1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Marcus Miller : "Il faut découvrir son propre style quand on est jeune musicien"
1 min de lecture

Marcus Miller : "Il faut découvrir son propre style quand on est jeune musicien"

RENCONTRE - Le musicien américain, l'un des plus grands bassistes au monde, révélé par Miles Davis, vient de sortir un nouvel album intitulé "Laid Black".

Marcus Miller en concert à Milan en Italie, le 27 mars 2018
Marcus Miller en concert à Milan en Italie, le 27 mars 2018
Crédit : Roberto Finizio/Shutter/SIPA
Marcus Miller : "Il faut découvrir son propre style quand on est un jeune musicien"
04:55
Laissez-vous tenter du 12 juin 2018
22:29
Laissez-vous tenter du 12 juin 2018
03:47
Le Service Culture & Charlotte Latour

C'est l'un des plus grands bassistes du monde, s'illustrant entre le funk et le jazz. Marcus Miller vient de sortir un nouvel album intitulé Laid Black. Le musicien aux 35 basses (Fender, Sire...) possède malgré tout sa pièce fétiche : celle que sa mère lui a offerte quand il avait 17 ans.

Dans cet opus, l'Américain de 58 ans dédie le titre Preacher’s kid à son père pianiste et organiste à l’église. C'est grâce à lui qu'il y avait toujours de la musique dans le petit appartement de Brooklyn où ils vivaient. Alors qu'il commence par la clarinette au conservatoire, Marcus Miller trouve sa "voie" grâce aux Jackson 5. "Germaine Jackson était le bassiste alors j'ai essayé de commencer à jouer de la basse", déclare le musicien, tombé amoureux de cet instrument.

L'artiste, qui fêtera ses 59 ans jeudi 14 juin, a vu sa carrière décoller à 22 ans. À cet âge là, il commence à travailler avec une de ses idoles, Miles Davis. Un jour où la légende du jazz se trouvait dans les mêmes studios d'enregistrement que le jeune Miller, il lui a laissé un mot disant qu'il voulait le rencontrer. 

C'est ainsi qu’est née une belle amitié : Marcus Miller a été le bassiste de Miles Davis, puis son compositeur sur l’album Tutu en 1986. Il explique d'ailleurs ce que l’icône lui a appris : "Il faut découvrir son propre style quand on est un jeune musicien".

Également dans "Laissez-vous tenter"

À lire aussi

À 84 ans, l'écrivain Michel Del Castillo publie un nouveau roman intitulé L'expulsion. Un ouvrage inédit à découvrir avec Bernard Lehut.

Depuis samedi 9 juin dernier, la Cité de la Dentelle et de la mode à Calais expose 65 robes toutes en dentelle. Des modèles uniques travaillées par les plus grandes maisons de Haute couture à découvrir en compagnie de Sophie Aurenche.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/