1 min de lecture Nice

Reprise de Nice-Matin : la justice choisit la coopérative des salariés

Les salariés de Nice-Matin, qui ont créé une société coopérative d'intérêt collectif (SCIC), deviennent les actionnaires du groupe de presse.

Des salariés de Nice-Matin manifestent le 4 juin 2014 à Nice contre le démantèlement du groupe de presse (archives)
Des salariés de Nice-Matin manifestent le 4 juin 2014 à Nice contre le démantèlement du groupe de presse (archives) Crédit : AFP / VALERY HACHE
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La tribunal de commerce de Nice a tranché ce vendredi 7 novembre : la reprise de Nice-Matin sera assurée par la coopérative des salariés, soutenue financièrement par Bernard Tapie. Le groupe presse, ex-propriété de Groupe Hersant Médias, avait été placé en redressement judiciaire fin mai.

Le changement de propriétaire s'accompagnera de 159 départs "volontaires", équivalents à 14,5% des effectifs. Il s'agit du scénario qui préserve le plus grand nombre d'emplois, face aux deux offres concurrentes écartées par la justice : celle du géant des médias belge Rossel qui prévoyait 376 départs, et celle de Georges Ghosn, ex-propriétaire de France-Soir.

Bernard Tapie propriétaire de "Corse-Matin"

Les salariés ont rassemblé de haute lutte un financement de 14,2 millions d'euros, dont 8 millions de promesses de ventes d'actifs à l'homme d'affaires Bernard Tapie, intéressé par 50% de Corse-Matin ainsi que par les murs de quatre agences locales. Bernard Tapie détient déjà 50% de Corse-Matin et va donc mettre la main sur la totalité du quotidien corse.

À lire aussi
CARNAVAL DE NICE défilé
VIDÉO - Dans les coulisses du carnaval de Nice

L'homme d'affaire, par ailleurs propriétaire de La Provence, ne deviendra toutefois pas, comme dans le passé, actionnaire du groupe Nice-Matin.

Le groupe Nice-Matin devra instaurer une stratégie numérique offensive, pour compenser la baisse de la diffusion papier des titres. Dans leur proposition, les salariés ambitionnent d'arriver à une part de 20% dans le numérique dans le chiffre d'affaires, dans 7 à 10 ans. Internet ne représente encore que 2,5% du chiffre d'affaires global. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nice Journaux Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775218982
Reprise de Nice-Matin : la justice choisit la coopérative des salariés
Reprise de Nice-Matin : la justice choisit la coopérative des salariés
Les salariés de Nice-Matin, qui ont créé une société coopérative d'intérêt collectif (SCIC), deviennent les actionnaires du groupe de presse.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/reprise-de-nice-matin-la-justice-choisit-la-cooperative-des-salaries-7775218982
2014-11-07 10:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jvl5DSnPJ6wBjoMn909kFA/330v220-2/online/image/2014/1107/7775219090_des-salaries-de-nice-matin-manifestent-le-4-juin-2014-a-nice-contre-le-demantelement-du-groupe-de-presse-archives.jpg