1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Clermont : l'absence de Camille Lopez provoque des tensions avec le XV de France
3 min de lecture

Clermont : l'absence de Camille Lopez provoque des tensions avec le XV de France

Alors que le XV de France évoque un "hématome", Clermont affirme que Camille Lopez doit s'absenter pendant un mois.

Camille Lopez (à gauche) et Philippe Saint-André à Marcoussis, le 17 mars 2015.
Camille Lopez (à gauche) et Philippe Saint-André à Marcoussis, le 17 mars 2015.
Crédit : AFP PHOTO / FRANCK FIFE
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le genou de l'ouvreur Camille Lopez provoque bien des tensions entre Clermont et le XV de France, mais le joueur sera bien absent au moins un mois, a tranché jeudi un spécialiste. 

La paix est décidément bien précaire entre les clubs pourvoyeurs d'internationaux et la fameuse "vitrine du rugby français" et force est de constater que la convention votée fin 2013 entre la Fédération (FFR) et la Ligue (LNR), censée prévenir ces différends, n'a pas réglé grand-chose.

Dernier épisode en date: le genou droit de Camille Lopez, titulaire avec le N.10 des sept derniers matches du XV de France mais également chef d'orchestre de l'ASM qui voit d'importantes échéances européennes et nationales se profiler.  Lopez (25 ans, 9 sél), victime d'un choc dimanche dernier à Rome et sorti à la mi-temps, souffrait jusqu'à mercredi d'un simple "hématome" à un genou. Rien d'alarmant donc pour l'encadrement médical du XV de France qui l'a autorisé à préparer la rencontre face à l'Angleterre, ce samedi en clôture du Tournoi.

L'insistance de l'ASM crispe les Bleus

"Il s'est entraîné mercredi matin sans aucun problème. Il a même buté", a ainsi souligné le manager Philippe Saint-André. "L'hématome connaissait une évolution rassurante, il était quasiment résorbé", a abondé auprès de l'AFP le médecin du XV de France Jean-Baptiste Grisoli.

À lire aussi

Mais mercredi soir à 22h, le joueur, pressé par son club, déclarait forfait par communiqué. Une durée d'indisponibilité de "4 à 6 semaines" est évoquée.  L'insistance de l'ASM a singulièrement déplu au staff des Bleus, déjà taxé "d'amateurisme" par celui de Clermont dans la gestion de la blessure du centre Wesley Fofana à l'automne dernier.

 Du côté de Clermont, on évoque plutôt "l'intégrité physique du joueur" dans un communiqué au vitriol mis en ligne sur le site du club.  Le texte assure par exemple que le médecin de l'équipe de France a traîné des pieds pour communiquer les résultats des examens de l'ouvreur.

Le staff médical des Bleus juge apte un joueur alors que le diagnostic paraît évident à tous les autres médecins consultés

Franck Azéma

Ce dont le Dr Grisoli se défend ardemment: "J'ai appelé le staff de l'ASM dès la sortie de l'IRM (imagerie par résonance magnétique, ndlr) mardi matin. J'ai communiqué les premiers clichés mardi soir et le contenu complet du dossier mercredi midi".

"Mensonges ou incompétence, je n’en sais rien", grince toutefois l'entraîneur auvergnat Franck Azéma. "Ce que je constate c’est que le staff médical des Bleus juge apte un joueur alors que le diagnostic paraît évident à tous les autres médecins consultés."

Car prié de trancher par les deux encadrements médicaux, le docteur Bertrand Sonnery-Cottet, qui avait opéré Lopez en 2013 des ligaments croisés antérieurs du genou droit, a décelé jeudi "une rupture partielle de la greffe".

L'ouvreur clermontois pourrait avoir "cassé sa greffe"

"L'IRM montrait qu'il pouvait avoir potentiellement cassé sa greffe et il était dangereux de jouer samedi", a précisé le spécialiste lyonnais auprès de l'AFP, évoquant "un diagnostic très rare".

L'ASM joue donc sur du velours en se demandant si l'encadrement des Bleus n'a pas "voulu forcer le destin". "Vu les risques encourus (...), je ne comprends pas ce que faisait Camille sur le terrain d'entraînement", a encore tempêté Azéma.

"Personne n'a pris de risque", a protesté en retour Jean-Baptiste Grisoli. "On se range derrière l'avis du chirurgien sans problème. Moi je vois d'abord l'intérêt du joueur."

Lopez pris en étau

Pris en étau, Lopez paye le prix fort dans ces tirs croisés. En coulisses, l'encadrement des Bleus a d'abord regretté de voir le joueur si "perturbé" par les injonctions de son club.

Dans l'immédiat, le Clermontois devra assister devant la télé au "crunch" de samedi mais aussi au quart de finale de Coupe d'Europe de l'ASM le 4 avril face à Northampton. Il sera réévalué pour une hypothétique participation à la demi-finale (18-19 avril).

Mais il pourrait avoir perdu encore plus gros: la liste des 36 élus pour participer au Mondial anglais à l'automne sera dévoilée le 19 mai par Philippe Saint-André. D'ici là, Jules Plisson aura abattu ses cartes à Twickenham, François Trinh-Duc sera revenu tout à fait à la compétition et Rémi Tales comme Pierre Bernard se tiendront en embuscade.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/