2 min de lecture Francis Cabrel

Francis Cabrel : "J'ai voulu revenir à l'essentiel, au squelette de la chanson"

REPLAY - Francis Cabrel publiera lundi 27 avril "In extremis", son treizième disque. On découvre les chansons du citoyen concerné sur les hommes politiques, le racisme, la religion et l'espoir.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Francis Cabrel est l'invité de "Laissez-vous tenter" Crédit Image : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP | Crédit Média : Le service culture | Date :
La page de l'émission
245x300_Anthony Martin
Anthony Martin et Philippe Corbé

Francis Cabrel sort In Extremis lundi 27 avril, 7 ans après son précédent album de chansons originales. Le chanteur a choisi d'apparaître en gros plan sur la pochette, regardant l'auditeur droit dans les yeux, comme pour nous convier à un tête-à-tête musical. 11 nouvelles chansons, toujours aussi magnifiquement ciselées, sont présentes sur ce disque. Il point du doigt la négligence, l'uniformisation, le matraquage médiatique, l'exclusion, le racisme, et, le cynisme de certains hommes politiques dans ce titre qui ouvre le disque, ceux en qui on croyait "dur comme fer".

Un chanteur citoyen

Il signe là une satire féroce des politiciens démagos. D'ailleurs, cela fait un moment qu'il ne peut plus les supporter. "Je décris juste ce que j'ai vu ces dernières années, les comportements des uns et des autres. Lorsqu'ils arrêtent de servir les gens pour se servir eux, c'est agaçant", confie Francis Cabrel. "Mais je ne les mets pas tous dans ce portrait au vitriol".

Il y a plus de 30 ans, il avait écrit Saïd et Mohamed, en espérant à l'époque participer à stopper le Front National. "C'était plutôt une chanson sur l'humanité, la fraternité. La chanson n'a apparemment pas changé grand chose", s'excuse presque Francis Cabrel. Le chanteur dédie une chanson sur Mandela sur In Extremis. "Ce n'est pas contre un parti politique mais plutôt pour une curiosité, savoir de quoi est riche le voisin."

Je crois au positivisme, aux lendemains qui vont chanter, on l'a vu après les attentats avec cet élan massif

Francis Cabrel
Partager la citation
À lire aussi
Dick Rivers, le 16 juin 2003 Dick Rivers
Dick Rivers était "l'image du rock personnifié", confie Francis Cabrel sur RTL

Dans une autre chanson de l'album il dit : y'a urgence à bonifier notre pays, mais on ne s'en rend pas toujours compte, on est un peu tous responsable de ça. On se débarrasse des difficultés en se disant "chez les autres, c'est pire". Il en a fait une chanson qui s'appelle Le pays d'à côté, accompagnée par de jolis chœurs africains. Pourtant, Francis Cabrel reste optimiste. "Je crois au positivisme, aux lendemains qui vont chanter, on l'a vu après les attentats avec cet élan massif", confie le chanteur du Sud. 

Revenir à l'essentiel

In Extremis est son album le plus dépouillé musicalement, le moins orchestré possible. Un exercice direct et sobre, extrêmement difficile à faire. "Je suis parti en tournée tout seul avec ma guitare et ça m'a donné une nouvelle vision de l'ensemble de mon répertoire, et j'ai eu cette idée de revenir à l'essentiel, au squelette de la chanson", dévoile Francis Cabrel.
Le chanteur a également placé quelques chansons d'amour dans ce nouvel album. Dans le titre Partis pour rester, qui annonçait son album, l'amour lui fait dire "on est tellement bien ici" . C'est une déclaration à la femme de sa vie, étonnant pour un chanteur très pudique. "Vous pouvez vous arranger pour qu'une chanson soit ciblée pour quelqu'un, et qu'elle parle à tout le monde", confie Francis Cabrel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Francis Cabrel Musique Laissez-vous tenter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777456256
Francis Cabrel : "J'ai voulu revenir à l'essentiel, au squelette de la chanson"
Francis Cabrel : "J'ai voulu revenir à l'essentiel, au squelette de la chanson"
REPLAY - Francis Cabrel publiera lundi 27 avril "In extremis", son treizième disque. On découvre les chansons du citoyen concerné sur les hommes politiques, le racisme, la religion et l'espoir.
https://www.rtl.fr/culture/musique/francis-cabrel-j-ai-voulu-revenir-a-l-essentiel-au-squelette-de-la-chanson-7777456256
2015-04-24 09:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aTtULJjVVcSrU5Rs-ptplw/330v220-2/online/image/2015/0424/7777456466_francis-cabrel-sort-in-extremis-son-premier-album-de-chansons-originales-depuis-7-ans.jpg