3 min de lecture Jazz

Youn Sun Nah répond aux questions de Jean-Yves Chaperon

Youn Sun Nah est un monde musical et poétique en soi. Sa technique vocale exceptionnelle a encore médusé le public de la pinède Gould et elle nous a accordé une interview exclusive avant le concert qu'elle a donné ici, à Juan, dimanche 13 juillet 2014.

Jean-Yves Chaperon Jazz à Juan Jean-Yves Chaperon
>
Youn Sun Nah répond aux questions de Jean-Yves Chaperon le 13 juillet 2014 Durée : | Date : La page de l'émission
Serge Mariani
Serge Mariani

Surgie dans l'univers du jazz voilà environ 3 ans, Youn Sun Nah, jeune phénomène originaire de Corée, est passée par le Grand Studio RTL pour L'heure du jazz. Elle parle un excellent français, appris lors de ses études musicales à Paris Elle est aussi déjà venue à Juan. Elle nous explique dans quelles circonstances et pourquoi ce moment n'est pas près de s'effacer de sa mémoire. Humour et humilité d'une très grande artiste.

L'interview de Youns Soun nah par Jean-Yves Chaperon samedi 12 juillet 2014

Youn Sun Nah : C'était en 2005. C'était pour un concours "Révélations", catégorie vocale. Il y avait un Grand Prix et on avait l'occasion de jouer sur la grande scène. Moi je n'avais jamais imaginé gagner un Grand Prix. C'était juste pour participer, rencontrer des musiciens. Par miracle, j'ai eu ce Grand Prix et j'ai joué sur cette scène où il y a eu tellement de légendes qui sont passées. J’avais aussi dit à mes parents que j'aimerais bien être sur scène, un jour, mais que ça n'arriverait jamais. Ils m'ont encouragée. Et heureusement ce jour-là, ma mère était là, elle n'était jamais venue en France. Elle est venue ici, l'un des plus anciens festivals dans le monde. J'ai beaucoup d'émotion encore, c'est un souvenir très fort... 

Jean-Yves Chaperon : Tu as gardé une affiche...

Youn Sun Nah : Oui exactement ! Il y a Keith Jarrett, Sonny Rollins...

À lire aussi
Isabelle Adjani sera dans un téléfilm sur Arte people
Isabelle Adjani: "Tu vas salir le miroir me disait mon père"

Jean-Yves Chaperon : ... et il y a Youn Sun Nah ! 

Youn Sun Nah : Oui ! (elle rit)

Jean-Yves Chaperon : Il y a une chose différente par rapport à il y a 10 ans, c'est que les gens attendaient une chanteuse débutante, une révélation : aujourd'hui, ils attendent un phénomène. Je me demande si tu n'es pas plus impressionnée aujourd'hui qu'à l'époque finalement. Les gens attendent beaucoup de toi, ce soir. 

Youn Sun Nah : Ah bon !??... Là, j'ai encore plus de pression !... J'essaie de rester quand même très réaliste. J'ai eu tellement de chance jusqu'à maintenant. En tous cas, je vais essayer de faire de mon mieux.

Jean-Yves Chaperon :  Depuis 2 ans, 3 ans, partout où tu passes, il se passe des choses incroyables sur scène et dans le public. Est-ce que tu t'es posé la question... pourquoi cette espèce de popularité, ce lien que tu as établi avec le public ? Est-ce que tu essaies de te l'expliquer, toi ?

Youn Sun Nah :  C'est très difficile à répondre... Moi aussi je me pose des questions ! Je pense que la musique, on ne la fait pas tout seul. Je suis toujours avec les musiciens avec qui je joue depuis longtemps. Ils me donnent beaucoup d'énergie. C'est ça que le public sent, on est très liés, on essaie toujours de faire ce dialogue, cette communication d'énergie entre le public et les musiciens. C'est assez vivant en fait.

Jean-Yves Chaperon : Ce soir, vous serez quatre sur scène. Parmi les quatre, une nouvelle star du jazz, qui s'appelle Vincent Peirani... Qui est-il ?

Youn Sun Nah : Vincent, c'est un génie, il n'est pas comme nous ! Il est... la musique ! Il a une capacité technique incroyable et en même temps beaucoup de cœur.

Jean-Yves Chaperon : Il reçoit de grands récompenses chaque année avec un instrument, dans le jazz, qui n'est pas évident, l'accordéon. En plus, il a une gueule... Ce sera un concert un peu spécial pour toi, ce soir ?

Youn Sun Nah : Oui, j'ai rencontré des gens qui étaient à mon concert il y a 9 ans, ça fait très plaisir. Je suis très contente de leur présenter quelque chose de nouveau.

Jean-Yves Chaperon : Merci Youn, et bon concert !

Youn Soun Nah : Merci !

 

Lire la suite
Jazz Musique Jazz à Juan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants