7 min de lecture Divertissement

Une saison 5 pour "Dix pour cent" ? Grégory Montel répond...

Alors que le tournage de la saison 4 de "Dix pour cent" s'est terminé il y a peu, le comédien Grégory Montel se dit inquiet quant à l'avenir de la série...

A la bonne heure - Stéphane Bern À la Bonne Heure ! Stéphane Bern iTunes RSS
>
Une saison 5 pour "Dix pour cent" ? Grégory Montel répond... Crédit Image : Christophe BRACHET - MONVOISIN PRODUCTIONS / MOTHER PRODUCTIONS /FTV | Crédit Média : Germain Sastre | Date :
La page de l'émission
Germain Sastre
Germain Sastre
Rédacteur émission

Retrouvez Stéphane Bern et la bande de A La Bonne Heure ! du lundi à vendredi de 11h30 à 12h30 pour une émission spéciale confinement.

Pour vous divertir, toutes générations confondues, l'équipe de l'émission vous propose un jeu qui vous emmène des rois aux rois de la pop, des trésors de nos villages aux trésors de la chanson, du cinéma, de tout ce qui fait le patrimoine, et à la rencontre aussi de personnalités qui font l’actualité culturelle. 

Quatre nouvelles énigmes au menu ce matin, et quatre chances de gagner des cadeaux ! Pour cela, dès que vous croyez avoir la bonne réponse à l’énigme, envoyez un SMS au 64900 (0,35cts/sms) avec le mot clé "JEU" suivi de votre réponse. Vous passerez peut-être à l’antenne afin de la vérifier avec Stéphane Bern et un invité qualifié.


Et à la fin de l’émission, un tirage au sort vous permettra peut-être de gagner la tablette Facilotab. Et chaque auditeur qui passera à l’antenne recevra également 1,5kg de chocolat Jeff de Bruges pendant cette semaine qui précède Pâques. 

Énigme n°1

À lire aussi
"Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?" a rassemblé plus de 12 millions d'entrées lors de sa sortie en 2014 Divertissement
"Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? 3" : La date du tournage révélée...

C'est une institution dont la devise "Simul et singulis" signifie "Être ensemble et être soi-même". On ne saurait dire mieux pour qualifier cette addition de talents multiples qui se retrouvent dans ce même lieu.

L’une de ses appellations est trompeuse. On croit souvent, en effet, qu’elle a été créée par une personnalité dont elle porte le nom alors qu’elle n’est née que 7 ans après sa mort. A la fin du 17e siècle, existaient à Paris, trois troupes de théâtre rivales. Celle du Marais, celle de l’hôtel de Bourgogne et celle du palais royal. Et plutôt que de continuer à les voir se disperser, Louis XIV leur ordonne de travailler ensemble. Ce qui fut fait. En contrepartie une sorte de monopole et des subventions permettant à ses membres de vivre.


Le succès fut assez immédiat. De grandes œuvres y furent créées, dont en 1775 le Barbier de Séville ou en 1784, le Mariage de Figaro, mais voilà qu’avec l’arrivée de la Révolution de mauvais jours se préparent. La maison est en effet soupçonnée d’être royalistes. Nombre de ses membres sont emprisonnés et promis à la guillotine, si un courageux employé du Comité de Salut public et amoureux du théâtre ne les avait sauvé de ce mauvais pas. La nation puis la République récupérèrent l’institution qui, dès 1799, s’installa dans le lieu où elle réside encore aujourd’hui : le Palais Royal …

Voici quelques noms pour vous faciliter la tâche ? Robert Hirsh, Jacques Charron, Jean Piat, Annie Girardot, Jeanne Moreau, André Dussolier, Francis Huster, Richard Berry, Isabelle Adjani, Laurent Lafitte, Guillaume Gallienne …

La réponse : La Comédie-Française.

Au téléphone : Le comédien et réalisateur Guillaume Gallienne, sociétaire de la Comédie-Française.

Énigme n°2

Parlons à présent d’une star qui a connu tous les succès, entendu les bravos de la foule qui a croulé sous le poids des fleurs que lui offraient ses admirateurs, qui a fait la Une des magazines, qui a été une des plus grandes vedettes de la télévision et qui, pourtant, a caché toute sa vie derrière un sourire de façade, une sorte d’inaptitude au bonheur, une douleur secrète qui a fini par l’emporter. Comme si sa gloire avait caché son immense solitude.


Si nous l'évoquons aujourd’hui, c’est qu’il y a 59 ans, le 8 avril 1961, elle se mariait avec le directeur du label Disc AZ et des programmes de la radio Europe1, Lucien Morisse.

L’union ne sera ni heureuse ni longue. Il faut dire que ce mariage arrivait un peu tard dans leur liaison. Trop tard sans doute. Et la chanteuse quitta ce mari pour un acteur et peintre Jean Sobieski. Ce ne fut pas non plus une réussite. Il y eu ensuite Richard Chanfray, beau jeune homme mais mythomane, mégalomane et caractériel, qui vivait à ses crochets. Il se fera connaître sous le pseudonyme de Comte de Saint Germain, alchimiste capable de transformer le plomb en or, auquel Pascal Sevran consacrera un livre dont il avouera plus tard , je le cite, qu’il était "bidon". La liaison fut plus longue mais parsemée de disputes, de scandales et même d’un coup de feu contre un supposé cambrioleur qui valut au faux comte un mois de préventive…


Et puisqu’on en est aux histoires d’amour, ajoutons qu’on prêta à la star une liaison avec François Mitterrand que ni l’un ni l’autre n’ont jamais voulu ni afficher ni démentir. Et pendant ce temps, sur scène, celle qui fut Miss Egypte, multipliait les succès. Au fond, c’est là qu’elle fut heureuse au point de chanter cette chanson qui semble retracer la douleur de son existence :


Moi je veux mourir sur scène devant les projecteurs
Oui je veux mourir sur scène,
 Le coeur ouvert tout en couleur
Mourir sans la moindre peine
Au dernier rendez-vous.
 Moi je veux mourir sur scène
 En chantant jusqu'au bout

Dans la nuit du 2 au 3 mai 1987, seule chez elle, elle avale une forte dose de barbituriques. On la retrouvera morte le lendemain en fin d’après midi. Une lettre est déposée à côté d’elle sur laquelle elle a écrit ceci : "La vie est insupportable. Pardonnez-moi". Vous avez deviné qui est cette star ?

Réponse : Dalida.

Au téléphone : Max Guazzini, ancien attaché de presse de Dalida, il a également été président du directoire du groupe NRJ et président du club du Stade français Paris rugby.

Énigme n°3

C'est une fiction déjà riche de trois saisons, soit 18 épisodes ! Elle est née dans l'esprit d'un homme de cinéma influent qui, pourtant, s'est lancé sur le tard dans le métier de producteur. Mais l'envie de raconter les coulisses de son milieu le taraudait depuis longtemps… La gestation de notre série fut longue : Pas moins de 8 années se sont écoulées entre les premières ébauches de scénario et la diffusion du pilote.


Il faut dire qu'à l'origine, c'est Canal+ qui avait la main sur le projet. Les choses allaient bon train, mais finalement, la chaîne cryptée préféra développer Platane, la série d'Eric Judor.
Il en aurait fallu plus pour décourager les créateurs du programme qui allèrent simplement toquer à la porte de France 2. Ils y furent accueillis à bras ouvert.

Et c'est à partir de ce moment là que le ton de la série fut trouvé, que les bases de l'histoire furent établies : Une "dramédie" dans laquelle nous suivons les parcours de quatre personnages, aux prises avec les angoisses et les caprices de stars du grand écran.

L'idée est épatante, propice à la fois au burlesque et au glamour. Mais si cette série connaît un tel succès c’est aussi grâce aux fameux "guests" : Ces "poids-lourds" du Septième Art qui acceptent de jouer, avec beaucoup de recul, leur propre rôle.

Au début ce ne fut pas facile de les convaincre : Nombre d’entre eux rechignaient à tourner pour la télévision. Pour la première saison, les producteurs ont essuyé pas moins d'une trentaine de refus. 

Mais la série est devenue tellement populaire que d’immenses stars comme Isabelle Adjani, Juliette Binoche ou Jean Dujardin y ont participé.  Et pour la 4e saison on annonce même la présence  de Sigourney Weaver (Alien, Gorille dans la brume) ! Et on raconte qu'elle a donné son feu vert en une après-midi seulement. Une preuve que le succès de cette fiction dépasse nos frontières … D’ailleurs aux États-Unis, Netflix la diffuse sous ce titre : Call my agent. La classe, non ?

Réponse : Dix pour cent.

Au téléphone : Le comédien Grégory Montel

Ce matin, celui qui incarne l'agent artistique Gabriel Sarda dans la série a indiqué que la saison 4 de Dix pour cent était en boîte : "On a fini de la tourner il y a un mois, en février" explique-t-il avant de confier son inquiétude concernant l'avenir du programme : "C'est peut-être la dernière, c'est un peu la peur que j'ai mais je crois que ça va être le cas". Grégory Montel est ensuite revenu sur l'incroyable casting de cette nouvelle saison dont la diffusion est annoncée pour la rentrée prochaine. Nous vous proposons de découvrir le nom de ces célébrités à travers la séquence en intégralité ci-dessus...

Énigme n°4

Terminons avec un produit qui est, paraît-il, aussi bon pour la santé et pour l’humeur qu’il l’est par son goût. Les Mayas et les Aztèques le considéraient comme un aliment des Dieux. On le servait froid, dans des tasses d’or, en fin de repas. On y ajoutait du piment, de la vanille et de la fleur de magnolia...

>
Claude François - "Magnolias for ever" | Archive INA

La fleur de magnolia, c’est bien ça. Merci Claude…

Et figurez vous que les colons espagnols qui goûtent à cette boisson l’apprécient mais un peu différemment. Ils la préfèrent sucrée et chaude. Et voici qu’ils la rapportent à la Cour d’Espagne. Le succès est immédiat. On y rajoute ce qu’on veut de la cannelle, des mandes, de la vanille du musc. Qu’importe c’est délicieux et utile puisqu’on prétend que cette boisson guérit la goutte, le scorbut, la vérole et qu’elle est même aphrodisiaque.

C’est sous Louis XIV qu’elle fait son apparition en France grâce à la reine Marie Thérèse d’Autriche dont il ne faut pas oublier qu’elle est aussi l’infante… d’Espagne. Après l’Espagne et la France c’est l’Italie qui est conquise puis l’Angleterre mais il faudra attendre le 19e siècle, 1828 précisément pour qu’un Hollandais dont le nom est celui d’une célèbre marque, ne le transforme en poudre. 

Et c’est un pharmacien suisse, dont le nom est aujourd’hui celui d’une marque encore plus célèbre que la précédente qui aura l’idée d’y ajouter du lait pour confectionner une chose dont se régalent parents et enfants. J’ai nommé le…

>
Olivia Ruiz - "La Femme Chocolat"

Réponse : Le chocolat.

Au téléphone : Vincent Guerlais, chocolatier à Nantes et l'un des lauréats de l’Award du meilleur chocolatier de France.

Lire la suite
Divertissement Stéphane Bern Guillaume GALLIENNE
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants