1 min de lecture Daesh

VIDÉO - "Spécial investigation" au cœur d'une cellule de Daesh en France diffusé lundi soir

Un journaliste a passé 6 mois dans une cellule de l'État islamique en France pour "savoir ce que ces jeunes ont dans la tête, ce qui les pousse à tuer et à vouloir mourir".

>
Soldats d'Allah - Spécial investigation (extrait 2) Crédit Image : Capture d'écran "Spécial investigation" | Durée : |
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

"Viens frère, on va au Paradis". C'est ainsi que les recruteurs de Daesh convainquent leurs cibles de les rejoindre. C'est en tout cas l'un des argumentaires qui ressort du reportage d'un journaliste de Spécial investigation qui a passé 6 mois dans les coulisses d'une cellule de l'État islamique en France. Le documentaire est diffusé lundi 2 mai à 20h55 pour les abonnés à la chaîne cryptée.

"Vous ne verrez pas mon visage, vous n'entendrez pas ma vraie voix", prévient le journaliste qui a pris un nom d'emprunt. Après son immersion, il a reçu des menaces : "T'es cuit mec". Sous le pseudonyme Saïd Ramzy, il raconte pourquoi il a voulu s'immiscer dans ce monde dangereux et radical. "Savoir ce que ces jeunes ont dans la tête, ce qui les pousse à tuer et à vouloir mourir", explique-t-il dans la bande-annonce en précisant qu'il est lui-même musulman, "de la même génération que les tueurs du Bataclan" et qu'il est "celui que les hommes de Daesh détestent le plus". 

Le journaliste a pu ainsi rencontrer l'émir de la cellule, appelé Oussama, capable d'organiser une opération de terrorisme alors qu'il est sous contrôle judiciaire. Ses cibles de choix ne sont pas étonnantes : militaires, journalistes et civils français. "Il faut que les Français meurent par milliers", déclare-t-il. Le projet d'attentat contre une boîte de nuit sera finalement avorté par l'arrestation des jihadistes concernés. Conclusion du journaliste : "Je n’ai pas vu d’islam dans toute cette affaire. Aucune volonté de rendre le monde meilleur".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh Médias Canal+
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants