4 min de lecture Cinéma

"S.O.S. Fantômes" : des super-héroïnes envers et contre tout

NOUS L'AVONS VU - Plus de 20 ans après le lancement de la saga, Paul Feig a réuni le parfait casting comique féminin, et offre une résurrection drôle de l'équipe de choc devant sauver New York d'une nouvelle attaque de fantômes. En salles le 10 août.

"S.O.S. Fanto^mes" est en salles le 10 aou^t
"S.O.S. Fanto^mes" est en salles le 10 aou^t Crédit : Photo ajoutée le 22 avril 2016 |Copyright
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani
Journaliste RTL

Beaucoup d'agitation et "d'indignation" pour pas grand chose. Lorsque la première bande-annonce de S.O.S. Fantômes a été dévoilée, en mars 2016, de nombreux internautes mécontents, auto-proclamés fans absolus de cette saga-phare des années 80, ont fondu sur la vidéo. Ils en ont moqué chaque détail, et à coups de pouces vers le bas, en ont fait le trailer le plus mal noté de l'histoire de Youtube. Ils prévoyaient un cataclysme inévitable. Pourtant, le film, porté par Melissa McCarthy (Spy), Kristen Wiig (Mes Meilleures Amies), Kate McKinnon (Sisters) et Leslie Jones (Top Five), est une belle ode à l'entraide, à la persévérance, le tout avec de nombreux ressorts comiques efficaces. Il est en salle le 10 août.

Ces 4 "Ghostbusters" répondent à l'adage "Seules contre tous, toutes pour une", lorsqu'elles comprennent qu'une invasion de fantômes s'apprête à frapper New York. Moquées par les pouvoirs publics et les institutions scientifiques, elles ne se démontent pas et font front commun, portées par leur passion et leur sens du devoir. Attention, ce papier contient quelques spoilers.

"Ghostbusters" coûte que coûte

C'est bien là l'ironie de ce retour aux sources pour S.O.S. Fantômes, lancé en 1984 avec Bill Murray en tête d'affiche. Un parallèle se fait entre réalité et fiction, soit, entre la polémique qui a eu lieu avant la sortie du film et les lourdes difficultés rencontrées par les 4 personnages à faire entendre leur message et leur bonne volonté. Malgré tous leurs efforts et exploits, elles sont rabaissées, moquées, et on leur demande de rester invisibles. Sans perdre de temps à s'en offusquer, elles ne baissent pas les bras. Dans la "vraie vie", les actrices ont fait de même face aux critiques, même si Leslie Jones s'était à un moment éloignée de Twitter, devant l'avalanche de commentaires racistes qu'elle subissait. 

>
SOS Fantômes - Bande-annonce - VF

En dépit de tout, leur dévouement pour la science et le paranormal ne faiblit pas, ni leur sentiment d'être portées par une mission. Voir des personnages féminins aussi passionnées par leur métier est rafraîchissant. D'autant plus quand Abby Yates (Melissa McCarthy) doit convaincre son ancienne amie du lycée, Erin Gilbert (Kristen Wiig) de ne pas tirer un trait sur son passé de petite fille fan de fantômes, même si cela n'a rien de "sérieux" pour une scientifique voulant se faire un nom. Les brèves apparitions des acteurs des précédents films montrent que le flambeau est passé, et que toute comparaison n'aurait pas beaucoup de sens, puisque l'époque a évolué et que les personnages sont radicalement différents.

Kate McKinnon, la belle surprise

À lire aussi
Terry Jones, membre des Monty Python People
Monty Python : le comédien Terry Jones est décédé à l'âge de 77 ans

Paul Feig, à qui l'on doit plusieurs comédies récentes exclusivement féminines comme la très réussie Mes Meilleures Amies (avec déjà Melissa McCarthy et Kristen Wiig à l'affiche), a choisi un casting à l'alchimie évidente. Le fait que 3 d'entre elles (Kristen Wiig, Leslie Jones et Kate McKinnon) aient été formées au Saturday Night Live, émission comique de référence aux États-Unis, a dû aider. Les héroïnes se complètent : Kristen Wiig est la scientifique sérieuse, ambitieuse, cherchant à tout prix la reconnaissance de ses pairs, tandis que Melissa McCarthy est l'intrépide voulant accomplir ses rêves d'enfant, dotée d'une bonne dose de sarcasme. 

Mais la "Ghostbuster" la plus aboutie est bien Jillian Holtzmann, incarnée par Kate McKinnon, dont il s'agit du premier "gros" rôle sur grand écran. Délicieusement dingue, surdouée (c'est elle qui construit les armes de la bande, aussi facilement qu'un jeu de construction), elle est toujours en décalage par rapport aux autres, aussi bien dans l'attitude et le look, que dans les répliques. Elle a un temps de retard tout comme un temps d'avance, et on se lasse pas de ses blagues déplacées, dont on a toujours du mal à déceler s'il s'agit de second degré.

Seul bémol du casting : le personnage un peu caricatural de Patty Tolan. On retrouve des caractéristiques hollywoodiennes typiques du profil de "l'Afro-Américaine grande gueule" courageuse, occupant - à la base - un petit poste pas valorisant. Dommage qu'elle ne soit pas, comme les trois autres, scientifique, même si elle est très bien accueillie au sein du groupe. Pour un film comique à gros budget, même celui qui se veut le plus innovant, difficile de se défaire de tous les clichés. 

Humour décalé

De son côté, Chris Hemsworth, qui incarne le secrétaire du bureau, est tout aussi beau qu'inutile, et c'est bien là son principal atout. Idiot magnifique, il apporte une seconde couche décalée au film, et offre les répliques les plus absurdes. Un pari plutôt risqué et humble pour l'acteur australien, normalement habitué à jouer les gros bras auprès de Marvel en tant que Thor, dieu du tonnerre.

Cette fois, les super-héroïnes sont des scientifiques auxquelles il est possible de s'identifier, qui ne sont pas des canons de beauté et ne cherchent pas l'amour à tout prix. S.O.S. Fantômes nous fait le bonheur d'un humour tout sauf édulcoré. Tout comme dans les autres films récents de Paul Feig, les femmes ne sont pas exemptes de plaisanteries en-dessous de la ceinture, ou de vulgarité

Certes, un reboot n'est jamais chose aisée, encore moins quand il s'agit d'une saga adulée par des trentenaires ou quinquas s'y accrochant comme à des madeleines de Proust. Le reboot de S.O.S. Fantômes n'annule pas l'existence des deux premiers épisodes, mais montre qu'ils peuvent co-exister, dans une tentative très prometteuse d'Hollywood de se diversifier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Saturday Night Live Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants