6 min de lecture LGBT

Journée internationale du coming-out : 9 conseils pour réussir le vôtre

Le coming-out, une étape décisive, incontournable et redoutée par chaque personne qui se découvre homo ou bi, n'a rien d'anodin. "Girls" vous donne quelques conseils pour faciliter les choses.

Piper et Alex, le couple principal d'"Orange is the New Black"
Piper et Alex, le couple principal d'"Orange is the New Black" Crédit : Netflix
Benjamin Pierret
Benjamin Pierret

Le bac, le permis de conduire, le choix d'orientation universitaire, le premier copain, la première fois : autant d'étapes décisives dont la plupart des femmes se rappelleront toute leur vie. Lorsque l'on se découvre homosexuelle, ces passages obligés s'accompagnent a priori d'un autre, tout aussi important et, souvent, encore plus angoissant : le fameux coming-out.

L'annonce de son homosexualité, c'est un peu l'équivalent gay du "comment on fait les bébés ?" appréhendé par tous les parents : on ne sait pas quels mots on va employer, on ne sait pas comment on va s'en tirer mais on sait qu'on va y passer. Gardez en mémoire que tous les coming-out sont différents. Il existe mille manières de révéler son homosexualité à ses proches, et chaque personne doit trouver la manière la plus adaptée à son propre entourage familial.

En attendant le jour où tous les parents du monde seront indifférents à l'orientation sexuelle de leurs enfants, voici, à l'occasion de la journée internationale du coming-out ce jeudi 11 octobre, quelques conseils qui, peut-être, pourront vous guider dans ce moment incontournable.

1. Tâtez le terrain

À lire aussi
Beanie Feldstein et Kaitlyn Dever Cinéma
Netflix, OCS, Amazon : 5 films à voir absolument pendant l'été

Les dernières années ont été riches en actualité LGBT : le mariage pour tous, la PMA, la GPA et les désolants débats qu'ils ont occasionnés ont transformé l'homosexualité en sujet de conversation inévitable, de la machine à café aux repas de famille. De fait, vous êtes sûrement déjà un peu au courant de la position de vos parents sur le sujet. 

Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à le mettre sur la table, de manière détachée et sans vous y assimiler directement. Évoquez le coming-out d'un(e) artiste, une manifestation LGBT, les nouvelles fantaisies de la Manif pour tous ou le dernier tweet de Christine Boutin et tentez d'installer le débat. Soyez attentive aux réactions et à la réflexion que cela provoque chez vos parents. C'est le meilleur moyen de savoir s'ils sont, du moins a priori, LGBT-friendly. 

2. Préparez-les

Vos parents ne sont pas stupides. À moins qu'ils soient particulièrement bornés, ils en savent probablement plus que vous ne le pensez. Ils vous ont vue grandir, ils connaissent vos goûts et vos centres d'intérêt : ils s'attendent sûrement à cette annonce, un jour ou l'autre. Mais ce pressentiment est probablement inconscient. 

C'est une entreprise délicate mais probablement bénéfique : par des moyens détournés, vous pouvez essayer de leur laisser entendre que, peut-être, leur fille est homosexuelle. Évitez de leur parler d'un garçon d'une manière trop insistante. Parlez-leur au contraire de vos amies, attardez-vous peut-être sur l'une d'entre elles, faites-leur sentir que vous y êtes très attachée. Il ne s'agit pas d'un coming-out, mais de préparer le terrain, histoire qu'ils ne tombent pas de leur chaise le jour-J

3. Parlez d'un(e) ami(e) homosexuel(le)

Si vos parents n'ont pas d'ami(e)s, de connaissances ou de collègues gays, l'homosexualité peut leur paraître très éloignée. Et lorsqu'on ne connaît pas quelque chose, il est facile de s'en faire une fausse idée. Leur parler d'un(e) ami(e) gay permet de faire entrer l'homosexualité dans leur quotidien. 

Faites leur savoir que ce(tte) pote est homosexuel(le) et parlez-leur d'elle/lui régulièrement : ce qu'il/elle fait dans la vie, quelle note il/elle a eu au dernier examen, la blague qu'il/elle aurait dite. Faites briller votre ami(e) par sa banalité. Personnifier l'homosexualité peut être un premier pas : vos parents réaliseront que les gays ne sont pas qu'à la télévision et qu'ils vivent une existence similaire à la leur

4. Commencez par le dire à la personne en qui vous avez le plus confiance

Il peut s'agir d'un frère, d'une sœur, d'un cousin ou d'une tante : si vous ressentez le besoin de vous confier mais que vous n'êtes pas prête à le dire à vos parents, commencez par faire votre coming-out à quelqu'un d'autre. Mais sachez bien choisir cette personne : vous devez être certaine qu'elle n'en parlera pas à vos parents avant vous. C'est de votre bouche qu'ils doivent l'entendre.

5. Faites-le dans l'intimité

Si (et seulement si) vous avez fait tous les tests précédemment cités et que vous les jugez concluants, vous pouvez passer à l'annonce elle-même. Mais gardez à l'esprit qu'un coming-out est un moment intime. Si vous pensez qu'annoncer votre homosexualité en plein milieu d'une réunion de famille avec mamie, papy, la tante que vous n'avez vue qu'une seule fois et la nouvelle copine de votre frère dédramatisera la situation et vous évitera la confrontation que vous redoutez, détrompez-vous

C'est une étape importante pour vous, mais ce sera aussi une étape importante pour vos proches. L'annoncer à vos parents, sans témoins, c'est une marque de respect. De plus, vous aurez toute la liberté d'observer leur réaction à chaud, qu'ils brimeront forcément si toute la famille est présente. 

6. La lettre, une idée qui s'envisage

Si la perspective d'un face à face vous est trop insupportable, vous pouvez choisir d'écrire une lettre à vos parents. Écrivez-leur la vérité, dites-leur que vous les aimez et que vous étiez trop angoissée pour leur annoncer en face. Dites-leur que ça ne change rien, que vous restez celle que vous avez toujours été et que vous êtes prête à leur en parler, s'ils en ont envie. 

7. Ne le faites pas si vous sentez que vous ne serez pas soutenue

Si votre instinct vous souffle que vos parents ne comprendront pas, si leurs réactions à vos allusions ne vous ont pas convaincue, si vous pensez que leurs convictions religieuses les empêcheraient d'accepter ou si vous les savez plus portés Manif que Mariage pour tous, abandonnez. Ou du moins, jusqu'à ce que vous soyez indépendante économiquement. On aimerait pouvoir vous dire que tout ira bien mais, malheureusement, ce n'est pas toujours le cas. Si vous êtes persuadée que leur réaction sera la mauvaise, ne vous infligez pas des années dans un climat irrespirable

L'idée n'est pas de cacher la vérité à vos parents pour toujours, mais d'assurer vos arrières. Si vous avez envie de leur dire, vous leur direz un jour. Mais quand vous serez assez grande pour vous gérer sans leur aide, et que leur opinion n'influera pas directement sur la manière dont vous vivez votre vie. 

8. Laissez-leur le temps

Ça y est, vous l'avez fait : vous avez jugé que vos parents étaient prêts à recevoir cette information. Pourtant, leur réaction n'est pas aussi chaleureuse que vous le pensiez. Votre père reste interdit, votre mère cherche ses mots. Même si ces signaux semblent peu encourageants, ne soyez pas inquiète, et ne regrettez pas de leur avoir fait confiance

Si vous en avez parlé à vos parents, c'est que vous êtes sûre de vos attirances et que vous êtes forte d'un long travail de réflexion et de découverte. Gardez à l'esprit que ce n'est pas leur cas, et qu'ils tombent peut-être un peu des nues. Au-delà de l'amour inconditionnel qu'ils vous portent, c'est à leur tour de faire un long travail : celui de réécrire toutes les perspectives d'avenir hétéro-normé auxquelles ils vous destinaient. Ça ne veut pas dire qu'ils vous aiment moins, ni qu'ils ne vous acceptent pas. Simplement qu'ils doivent se faire à cette idée. 

Soyez patiente et indulgente. Répondez à leurs questions. N'hésitez pas à ré-évoquer le sujet vous-même, si plusieurs jours passent sans que personne n'y fasse allusion : ne laissez surtout pas votre homosexualité devenir un tabou familial. Soyez également consciente qu'ils sont probablement inquiets pour vous : le monde peut être hostile aux minorités, et vous êtes leur bébé. Un jour, ils se rendront compte que votre homosexualité ne change pas la manière dont vous vivez votre vie, et vous pourrez leur parler d'une fille comme vous leur auriez parlé d'un garçon. En attendant, sachez, autant que possible, les accompagner dans le chemin que vous avez déjà fait. Vous le savez mieux que personne : il peut durer des années

9. Émancipez-vous

Faire son coming-out, c'est grandir. Surtout si la réaction de vos parents vous déçoit. Dans ce cas-là, la blessure peut être terrible, mais vous pouvez faire d'elle une force : elle va vous permettre de prendre votre indépendance affective. Cela demande beaucoup d'efforts de déconstruction, mais apprenez que le regard de vos parents ne vous définit pas. Avant d'être leur fille, vous êtes un être humain. Peut-être que vous n'aurez pas la chance d'être soutenue. Mais même dans les moments les plus difficiles, n'oubliez jamais qu'un monde d'acceptation, d'amour et d'indifférence à votre orientation sexuelle vous attend. 

Vous avez fait votre coming-out à vos parents : votre entourage ne se rend peut-être pas compte de la bravoure que ça demande, mais nous, on vous le dit : ce que vous avez fait, c'est très fort. Vous êtes courageuse. Et ça, aucune mauvaise réaction ne pourra vous le retirer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
LGBT Gays Homosexualité
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785222719
Journée internationale du coming-out : 9 conseils pour réussir le vôtre
Journée internationale du coming-out : 9 conseils pour réussir le vôtre
Le coming-out, une étape décisive, incontournable et redoutée par chaque personne qui se découvre homo ou bi, n'a rien d'anodin. "Girls" vous donne quelques conseils pour faciliter les choses.
https://www.rtl.fr/girls/identites/journee-internationale-du-coming-out-9-conseils-pour-reussir-le-votre-7785222719
2016-10-11 17:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/npTWCRZFWhGNSqqO9V8z-A/330v220-2/online/image/2016/1011/7785226496_piper-et-alex-le-couple-principal-d-orange-is-the-new-black.jpg