3 min de lecture Égalité hommes-femmes

Muriel Pénicaud promet "qu'à travail égal, salaire égal sera incontournable"

Lors de la 1ère université d'été du féminisme, la ministre du Travail est venue défendre les mesures en faveur de l'égalité salariale entre les femmes et les hommes dans sa loi Avenir professionnel.

Muriel Pénicaud et Marlène Schiappa sur le perron de l'Élysée le 22 novembre 2017 à Paris
Muriel Pénicaud et Marlène Schiappa sur le perron de l'Élysée le 22 novembre 2017 à Paris Crédit : CRÉDITLUDOVIC MARIN / AFP
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Muriel Pénicaud ne pouvait que séduire son public en citant Simone de Beauvoir lors de la 1ère université d'été du féminisme, vendredi 14 septembre. 

"C'est par le travail que la femme a en grande partie franchi la distance qui la séparait du mâle. C'est le travail qui peut seul lui garantir une liberté concrète. Dès qu'elle a cessé d'être une parasite, le système fondé sur sa dépendance s'écroule", écrivait la philosophe dans Le deuxième sexe.

La ministre du Travail est venue développer les points principaux de sa loi Avenir professionnel, promulguée fin juillet dernier et qui entrera en vigueur en 2021. Une loi qui vise à faire respecter l'égalité salariale entre les femmes et les hommes. 

À lire aussi
La charge émotionnelle s'active aussi bien au travail qu'au sein du couple société
Qu'est-ce que la "Charge émotionnelle" ?

"La loi qui oblige à travail égal un salaire égal pour les femmes et les hommes, a 45 ans. Et elle n'est toujours pas respectée", commence-t-elle. Alors pour remettre de l'ordre et obtenir cette "obligation de résultats" elle s'est armée de plusieurs "ingrédients" qu'elle expose dans son discours.

4 propositions concrètes pour faire respecter la loi

D'abord, cette obligation sera "une mesure incontournable", avec un instrument de mesure qui sortira mi-octobre à en croire Muriel Pénicaud et qui permettra de surveiller le respect de la loi.

"Deuxième aspect : la transparence." "On va mesurer ces écarts, sur les salaires mais pas seulement". Aussi sur "tous les ingrédients qui font la rémunération" comme "la proportion d'augmentation de rémunération égale entre les femmes et les hommes", illustre-t-elle. "Cela donnera un index qui sera transparent" puisque "chaque entreprise devra le publier sur son site" et sera livrée à l'opinion publique, explique-t-elle.

Un système de rattrapage sur trois ans sera mis en place pour permettre aux entreprises de s'adapter sur une période plus étendue. 

Enfin, la quatrième mesure, les contrôles de l'inspection du travail seront multipliés par quatre. "En 2021, toutes les entreprises concernées seront contrôlées, les sanctions pourront aller jusqu'à 1% de la masse salariale", prévient-elle.

Égalité professionnelle et lutte contre le harcèlement au travail

Comme énoncé plus tôt dans son discours, Muriel Pénicaud rappelle que "les sujets d'égalité professionnelle et de lutte et de prévention contre le harcèlement sexiste et sexuel trouvent là une convergence. C'est pour cela que nous avons travaillé avec Marlène Schiappa, avec les partenaires sociaux."

En plus de ces décisions à propos des salaires et de la place de la femme dans l'entreprise, un "certain nombre de mesures pour lutter contre le harcèlement sexiste et sexuel au travail, en termes de sensibilisation, de mobilisation des acteurs, de guides pour les entreprises" ont également été introduites dans la loi. 

"Les deux sujets sont très liés, d'autant plus que si vous allez au travail la boule au ventre, se mobiliser pour sa carrière est très compliqué", résume la ministre.

Un constat "nul" sur l'égalité en France

Selon elle, le constat est assez alarmant en France. Le "taux d’activité des femmes est de 8% de moins que celle des hommes, à cause du temps partiel, le plus souvent subi, professionnellement ou dans la contrainte familiale", déclare Muriel Pénicaud.

"Les femmes sont aujourd'hui aussi et même un peu plus diplômées que les hommes, elles représentent 42% des cadres mais 17% des postes de direction et 10% des cadres dirigeants, cherchez l'erreur", poursuit-elle.

"En terme d'égalité salariale, je pense que c'est un des grands scandales de notre République et nous avons le moyen de le changer." 

"Lorsqu'il s'agit de l'égalité des salaires à travail égal entre les femmes et les hommes, la France est 129e" sur 144 du classement du Forum économique et social, "franchement nul". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Droit du travail Muriel Pénicaud
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794786493
Muriel Pénicaud promet "qu'à travail égal, salaire égal sera incontournable"
Muriel Pénicaud promet "qu'à travail égal, salaire égal sera incontournable"
Lors de la 1ère université d'été du féminisme, la ministre du Travail est venue défendre les mesures en faveur de l'égalité salariale entre les femmes et les hommes dans sa loi Avenir professionnel.
https://www.rtl.fr/girls/identites/muriel-penicaud-promet-qu-a-travail-egal-salaire-egal-sera-incontournable-7794786493
2018-09-14 16:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/q_sEom6aEB3-nG5KFOc73Q/330v220-2/online/image/2018/0914/7794787214_muriel-penicaud-et-marlene-schiappa-sur-le-perron-de-l-elysee-le-22-novembre-2017-a-paris.jpg