1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. EN IMAGES - Indochine livre un concert puissant au Trianon
2 min de lecture

EN IMAGES - Indochine livre un concert puissant au Trianon

NOUS Y ÉTIONS - Indochine s'est produit en Concert Très Très Privé RTL2 au Trianon, le 9 décembre. Une première pour le groupe, qui a livré sa seule prestation de l'année en France.

Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre
Crédit : Béranger Tillard
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre
Indochine en Concert Très Très Privé au Trianon
Indochine a donné son seul concert en France de l'année 2015 au Trianon
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre Crédits : Béranger Tillard
Indochine en Concert Très Très Privé au Trianon Crédits : Béranger Tillard
Indochine a donné son seul concert en France de l'année 2015 au Trianon Crédits : Béranger Tillard
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre Crédits : Béranger Tillard
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre Crédits : Béranger Tillard
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre Crédits : Béranger Tillard
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre Crédits : Béranger Tillard
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre Crédits : Béranger Tillard
Indochine en Concert Très Trés Privé au Trianon mercredi 9 décembre Crédits : Béranger Tillard
1/1
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani

Impossible pour Indochine de laisser une année s'écouler sans voir son public français. Mercredi 9 décembre, le groupe mené par Nicola Sirkis a donné son seul concert français de 2015 dans les dorures du Trianon, au nord de Paris, pour un Concert Très Très Privé RTL2. Au programme : des tubes intemporels et plus récents, et un discours engagé. 

Un public dévolu

"On n'a pas campé cette fois", avoue du bout des lèvres une fan d'Indochine, croisée quelques heures plus tôt, devant la salle du Trianon. Une autre déclare qu'elle voit ce soir le groupe pour la 25e fois sur scène, tandis qu'un jeune homme au front barré d'une mèche noire montre fièrement son tatouage réalisé à partir d'un message de Nicola Sirkis. Comme d'habitude, la ferveur est grande parmi les admirateurs d'Indochine, qui angoissent à l'idée de ne les revoir sur scène qu'en 2017. 

Cette dévotion ne retombe pas pendant les deux heures de concert offertes par Nicola Sirkis et ses acolytes. La soirée est un événement à double titre : c'est le seul concert du groupe en France cette année, et c'est la première fois qu'il se produit sous les plafonds élégants du Trianon. Le chanteur le reconnaît sans rougir, ils ont "vachement bossé" pour préparer cette soirée exceptionnelle. Eux aussi refusent l'idée de décevoir leur public.

>> VIDÉO - Nicola Sirkis : "Je suis super content de jouer, c'est vrai que la scène nous manque"

Des tubes d'hier et d'aujourd'hui

À lire aussi

Leur travail a payé. Indochine ne ménage pas ses efforts pour satisfaire son public, jamais lassé. Les essentiels ne sont pas oubliés : 3 nuits par semaine, 3e sexe, Tes yeux noirs et Miss Paramount replongent le Trianon dans la pop-rock scintillante des années 80, dont Indochine a été l'un des fers de lance.

Le groupe provoque tout autant d'émules avec ses tubes plus récents, comme Memoria, College Boy et Traffic Girl, tirés de leur dernier album en date, Black City Parade. Dans une interview accordée à RTL2.frNicola Sirkis se félicite d'ailleurs de cet amour intemporel des fans

D'hier ou d'aujourd'hui, chaque morceau provoque la même exultation parmi les spectateurs, qui connaissent toutes les paroles et savent à quel moment taper dans leurs mains ou répondre à Nicola Sirkis. Pour parfaire cette symbiose, celui-ci invite une dizaine de fans à le rejoindre sur scène pour le dernier morceau : la belle Tallula

Un discours engagé

Même si l'ambiance est à la fête, Indochine n'en oublie pas les circonstances actuelles. "On ne pouvait pas faire un concert comme si de rien n'était, surtout pas ici à Paris, annonce Nicola Sirkis, en référence aux attentats du 13 novembre. Si un dieu existait vraiment, est-ce qu'il aurait voulu tout ça ? Je ne crois pas. Accrochons-nous à nos vies et à nos rêves, restons humains."

"N'en déplaise à tous les intégristes du dimanche soir, il y a des garçons qui aiment les garçons et des filles qui aiment les filles", s'amuse plus tard le chanteur, pendant la chanson Troisième Sexe, qui célèbre la différence. Nicola Sirkis brandit même un doigt d'honneur. Dans le public, on préfère se prendre la main.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/