5 min de lecture Culte

Grace Jones : l'icône de mode et de la musique qui a travaillé avec Andy Warhol et Jean-Paul Goude

Toujours aussi extravagante, la star jamaïcaine dévoile "Je n'écrirai jamais mes mémoires" aux éditions Séguier. La star revient sur sa carrière de mannequin, chanteuse, actrice et star incontournable des années 70 et 80.

Grace Jones dans "Conan le destructeur" (1984)
Grace Jones dans "Conan le destructeur" (1984)
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani
Journaliste RTL

À 67 ans, Grace Jones paraît toujours aussi extravagante qu'à ses débuts en tant que top-modèle, à l'âge de 18 ans. La star jamaïcaine dévoile la version française de Je n'écrirai jamais mes mémoires, son autobiographie écrite à partir d'entretiens avec Paul Morley, publiée aux éditions Séguier. 

Mannequin, chanteuse, actrice, muse, diva : Grace Jones a toutes les facettes de l'icône ultime. Elle a fréquenté les plus grandes stars de son temps, d'Andy Warhol à Jean-Paul Goude, elle a connu le succès dans les bacs et au cinéma, tout en étant un modèle d'esthétisme, toujours à l'avant-garde.

Grace Jones n'était pas destinée à une vie dorée. Née en Jamaïque en 1948, d'un père prédicateur et au milieu d'une fratrie de 7 enfants, elle reçoit une éducation sévère, établie autour des principes de la foi catholique. En 1965, elle s'installe aux États-Unis avec ses parents, et remet en cause l'institution religieuse à l'adolescence, lorsque son frère Christian, homosexuel, est interdit de chanter à l'église. Elle s'envole finalement pour Paris, après s'être inscrite à l'agence new-yorkaise de mannequinat Wilhelmina Models, en 1970.

Visage emblématique

Grace Jones démarre donc sa vie de jeune adulte en rejoignant le monde impitoyable de la mode. C'est à Paris, capitale du bon goût, qu'elle décide de s'établir, en 1970. Là-bas, Grace Jones détonne par son allure androgyne, ses pommettes très hautes, son visage allongé, son allure grande et fine, et son regard d'acier. Elle défile pour des grandes maisons, comme Yves Saint-Laurent et Kenzo, et elle se retrouve en couverture des plus grands magazines féminins : Elle et Vogue

À lire aussi
Rex, chien flic Télévision
Rex, le chien policier, bientôt de retour sur les écrans de télévision

La vie de Grace Jones change lorsqu'elle rencontre Jean-Paul Goude en 1979. Il réalise plusieurs de ses clips dans les années 80, la pochette des albums Nightclubbing, Living My Life, Slave to the Rhythm. C'est notamment lui qui a façonné l'image de Grace Jones en tant que beauté à part.

Les années Palace

Non seulement Grace Jones parvient-elle à dénicher des contrats en or, mais elle devient également une figure centrale de la mode parisienne. Elle fréquente les soirées du Club Sept, l'un des clubs gays les plus branchés de la capitale dans les années 70 et 80, et elle se rapproche des couturiers Giorgio Armani et Karl Lagerfeld. 

Après le Club Sept vient le Palace, l'endroit où les stars se bousculent pendant la période disco, sur la rue du Faubourg Montmartre, dans le 9e arrondissement. En mars 1978, Grace Jones est invitée à la soirée d'ouverture de ce théâtre transformé en boîte de nuit très sélective. Elle chante La Vie en Rose, perchée sur une Harley Davidson rose, entourée de glace et de roses. Grace Jones ne se contente pas d'une apparition-éclair : elle sera l'une des visiteuses les plus régulières. 

Au Palace, les soirées sont extravagantes : la piste de danse est énorme, les "coins VIP" nombreux, et plusieurs lasers sont dirigés vers des boules à facettes pour illuminer les fêtards. On y croise Karl Lagarfeld, Mick Jagger, Roland Barthes, Andy Warhol, Jean-Paul Goude ou encore, Pierre Bergé. La légende du Palace devient telle que l'on parle des "années Palace" pour désigner cette période dorée, jusqu'à la mort du fondateur du Palace, Fabrice Eamer, en 1983. 

Une carrière musicale atypique

Peut-être poussée par ses nombreuses nuits au Palace, Grace Jones décide de se lancer dans la musique. Elle signe un contrat avec Island Records et sort son premier album, Portfolio, en 1977. Marquée par son époque, Grace Jones propose une musique disco irrésistible, modelée par le producteur phare du genre, Tom Moulton. Elle y reprend des chansons de spectacles joués à Broadway, mais surtout, la fameuse Vie en Rose de Piaf, qu'elle avait autrefois réservée au public du Palace. C'est son premier tube. 

Fame, son deuxième disque, sort dès 1978 et trouve son public aux États-Unis. La Parisienne Grace Jones y adapte cette fois Les feuilles mortes, poème de Jacques Prévert, en Autumn Leaves. Elle termine sa trilogie disco avec Muse (1979). Le disque est boudé par le public, qui commence à tourner le dos à la musique disco. 

Qu'à cela ne tienne, Grace Jones sait se réinventer. Dans les années 80, elle se lance dans la new-wave, alors l'un des nouveaux genres musicaux à la mode. Elle continue les reprises dans le disque Warm Leatherette (1980), puis enchaîne avec Nightclubbing (1981), qui sera son plus gros succès. Grace Jones y reprend Iggy Pop et David Bowie, Flash and the Pan ou encore Bill Withers. À côté, Grace Jones enregistre même une trilogie d'albums reggae. 

>
Grace Jones - Slave to the Rhythm (official video reworked) Date :

Le disque Slave To the Rhythm (1985) s'inscrit dans la mouvance R&B et funk. Les paroles sont écrites à partir d'une interview donnée par Grace Jones, dans laquelle elle revient sur sa vie. On peut aussi y entendre l'acteur Ian McShane lire des extraits de la biographie de Jean-Paul Goude. Contre toute attente, Slave To the Rhythm sera le 2e plus gros succès musicale de Grace Jones.
Une fois signée chez Manhattan Records, Grace Jones demande à Nile Rodgers, guitariste de Chic, de co-produire avec elle son album Inside Story (1986), au son pop, funk, R&B et jazz, plus accessible que ses précédents opus.

Après Bulletproof Heart (1989), dans le même ton, plusieurs projets abandonnés et des chansons enregistrées pour des films, Grace Jones ne sort son disque suivant, Hurricane, qu'en 2008. Elle avait juré de ne plus jamais refaire d'album, avant de changer d'avis en rencontrant le producteur Ivor Guest. Pour ce disque très personnel, elle choisit une ambiance croisant R&B, electronica et reggae. 

Des rôles déjantés au cinéma

Grace Jones a fait quelques apparitions sur le grand écran, et toujours pour des personnages décalés. L'un de ses premiers rôles majeurs est celui de Zula, une Amazone guerrière dans Conan le Destructeur (1984), nanar culte avec Arnold Schwarzenegger dans le rôle de Conan le Barbare. 

>
Scenes of Grace Jones as Zula in Conan the Destroyer - Part 1

L'année suivante, Grace Jones apparaît au générique du 14e James Bond, Dangereusement vôtre. Elle joue la méchante May Day, 3e James Bond girl noire de la saga, maîtresse et tueuse sur commande de Max Zorin, ennemi de l'espion britannique. 

Avec Vamp (1986), Grace Jones s'essaie cette fois à la comédie d'épouvante. Elle y interprète la Reine Katrina, une strip-teaseurse hors-pair, qui est en fait une vampire et tue un adolescent. L'actrice reste dans le registre comique avec Straight to Hell (1987) et Boomerang (1992). 

La quintessence de la diva

>
Grace Jones, l'icone - C à vous - 15/03/2016 Date :

Grace Jones est aussi connue pour ses excentricités. Mardi 15 mars, elle était l'invitée de C à vous, sur France 5. L'équipe de l'émission s'est amusée à dévoiler à l'antenne les exigences de la star en coulisses : 6 bouteilles de cham­pagne Cris­tal Roede­rer (envi­ron 150 euros la bouteille), 3 bouteilles de vin blanc français et autant de vin rouge, 6 bouteilles de Coca Cola, 12 d’eau plate et d’eau gazeuse et enfin 12 bouteilles de jus de fruits frais.

Côté nourriture, Grace Jones a des demandes tout à fait réalistes : 2 douzaines d’huîtres sur glace non ouvertes, 2 plateaux de sushis et de sashi­mis, un plateau de fruits frais. Elle a également réclamé un miroir et plusieurs bouquets de lys et d'orchidées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Culte People Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants