1 min de lecture Politique

Assemblée : Yaël Braun-Pivet dénonce sur RTL des situations de sexisme "aberrantes"

INVITÉE RTL - Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des Lois de l'Assemblée nationale, regrette que les femmes exerçant des responsabilités soient encore renvoyées à la figure maternelle.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Yaël Braun-Pivet (REM) dénonce sur RTL des situations de sexisme "aberrantes" Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Thibaut Deleaz

Si l'Assemblée nationale commence à s'ouvrir aux femmes, qui représentent près de 40% des députés depuis 2017, certains de leurs collègues masculins peinent encore à se défaire de leurs réflexes sexistes. Yaël Braun-Pivet (REM) en avait fait l'expérience en janvier dernier, lorsque le député LR Robin Reda l'avait remerciée "pour (ses) rappels au règlement quasi-maternels" en pleine commission des Lois dont elle est présidente.

Yaël Braun-Pivet avait alors relevé le caractère misogyne de l'intervention, avant que Robin Reda ne la relance : "Je dis ça parce que vous pourriez être ma mère." Le jeune député s'est finalement excusé le lendemain.

"C'est une erreur de jeunesse mais qui veut dire beaucoup", explique sur RTL la présidente de la commission des Lois jeudi 4 septembre. "Quand les femmes accèdent au pouvoir, on les renvoie soit à la figure maternelle, soit à la maîtresse d'école, comme si lorsque nous exerçons des responsabilités il fallait forcément se retourner vers ces deux figures-là." Une situation "qui en 2018 est absolument aberrante" selon elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Sexisme Assemblée nationale
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants