2 min de lecture Musique

Daniel Balavoine : un album hommage éclectique, entre titres phares et pépites oubliées

REPLAY - Le disque "Balavoine(s)" sort cette le 8 janvier. Dedans, 17 talents reprennent les chansons de l'artiste disparu le 14 janvier 1986. Un album de reprises de plus, mais pour le coup, un album réussi.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Daniel Balavoine : un album hommage éclectique, entre titres phares et pépites oubliées Crédit Image : STAFF / AFP | Durée : | Date : La page de l'émission
Steven Bellery
Steven Bellery
et Martin Cadoret

Balavoine(s), un album de reprises hommage à Daniel Balavoine, sort vendredi 8 janvier. Le chanteur nous a quittés le 14 janvier 1986. Trente ans après, 17 artistes revisitent son répertoire,  et c'est réussi. L'album a cette force de mélanger tubes et morceaux moins connus, stars de la chanson et nouveaux talents. L'album s'ouvre avec Tous les cris les S.O.S. revisité par Zaz. Autre voix féminine. Jenifer, qui reprend un morceau de l'album Un autre monde paru en 1980 : le tube Mon fils, ma bataille.

La reprise la plus épatante est signée Nolwenn Leroy. La chanteuse a choisi un morceau un peu plus confidentiel du répertoire de Daniel Balavoine. Un titre qui refermait son ultime album Sauver l'amour en 1985 : Un enfant assis attend la pluie, une reprise réalisée par Christophe. "Cette chanson, c'est l'essence même du combat qu'a mené Daniel Balavoine toute sa vie. Une chanson testamentaire, presque prémonitoire. Le manque d'eau en Afrique, cet enfant qui est perdu seul au milieu du désert, il ne pleut pas... C'est ce qu'a fait Balavoine, essayer d'installer des puits en Afrique. C'était quelqu'un qui donnait tout, qui délivrait tout et qui était dans une certaine forme d'urgence. C'est ce que je ressens dans sa manière de chanter. Son message est toujours d'actualité", confie Nolwenn Leroy au micro de RTL.

Des titres oubliés et des grands noms de la chanson

D'autres titres oubliés figurent sur l'album. Raphaël a choisi Soulève-moi, et Ours, fils d'Alain Souchon, a jeté son dévolu sur le titre Si je suis fou, plage 7 de l'album Le Chanteur sorti en 1978. Il s'approprie très bien ce titre, à l'inverse de Féfé qui embarque L'Aziza dans son univers - on aime moins. D'autres artistes ont choisi de rester très fidèles aux versions de Daniel Balavoine. C'est le cas d'Emmanuel Moire avec Le chanteur.

Daniel Balavoine, c'était un vrai chanteur, toujours un peu alternatif, populaire mais avec en même temps un discours

Florent Pagny
Partager la citation

On retrouve aussi dans Balavoine(s) de grands noms de la chanson. Car cet album hommage ne se limite pas à la jeune génération. Christophe magnifie Lucie, et Florent Pagny reprend un classique de 1980, sans forcer, avec La vie ne m'apprend rien. "C'est pas la peine de mettre du sucre sur du sucre. Balavoine, quand il arrive avec une telle voix, une manière de proposer de la variété un peu différemment... déjà il est atypique. L'artiste, avec ce parcours qu'il a eu, d'être un vrai chanteur, mais toujours un peu alternatif, populaire mais avec en même temps un discours et une intelligence prononcée, ça le rendait toujours sympathique, pas commun", témoigne Florent Pagny. Cet album hommage est attendu le 8 janvier et une émission spéciale sera diffusée sur TF1 samedi soir en direct depuis le Zénith de Paris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Laissez-vous tenter Daniel Balavoine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants