1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Après Téléphone, que sont devenus les membres du groupe ?
3 min de lecture

Après Téléphone, que sont devenus les membres du groupe ?

Après 1986 et la séparation du groupe, les quatre membres ont chacun mené une carrière solo avec plus ou moins de succès.

Les membres du groupe "Téléphone" le 8 octobre 1984 sur le plateau de TF1
Les membres du groupe "Téléphone" le 8 octobre 1984 sur le plateau de TF1
Crédit : AFP / Archives, Georges Bendrihem
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron

Téléphone s'est séparé il y a presque 30 ans. Une éternité durant laquelle ses membres ont chacun poursuivi une carrière solo. Le groupe a annoncé son grand retour en 2015 sous un autre nom. En 1986, Téléphone se scinde en deux. Louis Bertignac et Corine Marienneau fondent un duo, tandis que Jean-Louis Aubert et Richard Kolinka, les copains de toujours, partent de leur côté. L'ex-leader et l'ancien batteur forment les Aubert'n'Ko et signent le tube Juste une illusion. L'album démarre péniblement et sera le seul de leur duo. Jean-Louis Aubert poursuit ensuite une carrière solo mais en invitant toujours son ami batteur sur presque tous ses disques.

Chacun des albums du leader contient au moins un tube qui marque les esprits
: Voilà, c'est fini et Sid'Aventure sur Bleu Blanc Vert (1989), Temps à nouveau sur H (1993), Alter Ego sur Comme un accord (2001), Ailleurs du phénoménal Idéal standard (2005 écoulé à 450.000 exemplaires), Demain sera parfait sur Roc'éclair (2010). Seul son dernier disque fait figure d'exception. Les Parages du vide (2014), où le chanteur met en musique les poèmes de Michel Houellebecq. Si Jean-Louis Aubert a vendu 6 millions de disques avec Téléphone, l'artiste n'a pas à rougir de son parcours solo. Avec ses 8 albums, il a écoulé près de 2 millions d'exemplaires, sans compter les disques live et les compilations. 

Au cours de sa carrière solo, il reçoit une Victoire de la musique dans la catégorie Spectacle/Tournée de l'année pour le Roc'Eclair Tour. Il affiche 11 tournées solo au compteur.

Louis Bertignac, un solo en dents de scie

Louis Bertignac persévère de son côté après l'arrêt subit de Téléphone. L'ex-guitariste du groupe fonde immédiatement Bertignac et les Visiteurs avec l'ancienne bassiste Corine Marienneau. Ils composent quatre albums ensemble. Dans les années 1990, Bertignac se lance véritablement en solo avec Elle et Louis, réalisé par Tony Visconti , grand producteur de musique américain qui a également travaillé sur les albums des Rita Mitsouko, de Marc Lavoine et de Raphael.

Ses albums n'ont pas bénéficié de la même popularité que ceux de Jean-Louis Aubert. Le succès lui sourit toutefois au début des années 2000. En 2002, le guitariste produit et signe les arrangements de l'album de Carla Bruni, Quelqu'un m'a dit, vendu à 2 millions d'exemplaires. Il sort dans la foulée (en 2005) un nouvel album solo Longtemps, dont 10 textes furent écrits par Carla Bruni. Le disque se vend à 90.000 exemplaires.

À lire aussi

Louis Bertignac se spécialise dans la production d'albums. Il retravaille avec Carla Bruni sur le disque No Promises (2007) et offre un joli disque de platine (Sur mes gardes) à Joyce Jonathan (2009). Ceux qui ne le connaissaient pas grâce à Téléphone ont pu le découvrir dans le télé-crochet musical The Voice, où il a été juré durant deux saisons de 2012 à 2013.

Richard Kolinka, une carrière dans l'ombre d'Aubert

Richard Kolinka et Jean-Louis Aubert sont des amis de toujours. C'est tout naturellement que le batteur suit son acolyte après la séparation de Téléphone. Le batteur accompagne une grande partie de la carrière solo de l'ex-leader. Sa batterie est présente sur les plus célèbres albums de Jean-Louis Aubert :  Plâtre et Ciment (1987), Bleu Blanc Vert (1989), H (1993), Idéal standard (2005).

Il fait également entendre son jeu sur deux album de Raphael : La Réalité en 2003 et Caravane en 2005. L'année suivante, il a créé le concept des Aventuriers d'un autre monde, où plusieurs artistes - Jean-Louis Aubert, Alain Bashung, Daniel Darc, Cali, Raphaël - reprennent sur scène les plus grands tubes pop rock.  -M-, Abd al Malik, Grand Corps Malade y ont également participé. En 2010, il a retrouvé Jean-Louis Aubert sur scène pour la tournée Roc'éclair. 

Corine Marienneau, un parcours discrèt

Après trois albums sous le nom de Bertignac et Les Visiteurs, Corine Marienneau se lance à son tour en solo dans les années 2000. Corine, son disque acoustique produit par Bertignac, sort en 2002 et rencontre un succès en demi-teinte. La bassiste de 63 ans apparaît dans quelques films dont Monsieur Papa de Kad Merad. C'est sans elle que ses camarades Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka, se réunissent sous le nom des Insus.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires