2 min de lecture Presse

Marie de Villepin montre un sein en une de "Lui"

La fille de Dominique de Villepin prend la pose en tenue déshabillée et rock'n'roll sur la couverture du magazine masculin "Lui".

Marie de Villepin pose en couverture du numéro de "Lui"
Marie de Villepin pose en couverture du numéro de "Lui" Crédit : Dimitrios Kambouris / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Que vient faire la discrète Marie de Villepin en une du sulfureux magazine Lui ? Se confier et surtout parler de sa nouvelle passion, la musique. Après Virginie Ledoyen, Marie Gillain, Gisele Bündchen, c'est au tour de la fille de Dominique de Villepin de prendre une pose sexy en couverture de l'hebdomadaire masculin. Sur les bords de l'Hudson River, face au pont de Brooklyn à New York, elle s'affiche en déshabillé, un sein dévêtu et une guitare à la main. Qu'on se le dise, la rock'n'roll Marie de Villepin - que l'on a découverte mannequin puis actrice - est désormais musicienne. 

Elle avoue se sentir "enfin chanteuse" même si "ça n'a pas été évident". Elle a grandi avec de la musique dans les oreilles, notamment celle de son père, ex-Premier ministre de Jacques Chirac. "Mon père, lui, il écoutait Joe Cocker, Jimi Hendrix, tous les bluesmen", raconte la jeune femme de 29 ans.

Marie de Villepin en une de "Lui"
Marie de Villepin en une de "Lui" Crédit : Lui

Dur d'être une Villepin

Elle évoque encore son paternel dans les colonnes du magazine en confiant qu'il fut très difficile de porter ce célèbre nom. "Heureusement ou malheureusement, chance ou fardeau, oui, j'ai un père homme politique, connu des médias, et c'est pas toujours cool". Elle garde particulièrement un mauvais souvenir de ses années scolaires où elle était pointée du doigt pour être une de Villepin. "On venait me voir pour me dire : ton père est responsable de la dissolution, certainement parce que leurs parents disaient ça à la maison", a-t-elle confié.

Si la photo (comme toutes les couvertures de Lui d'ailleurs) fait déjà grand bruit partout sur les réseaux sociaux, Marie de Villepin défend sa pose dans son interview à l'hebdomadaire. "Si j'ai accepté de poser, c'est aussi parce que votre magazine s'inscrit dans une certaine veine française : Brigitte Bardot à La Madrague, Françoise Hardy dans l’œuf de Dali... Vous ne m'avez pas non plus proposé de poser au Sofitel dans la suite de l'affaire DSK", explique-t-elle, qualifiant sa séance photo d'acte féministe. 

À lire aussi
Pierre Palmade à l'enterrement de Sylvie Joly le 9 septembre 2015. pierre palmade
Pierre Palmade se livre sur ses démons et ses addictions dans la presse

La jeune femme a aussi répondu à une question plus personnelle. Quand on lui demande en quelle langue elle fait l'amour, elle répond sans se démonter : "Je baise en français mais je baise aussi en américain".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Presse Dominique de Villepin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants