4 min de lecture Fil Super

"Suicide Squad" : un film qui ne tient pas toutes ses promesses

NOUS L'AVONS VU - Le dernier film de DC Comics est très attendu par les fans, mais il pourrait en décevoir certains. Attention, spoilers à la fin de l'article.

Les 10 super-vilains de "Suicide Squad"
Les 10 super-vilains de "Suicide Squad" Crédit : Warner Bros
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

C'est le film DC Comics dont tout le monde parle depuis des mois. Suicide Squad de David Ayer, qui met en scène pour la première fois une équipe de super-vilains pour sauver le monde. Inédit, même après Deadpool, le mauvais garçon de l'écurie Marvel. Avec Suicide Squad, DC Comics compte donner un nouveau souffle à son cinéma, après le succès mitigé de Batman V Superman. Cette fois, nous suivons 10 personnages peu habitués à l'héroisme qui rejoignent malgré eux la Task Force X. Les bandes-annonces promettaient un film épique, mais tous ne trouveront pas leur compte. Garantie sans spoilers au début, mais avec à la fin.

Rien ne va plus dans notre monde. Pour faire face à n'importe quelle menace, Amanda Waller (implacable Viola Davis), qui travaille secrètement pour le gouvernement, décide de monter la Task Force X. Une équipe de métahumains et criminels chevronnés pour sauver le monde. Les profils sont variés : un pyromane (El Diablo), la fiancée du Joker (Harley Quinn), un tireur d'élite (Deadshot), un homme-crocodile (Killer Croc)... DC Comics en avait donné un aperçu frénétique dans tous les trailers du film. Toutefois, il manque 2-3 ingrédients pour une réussite complète.

Une intrigue au départ convaincante

Comment contenir ces hommes et femmes qui ont une aptitude à tuer tout ce qui bouge ? Amanda Waller, aidée du capitaine Rick Flag  y arrive grâce à sa manipulation hors pair. Pour la première fois dans un film de "super-héros", ce sont ceux  les méchants qui mènent la danse et qu'on apprend à connaître. On aurait pu penser que le temps serait long. Mais, David Ayer parvient habilement à glisser ces biographies, pulsées par une BO qui plaira à toutes les oreilles : Queen, Kanye West, Eminem, Rolling Stones... Même s'il passe vite sur certains personnages, ou qu'il revient dessus au beau milieu de l'histoire.

À lire aussi
Rey dans la bande-annonce de "Star Wars 9" Star Wars 9
"Star Wars 9" : que dévoilent les nouvelles images de "L'Ascension de Skywalker" ?

La suite s'achemine vers un apocalypse de notre monde, à grands renforts d'effets spéciaux (pas toujours nécessaires), et des passages un peu trop rapides sur des personnages qu'on aurait aimé plus découvrir, comme Le Joker... David Ayer aurait pu prendre plus de risques dans son scénario, et éviter certains passages bien clichés sur la famille et l'amour à la sauce américaine, pour dévoiler un film qui aurait permis à DC Comics de prouver qu'il peut arriver au même niveau que Marvel.

Des protagonistes, plus que de simples "méchants"

C'est le "danger" des super-vilains : ils sont imprévisibles et n'ont pas peur de tout casser. Refus de coopérer, blagues à tout-va, armés de batte de baseball, crocs acérés ou katana empoisonné, la team Suicide Squad n'est pas là pour plaisanter. Mais attention, ils ne font pas pour autant "les gros bourrins" et ne jurent pas comme Deadpool. Ils sont tout autant "attachants" et plein de ressources.

Attention, ne vous méprenez pas : c'est bien un blockbuster avec des scènes (un peu longues) où ça canarde dans tous les sens. Il y a surtout la dualité de ces super-méchants. Au fond, ils partagent les mêmes valeurs que leurs "ennemis les super-héros" : l'entraide et le sens du devoir. Et c'est prenant. Suicide Squad est donc un film à voir avec de réelles nouveautés, malgré des flottements, qu'on ne peut pas tous pardonner au réalisateur et à DC Comics.

Attention, spoilers !

Cette partie est réservée aux lecteurs qui voudront en savoir plus sur le film. Soyez prêts à découvrir certains éléments clefs de l'intrigue et des révélations. Si Suicide Squad ne tient pas toutes ses promesses, il permet quand même d'annoncer des surprises. Vous êtes prêts ? Attention, après ce GIF ce sont des spoilers !

Si vous êtes ici c'est que vous êtes conscient du contenu de spoilers du reste du texte. Sachez que la théorie sur L'Enchanteresse (Cara Delevingne) se confirme. C'est bien elle qui crée le chaos dans la ville de Midway City et qui déclenche la mise en action de la Task Equipe X. On peine quand même à être convaincu par son projet de destruction et son garde du corps, mi-dieu mi-monstre. Et que dire du Joker ? Sûrement le personnage que tout le monde attendait et qui apparaît une dizaine de minutes en tout sur deux heures de film. Dommage...

Cependant, il faut dire que David Ayer fait fort en proposant un film qui s'intègre parfaitement dans le cycle Batman V Superman et Justice League. En effet, Suicide Squad se passe directement après la fin tragique du premier, et annonce une partie de l'intrigue du second. Une belle surprise qui remonte le niveau et nous fait oublier quelques maladresses.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fil Super Cinéma Dc Comics
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784309850
"Suicide Squad" : un film qui ne tient pas toutes ses promesses
"Suicide Squad" : un film qui ne tient pas toutes ses promesses
NOUS L'AVONS VU - Le dernier film de DC Comics est très attendu par les fans, mais il pourrait en décevoir certains. Attention, spoilers à la fin de l'article.
https://www.rtl.fr/culture/super/suicide-squad-un-film-qui-ne-tient-pas-toutes-ses-promesses-7784309850
2016-08-02 23:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GRFbrzCxnwTb7-nDsn2iNg/330v220-2/online/image/2016/0712/7784074442_les-10-super-vilains-de-suicide-squad.jpg