1 min de lecture Musique

Les français de AaRON rédacteurs en chef de RTL2.fr le 15 septembre

RÉDAC CHEF INVITÉ - "Star Wars", poésie et costumes de scène... Les deux français du groupe de pop alternative prendront la main sur la rédaction de RTL2.fr le 15 septembre prochain.

>
AaRON rédac chef d'un jour de RTL2.fr Crédit Image : RTL2.fr | Crédit Média : Paul Guyonnet / RTL.fr | Date :
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

Le 18 septembre, le groupe de pop alternative AaRON sortira son 3ème album, We Cut the NightÀ cette occasion, le duo prendra les commandes de la rédaction de RTL2.fr. Une journée pour évoquer les sujets qui lui tient à cœur. De John Malkovitch aux auteurs de poésie en passant par la bande dessinée et l'univers de Star Wars, les influences d'AaRON sont multiples. 

Derrière l'univers musical surprenant du groupe se cachent les deux Français Simon Buret et Olivier Coursier. Aussi talentueux que discrets, ils ont été révélés en 2006 avec leur morceau U-Turn (Lili) dans le film de Philippe Lioret Je vais bien, ne t'en fais pas. Le titre devient alors un hit en France. En 2008, il est récompensé par un NRJ Movie Award. Depuis, les mélodies délicates et les textes oniriques du groupe séduisent, à tel point que la tournée de leur second album s'est jouée à guichets fermés.

Pour son troisième album, AaRON voit les choses en grand : le clip de Blouson noir, le premier titre dévoilé, fait tout de même apparaître l'acteur américain John Malkovitch. Filmé en noir et blanc, il y déclame un étrange poème en français. Les sonorités électro et l'atmosphère planante propres au groupe sont toujours au rendez-vous. De quoi faire espérer une nouvelle perle musicale. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique RTL2 Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants