2 min de lecture Télévision

"On n'est pas couché" : Schiappa signale au CSA le clash Angot-Rousseau

La secrétaire d'état à l'Égalité entre les femmes et les hommes pointe du doigt "les propos tenus à l'encontre de Sandrine Rousseau" lors de l'émission du 30 septembre sur France 2.

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'égalité des femmes, à la sortie de l'Élysée le 22 juin 2017.
Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat chargée de l'égalité des femmes, à la sortie de l'Élysée le 22 juin 2017. Crédit : VILLARD/SIPA
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

La séquence très tendue entre Sandrine Rousseau et Christine Angot lors du dernier numéro d'On n'est pas couché sur France 2 - diffusé le 30 septembre - connaît un nouveau soubresaut.

L'ancienne secrétaire nationale adjointe d'Europe Écologie - Les Verts était venue présenter un livre dans lequel elle raconte l'agression sexuelle dont elle a été victime. Face à Yann Moix et Christine Angot, les deux chroniqueurs de l'émission présentée par Laurent Ruquier, Sandrine Rousseau a dû affronter des critiques très vives

Christine Angot, qui a même quitté le plateau (séquence coupée au montage), a remis en cause la démarche de la victime, voyant cette dernière fondre en larmes. Une scène qui a provoqué la réaction de Marlène Schiappa, secrétaire d'état à l'Égalité entre les femmes et les hommes. 

Il est regrettable qu'une victime soit ainsi humiliée

Marlène Schiappa
Partager la citation

Dans une lettre relayée par Franceinfo, Marlène Schiappa a adressé un signalement au CSA concernant "les propos tenus à l'encontre de Sandrine Rousseau lors de l'émission On n'est pas couché diffusée le 1er octobre sur France 2".

À lire aussi
Tessa Thomson joue Charlotte Hale dans "Westworld" Télévision
"Westworld", saison 3, épisode 3 : qui est caché dans le corps de Charlotte Hale ?

"À l'heure où 84.000 viols sont commis chaque année en France et où seulement 1% des agresseurs font l'objet d'une condamnation, il est éminemment regrettable qu'une victime ayant le courage de briser le silence autour des violences sexuelles soit ainsi publiquement humiliée et mise en accusation", déplore Marlène Schiappa dans sa lettre aux sages du PAF. 

La membre du gouvernement s'alarme de cette séquence d'autant qu'elle rappelle que "France Télévisions est extrêmement engagée dans la lutte contre la culture du viol via ses programmes de fiction et de débats sur le sujet". "Je vous serais donc reconnaissante de m'indiquer si, au regard de la gravité de ces faits, le Conseil entend engager une procédure d'instruction relative à cette séquence", demande Marlène Schiappa. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision France 2 CSA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants