a sauté sur l'occasion. "On s'est retrouvé à l'embarquement. Je lui ai dit que je cherchais un autre préparateur physique pour m'accompagner en Roumanie", a raconté Olivier Reig dans L'Équipe Magazine.

Catalin Fercu, la star phobique de l'avion

Contrairement à 2011, la Roumanie pourra compter sur Catalin Fercu (29 ans, 80 sélections), l'une des stars de l'équipe. Phobique de l'avion, l'arrière roumain n'avait pu s'envoler pour la Nouvelle-Zélande et était resté à la maison pour assister aux quatre défaites de ses coéquipiers. Celui qui évolue aux Saracens depuis 2014 n'a pas eu de long voyage à faire et sera bien titularisé face à la France.

France-Roumanie : deuxième match de la Coupe du monde pour les Bleus
France-Roumanie : deuxième match de la Coupe du monde pour les Bleus
Crédit : L.Saubadu/V.Lefai, vl/sim / AFP
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/